ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 23 Juillet 2018

SEXO - Publié le 02/05/2018 à 16:49


Couple : répartir équitablement les tâches ménagères augmente la satisfaction sexuelle



Une répartition équitable des tâches ménagères entre les hommes et les femmes améliore la satisfaction sexuelle au sein du couple, selon une étude américaine publiée dans la revue Social Forces.

Cette nouvelle étude de l'Université de Floride aux (Etats-Unis) pourrait accroître la motivation de ces messieurs pour effectuer quelques tâches ménagères supplémentaires et ce, même après plusieurs années de mariage.

Selon l'enquête qui a interrogé entre 2004 et 2006 1.100 couples âgés de 55 ans et mariés depuis 27 ans en moyenne, une répartition équilibrée des tâches ménagères augmenterait le niveau de satisfaction sexuelle des deux partenaires, sans pour autant influencer la fréquence des rapports.

Selon l'étude, les femmes feraient encore deux fois plus le ménage que leur partenaire au sein du foyer en 2013 contre sept fois plus dans les années 60 tandis qu'elle seraient 57% à travailler à plein temps.

"Les sentiments d'injustice concernant les tâches ménagères et d'autres aspects de la vie maritale peuvent être nocifs à la relation", explique Anne Barrett, auteure principale de l'étude.

"Quand la répartition est injuste envers les femmes, cela réduit sur une échelle de 0 à 10  de presque un point en moyenne le niveau de satisfaction sexuelle chez les femmes comme chez les hommes", poursuit la chercheuse.

L'étude montre que le sentiment de justice est le critère qui retenti le plus positivement sur la vie sexuelle des couples comparativement à d'autres facteurs comme le jugement sur la distribution de certaines tâches considérées "pour les hommes" ou "pour les femmes" ou encore le fait que les tâches ménagères empiètent sur le temps qui pourrait être consacré aux moments intimes. 

Mieux vaut bien communiquer dans le couple pour établir une certaine équité et faire connaître à l'autre toutes l'ensemble des tâches que l'on effectue, concluent les chercheurs.

Gonorrhée : espoir pour un nouveau traitement
Sites de rencontres : hommes et femmes n'auraient pas les mêmes exigences de niveau d'instruction
Sperme dégradé, puberté précoce: des causes probablement environnementales
Manger des noix améliore la qualité du sperme
Au Cambodge, une blogueuse féministe brise les tabous du sexe
Le transsexualisme ne doit plus être considéré comme une maladie mentale, dit l'OMS
Le trouble de l'érection serait un symptôme d'un dysfonctionnement cardiaque
Les femmes se méfient des hommes qui affichent leur richesse
Chirurgie intime masculine: pour quelques centimètres de plus...
Au Chili, un vent de liberté sexuelle fait exploser les cas de VIH
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Maine-et-Loire: un maire interdit l'entrée de sa commune... aux moustiques
Chasse au crocodile sur les plages de l'île touristique de Phuket
Le chlordécone nuit à la fertilité des souris sur plusieurs générations
Au Mozambique, l'agriculture de conservation au secours de la forêt
Galileo s'étoffe et gagne des utilisateurs
 LES PLUS LUS 
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Climat: moins de neige et la belette blanche devient une cible
Au Chili, un vent de liberté sexuelle fait exploser les cas de VIH
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.025 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.