ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 25 Juin 2019

SANTE - Publié le 02/05/2018 à 16:55


Ménopause : adopter le régime méditerranéen pour booster le capital osseux



Période sensible pour le squelette chez la femme, la ménopause entraîne une perte osseuse et musculaire conduisant à des fractures osseuses ou de l'ostéoporose. Pour réduire ce risque, une étude brésilienne, présentée ce lundi 19 mars à ENDO 2018, le congrès annuel de la Société Américaine d'endocrinologie à Chicago, suggère d'adopter le régime méditerranéen comme stratégie.

Les femmes ménopausées qui privilégient le régime méditerranéen comme type d'alimentation augmentent leur densité osseuse et masse musculaire, deux facteurs de risque d'ostéoporose et de fractures osseuses, conclut une étude conduite par des chercheurs brésiliens de l'université fédérale du Rio Grande do Sul.

Les vertus du régime méditerranéen ne sont plus à prouver. Il fait aujourd'hui consensus auprès de la communauté scientifique pour équilibrer le diabète, protéger le coeur, réduire le risque de cancer et de maladies chroniques.

Essentiellement composé de fruits et légumes, de céréales complètes, d'huile d'olive, de graines et de vin rouge en quantité modérée, le régime méditerranéen autorise un peu de poisson et exclue presque totalement la viande, les produits laitiers et les graisses saturées.

Selon l'étude qui a suivi 103 brésiliennes ménopausées depuis 5 ans et demi et âgées en moyenne de 55 ans, cette diète anti-inflammatoire serait bénéfique pour prévenir le risque d'ostéoporose, liée à la chute des oestrogènes, et les fractures.

La stratégie serait efficace indépendamment d'autres facteurs parmi lesquels la prise ou non d'un traitement substitutif hormonal (THS), de la consommation de tabac et le niveau d'activité physique qui a été mesuré à l'aide d'un podomètre chez les femmes de l'étude pendant six jours. 

Pour arriver à ces résultats, la densité osseuse des participantes, leurs masses maigre et grasse ont été mesurées pour évaluer la masse musculaire corporelle globale. Un questionnaire a permis de recueillir leurs habitudes alimentaires durant le mois précédent.

L'étude constate également une amélioration de la masse musculaire chez les femmes "qui avaient une forte adhérence au régime méditerranéen" avec une consommation plus élevée de ce type d'aliments.

" Les femmes ménopausées, particulièrement celles qui présentent une faible densité osseuse, devraient demander à leur médecin si ce type de régime pourrait leur profiter", conclut  Thais Rasia Silva, auteur de l'étude.

L'étude est présentée ce lundi 19 mars à ENDO 2018, le congrès annuel de la Société Américaine d'endocrinologie à Chicago aux Etats-Unis.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Le CBD pourrait devenir une arme puissante contre l'antibiorésistance
Un traitement pour soigner l'hypertension pourrait protéger de la maladie d'Alzheimer
Les émotions morales, un outil pour diagnostiquer la démence fronto-temporale ?
Réduire sa consommation de viande au quotidien pourrait allonger l'espérance de vie
Passer au moins 2 heures par semaine dans la nature aurait des effets bénéfiques sur notre santé
Les chauves-souris, première cause de cas mortels de rage humaine aux États-Unis
Deux expressos contre une maladie orpheline, c'est fort de café
L'activité physique dès l'âge de 3 ans préserve la santé cardiovasculaire des enfants
Des naissances rendues possibles par une méthode de la dernière chance
Un sommeil prolongé peut réduire le syndrome métabolique
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Le CBD pourrait devenir une arme puissante contre l'antibiorésistance
Un traitement pour soigner l'hypertension pourrait protéger de la maladie d'Alzheimer
Une nouvelle revue pour les adeptes de la collapsologie
Un tour d'évasion tourne au drame: le corps du magicien retrouvé dans le Gange
Des chercheurs dissèquent le regard attendrissant du chien
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.070 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.