ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 21 Novembre 2018

SANTE - Publié le 06/05/2018 à 16:57


Un lien possible entre la prise quotidienne d'aspirine chez les hommes et un risque accru de mélanome



Une équipe de l'université américaine de Northwestern a étudié le dossier médical de 195.140 patients âgés de 18 à 89 ans sans antécédents de cancers cutanés. Tous les patients ont été suivis sur 5 ans pour surveiller l'éventuelle apparition d'un mélanome.

Parmi eux, 1.187 patients ont été exposés à l'aspirine. Les chercheurs ont pris en considération ceux qui ont consommé cet analgésique (81 mg à 325 mg) quotidiennement pendant au moins un an.

Sur les patients exposés à l'aspirine, 2,19% ont développé un mélanome, contre 0,86% des patients qui n'ont pas pris d'aspirine.

En examinant les cas de plus près, les chercheurs ont remarqué que les hommes exposés à l'aspirine faisaient face à un risque deux fois plus élevé de développer un mélanome que les hommes non exposés.

Ils n'ont pas observé le même phénomène chez les femmes.

L'auteure principale de l'étude, Dr. Beatrice Nardone, témoigne de sa surprise à la vue de ces résultats, les cachets d'aspirine ayant précédemment été reliés à une réduction du risque de cancer gastrique, du côlon, de la prostate et du sein. 

"Étant donné l'usage répandu de l'aspirine et l'impact clinique potentiel de ce lien avec le mélanome, les patients et les professionnels de la santé doivent être alertés de la possibilité d'un risque accru chez les hommes", explique Beatrice Nardone. Elle souligne toutefois : "Cela ne veut pas dire pour autant que les hommes ne doivent plus se soigner à l'aspirine".

La chercheuse conseille aux médecins d'évoquer avec les patients l'importance de la protection solaire. Elle recommande également d'expliquer aux patients qu'il est préférable d'éviter les cabines à UV et de consulter régulièrement un dermatologue afin d'éviter le cancer de la peau.

Quant à la différence observée entre les patients masculins et féminins, Nardone explique qu'il existe de nombreuses explications potentielles, l'une d'elles étant un taux plus faible d'enzymes protectrices chez les hommes que chez les femmes.

"Ces taux inférieurs d'enzymes protectrices suggèrent un stress oxydatif cellulaire plus élevé chez les hommes, ce qui rendrait possible le développement du mélanome", explique Nardone.

Les chercheurs rappellent que de précédentes études ont conclu, au contraire, à un risque réduit de cancer chez les hommes exposés à l'aspirine et à un risque aggravé chez les femmes prenant de cet analgésique. Beatrice Nardone demeure convaincue que ces résultats contradictoires seraient liés au caractère variable des méthodes de recherche.

Ces résultats ont été publiés dans la revue Journal of the American Academy of Dermatology.

La lutte contre la paludisme au point mort, selon l'OMS
Epidémie de sans-gluten ? La recherche tente d'y voir plus clair
La méditation efficace pour soigner le stress post-traumatique
La CIA avait envisagé des sérums de vérité pour ses prisonniers après le 11-Septembre
Don du sang et transfusion: les homosexuels n'ont pas augmenté le risque de transmission du VIH affirme une étude
Un régime pauvre en glucide peut aider les obèses à contrôler leur poids
Les bactéries résistantes coûtent cher en vies et en dépenses
Les bactéries multi-résistantes responsables de 33.000 morts en Europe
Une femme meurt d'un cancer après avoir reçu les poumons d'une fumeuse
Attendre au moins 12 mois entre deux grossesses réduit les risques
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Jeux d'immersion: la course aux salles de réalité virtuelle est lancée
Asticots et vin de souriceaux: en Suède, un Musée de la nourriture dégoûtante
Comment les chats utilisent leur langue pour mouiller leur fourrure, selon des chercheurs
Les chances de préserver le thon obèse s'amenuisent
L'humanité face à un risque de catastrophes climatiques simultanées
 LES PLUS LUS 
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
Mars à son plus près de la Terre en 15 ans
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.024 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.