ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 16 Janvier 2019

- Publié le 07/05/2018 à 00:14


Les huiles de poisson et les probiotiques pendant la grossesse et l'allaitement permettraient de combattre les allergies



Une nouvelle étude britannique à grande échelle a découvert que la consommation de compléments alimentaires à base d'huile de poisson et de probiotiques pendant la grossesse et l'allaitement pouvait réduire les risques d'allergie aux oeufs et d'eczéma chez les enfants.

Conduite par des chercheurs de l'Imperial College de Londres, l'étude est l'une des plus importantes méta-analyses sur l'effet du régime alimentaire de la mère sur le risque d'allergie et d'eczéma chez son bébé, l'équipe ayant passé en revue plus de 400 études concernant 1,5 million de personnes.

Les chercheurs ont constaté que lorsque les femmes enceintes prenaient quotidiennement un complément à l'huile de poisson contenant une dose standard d'acides gras oméga-3, de la 20e semaine de grossesse au troisième ou quatrième mois d'allaitement, le risque pour leur enfant de développer une allergie aux oeufs était réduit de 30%.

En outre, la prise quotidienne d'un complément alimentaire à partir de la 36e semaine de grossesse, et pendant les trois à six premiers mois d'allaitement, réduit le risque d'eczéma chez l'enfant de 22%.

La consommation de compléments à l'huile de poisson pendant la grossesse semble également réduire le risque d'allergie à l'arachide chez l'enfant de 38%. Cependant, les chercheurs mettent en garde sur le fait que ce résultat n'est basé que sur deux études et par conséquent ces résultats ne sont pas aussi fiables que ceux qui concernent l'allergie aux oeufs et l'eczéma.

Aucun indice ne suggère en revanche que d'autres facteurs diététiques, notamment la consommation de fruits et légumes ou de vitamines, ou encore le fait d'éviter pendant la grossesse les aliments potentiellement allergènes, tels que les fruits à coque, les produits laitiers et les oeufs, n'affectent le risque d'allergie ou d'eczéma.

Les acides gras oméga-6, quant à eux, ne semblent pas avoir d'effet sur le risque allergique.

Bien qu'on ne sache pas encore exactement ce qui provoque les allergies et l'eczéma, l'auteur principal de l'étude, le docteur Robert Boyle, note que des études précédentes suggèrent que les huiles de poisson peuvent aider à réduire le risque allergique en mettant "en sourdine" le système immunitaire et en l'empêchant de réagir trop violemment.

Les études qui se sont penchées sur les probiotiques, qui contiennent des bactéries vivantes capables d'influencer l'équilibre naturel de la flore intestinale, ont découvert qu'un déséquilibre pouvait augmenter le risque allergique.

Les allergies sont également plus fréquentes chez les gens qui souffrent déjà d'eczéma, même si des études supplémentaires sont nécessaires pour mieux comprendre les causes des deux troubles et la meilleure façon de les prévenir.

L'étude révèle également l'existence de liens entre la durée de l'allaitement et la diminution du risque d'eczéma, et l'allaitement est aussi lié à un risque inférieur de diabète de type I.

Les résultats sont disponibles (en anglais) sur le site de la revue PLOS Medicine.

Les entrailles de la Terre grouillent de vie intraterrestre
Vivre dans un quartier avec beaucoup de végétation permet de prévenir les risques de maladies cardiovasculaires
Climat: des scientifiques appellent à freiner l'essor démographique
L'humain capable de reconnaître 5000 visages
Vietnam: saisie de huit tonnes d'ivoire et d'écailles de pangolin
Le cadavre d'un rorqual d'une dizaine de mètres échoué à Porquerolles
Le cancer en progression «alarmante» dans le monde
Cryptomonnaies: Google interdit les applications de minage sous Android
Néonicotinoïdes: l'Anses recommande d'accélérer les méthodes alternatives
Google promet de mettre l'intelligence artificielle au service du journalisme
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les outils de téléconsultation commencent à s'implanter
Enfants placés: un documentaire accablant sur France 3
Les aliments riches en fibres permettraient de réduire les risques de maladies chroniques
Le controversé dioxyde de titane va-t-il vraiment disparaître de nos assiettes ?
Cancer : privés de larynx mais pas de leur voix, grâce à une application tchèque
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.032 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.