ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 17 Octobre 2018

SEXO - Publié le 07/05/2018 à 00:41


Quand un chagrin d'amour brise le coeur, littéralement!



Un chagrin d'amour ou la perte d'un proche peut littéralement briser le coeur: la cardiomyopathie de Tako-Tsubo, pathologie méconnue, provoque chez sa victime les symptômes d'un infarctus mais reste bénin pour une grande majorité des cas.

"C'est une paralysie brutale d'une grande partie du coeur en rapport avec un stress, qui est le plus souvent émotionnel mais aussi physique", a expliqué mercredi lors d'une conférence de presse Eric Bonnefoy-Cudraz, chef du service d'urgences cardiaques de l'hôpital Louis Pradel à Bron (banlieue de Lyon).

"Ce stress peut être causé par la perte d'un être cher, d'un emploi, par une agression mais aussi par une grande joie", a ajouté le médecin précisant qu'il se traduisait par "une douleur thoracique immédiate" dont les symptômes étaient proches de ceux d'un infarctus.

"A la différence d'un infarctus, le coeur, dont la capacité d'éjection est alors ralenti de 30%, ne subit aucune lésion et se rétablit dès le troisième jour. La convalescence est complète au bout d'un mois", a-t-il poursuivi sans écarter que des complications pouvaient survenir.

Provoqué par la libération massive dans le sang d'hormones (dont l'adrénaline), ce syndrome est décrit pour la première fois dans les années 1990 au Japon, où les cardiologues ont tiré son nom "Tako-Tsubo" d'un pot de pêcheur pour piéger les poulpes. Le coeur prend en effet la forme de cet objet lorsqu'il est affecté par la pathologie.

Selon une étude réalisée entre 1998 et 2014 par les Hospices civils de Lyon (HCL) sur 1.750 patients, cette pathologie touche neuf femmes pour un homme. Les patientes étaient d'un âge moyen de 66 ans. 30% des cas avaient une origine émotionnelle et 1% des victimes en sont décédées.

"Au Japon, à l'inverse, la pathologie touche principalement les hommes. On ne l'explique pas encore", a poursuivi le Dr Bonnefoy-Cudraz.

Si le repos total est évidemment prescrit pour les malades du Tako-Tsubo, dont le "pic est observé généralement l'été", des bêta-bloquants (médicaments contre l'hypertension) et des anticoagulants leur sont distribués.

Une ville américaine s'oppose à la première maison close de robots
Avec le Brexit, risque d'une pénurie de sperme au Royaume-Uni
De l'influence des textos sur les relations amoureuses
Quand on veut être père, mieux vaut porter le caleçon
Gonorrhée : espoir pour un nouveau traitement
Sites de rencontres : hommes et femmes n'auraient pas les mêmes exigences de niveau d'instruction
Sperme dégradé, puberté précoce: des causes probablement environnementales
Manger des noix améliore la qualité du sperme
Au Cambodge, une blogueuse féministe brise les tabous du sexe
Le transsexualisme ne doit plus être considéré comme une maladie mentale, dit l'OMS
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Cap sur Mercure et ses mystères pour deux sondes spatiales
Un robot invité à parler d'intelligence artificielle devant des députés britanniques
Japon: sentir l'humain, assis, couché, dans son bain, au travail...
Climat: le monde a atteint un point de non retour, selon Ban Ki-moon
Les deux rescapés de Soyouz racontent leur atterrissage d'urgence
 LES PLUS LUS 
Kenya: huit rhinocéros morts après avoir été changés de parc
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.048 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.