ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 20 Janvier 2019

TECHNOLOGIES - Publié le 07/05/2018 à 00:19


Les réseaux sociaux affectent-ils les résultats scolaires ?



Bien que de nombreux parents s'inquiètent de voir leurs enfants rivés sur les réseaux sociaux au détriment de leurs résultats scolaires, de nouvelles recherches européennes montrent que l'utilisation de plateformes telles que Snapchat, Facebook ou Instagram aurait un effet minime sur la réussite scolaire.

Des chercheurs de l'université allemande de Bamberg voulaient clarifier l'impact négatif que pouvaient avoir les médias sociaux sur les notes des élèves en passant en revue 59 études menées sur plus de 30.000 jeunes à travers le monde, sur ce sujet. 

"Il existe de nombreuses études contradictoires sur ce sujet et cela n'a pas facilité une évaluation correcte de tous les résultats par le passé", a expliqué l'une des auteurs Caroline Marker. Bien que certaines recherches rapportent que les réseaux sociaux ont un impact négatif sur la performance scolaire, d'autres montrent une influence positive, alors que d'autres ne voient aucun lien.

Dans cette nouvelle méta-analyse, les chercheurs ont trouvé sur les étudiants qui utilisaient les réseaux sociaux intensément pour communiquer avec leurs camarades à propos de sujets en lien avec l'école avaient tendance à enregistrer des résultats un peu meilleurs que la moyenne. Un résultat assez prévisible selon eux. 

De plus, ils ont noté que les personnes les plus actives sur les réseaux ne passaient pas forcément moins de temps à étudier. 

En revanche, les étudiants qui utilisaient très fréquemment les plateformes sociales, qui postaient régulièrement des messages et des photos, enregistraient des notes un peu plus faibles, même si les chercheurs ont tenu à souligner que l'aspect négatif restait très faible.

Les jeunes qui utilisaient Snapchat, Facebook ou Instagram pendant qu'ils étudiaient ou faisaient leurs devoirs affichaient aussi des notes un peu moins bonnes que les personnes qui ne consultaient pas ces sites, probablement parce que le fait de s'adonner à plusieurs tâches en même temps détourne l'attention des étudiants de leur travail.

A la question de savoir si les médias sociaux entraînaient la baisse des résultats, ou si les étudiants qui affichaient déjà des notes plus basses seraient plus facilement distraits par les plateformes, le professeur Markus Appel (co-auteur) a commenté : "Nous ne pouvons pas répondre à cette question. Les deux directions de cause et d'effets sont possibles, mais elles ne sont pas très prononcées." 

Il en a conclu que "les inquiétudes concernant les conséquences supposées désastreuses des réseaux sociaux sur la performance scolaire ne sont pas fondées." 

"Les parents devraient néanmoins s'intéresser à ce que font leurs enfants sur ces sites, qu'ils connaissent les réseaux sociaux et qu'ils veuillent comprendre leur usage", et de préciser que "plus les parents sont ouverts d'esprit par rapport aux activités en ligne de leurs enfants, meilleure sera la communication avec eux".  

Cette étude est consultable en ligne dans la revue Educational Psychology Review

Cancer : privés de larynx mais pas de leur voix, grâce à une application tchèque
En 2019, le Net va-t-il supplanter la télé?
Les internautes plus âgés partagent davantage d'infox
De l'eau potable avec de l'air, quand la tech vient au secours des sinistrés
Un milliardaire japonais bat le record du tweet le plus partagé de l'histoire
Au CES, les robots savent tout faire, même le pain
Télés, smartphones: cap sur les écrans pliables et enroulables
Un Google du dark web pour naviguer dans le monde obscur du net
Procrastination et GPA, vedettes 2018 des recherches Google
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Échec du lancement d'un satellite par l'Iran
Se peindre des rayures blanches sur le corps protégerait des taons
Hécatombe en Australie: un million de poissons d'eau douce retrouvés morts
Restaurer l'environnement: quand les solutions deviennent problèmes
Un nouveau médusarium hypnotique pour sensibiliser à la santé des océans
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.037 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.