ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 17 Juillet 2018

RECHERCHE - Publié le 04/05/2018 à 17:27


Découverte montréalaise contre le cancer du sein



Des chercheurs montréalais ont réussi une importante percée contre un agressif cancer du sein en découvrant comment empêcher la propagation de métastases ailleurs dans le corps.

C’est la culmination de plus de 20 ans de travail pour le Dr Jean-François Côté de l’Institut de recherches cliniques de Montréal (IRCM), dont l’équipe a découvert une protéine pouvant bloquer les métastases, soit des cellules cancéreuses.

« Tant que le cancer du sein reste une maladie localisée, il n’est pas très dangereux [...] Mais quand les cellules [cancéreuses] se propagent dans le corps humain, elles deviennent très résistantes et presque intraitables », souligne le chercheur.

Les cellules dites métastatiques se détachent d’une tumeur et se déplacent par la circulation sanguine à d’autres organes, comme les poumons ou le cerveau. Leur dispersion dans tout le corps les rend ainsi très difficiles à détruire.

Des Souris

Le cancer du sein de type HER2 est particulièrement virulent, notamment parce qu’il est prompt à développer des métastases, et ces cellules causent environ 90 % des décès liés au cancer, poursuit-il. Une femme sur cinq avec un cancer du sein est atteinte du HER2.

Les recherches du Dr Côté ont démontré qu’une protéine pouvait être l’unique responsable. En s’associant avec une tumeur, la protéine AXL, produite par le corps, accélère l’apparition de métastases, dit-il.

Les patientes qui avaient des tumeurs avec peu de protéines AXL avaient un meilleur taux de survie. Des études menées ensuite sur des souris ont montré qu’en bloquant la protéine AXL, moins de métastases se développaient.

Médicament à l’essai

L’objectif est donc de contrecarrer la protéine. Un médicament permettant de bloquer la protéine est d’ailleurs déjà en essai clinique.

« Notre idée est que ce médicament pourrait être utilisé contre le cancer du sein », croit le chercheur.

« Ça pourrait être une découverte qui mène vraiment à des applications pratiques », poursuit-il.

Ebola: des chercheurs espagnols travaillent sur un vaccin universel
Test prometteur en Australie pour combattre la dengue
Les thérapies géniques: un espoir pour les patients, un défi pour les payeurs
Progrès encourageant vers un vaccin contre le VIH
La plupart des études sont fausses: l'avertissement choc d'un chercheur
La médecine moins lourde contre le cancer progresse
Les pesticides à l'origine d'un surpoids chez les souris mâles selon une étude
Au Gabon, un laboratoire ultra-sécurisé contre le virus Ebola
La technique s'améliore pour greffer des organes infectés par l'hépatite C
Les virus géants, inventeurs de leurs gènes?
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Au Kenya, les restes de poisson donnent des objets de mode en cuir
Le paracétamol, un médicament courant mais dangereux
Régner depuis son salon: les micronations de l'immense Australie
Japon: des entreprises ont utilisé des apprentis étrangers pour décontaminer Fukushima
Plus d'1 million de m3 de matières et déchets radioactifs en France
 LES PLUS LUS 
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Climat: moins de neige et la belette blanche devient une cible
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.037 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.