ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 22 Août 2018

SEXO - Publié le 07/05/2018 à 00:44


Concevoir un bébé : les futurs parents devraient surveiller leur consommation de boissons sucrées



La consommation quotidienne d'une ou plusieurs boissons sucrées par l'un ou l'autre des partenaires est associée à une diminution de la fertilité de 20% en moyenne, selon une étude américaine publiée dans la revue Epidemiology.

Les couples qui souhaitent concevoir un enfant pourraient envisager de limiter leur consommation de boissons sucrées pour augmenter leurs chances, tout en se préservant de leurs effets néfastes sur la santé, conclut une étude qui a suivi 3.828 femmes vivant aux États-Unis ou au Canada et 1.045 de leurs partenaires masculins.

Après avoir pris en compte d'autres facteurs de risque d'infertilité comme l'obésité, la consommation de caféine, l'alcool, le tabagisme et la qualité globale du régime, des chercheurs américains de l'Université de Boston ont constaté une relation entre les boissons sucrées et la diminution de la fertilité.

Les participantes à l'étude âgées de 21 à 45 ans ont rempli un questionnaire de suivi fournissant des informations sur leur état de santé, leur alimentation et leur mode de vie tous les deux mois pendant un an ou jusqu'à ce qu'elles tombent enceinte.

D'après les résultats, la consommation de boissons sucrées chez les femmes et les hommes était associée à une réduction de la fécondabilité de 20%, soit la probabilité mensuelle moyenne de conception, indique l'étude.

Les femmes qui consommaient au moins un soda par jour avaient une fécondabilité inférieure de 25%. Ce chiffre atteint 33% chez les hommes, selon l'étude.

L'étude montre un lien également entre la consommation de boissons énergisantes ("energy drinks") et des réductions encore plus importantes de la fécondité, bien que les résultats aient été basés sur un petit nombre de consommateurs de ces breuvages, nuancent les auteurs de l'étude.

Enfin, peu d'association a été trouvée entre la consommation de jus de fruits ou de sodas sans sucre "de régime" et la fertilité.

Des études précédentes ont montré que boire trop de boissons sucrées pouvait conduire à la prise de poids, au diabète, des règles précoces ou encore une mauvaise qualité du sperme.

"Compte tenu des niveaux élevés de boissons sucrées consommés par les couples en âge de procréer en Amérique du Nord, ces résultats pourraient avoir des implications importantes sur la santé publique", conclut l'étude.

Pour consulter l'étude : https://journals.lww.com/epidem/Abstract/publishahead/Intake_of_Sugar_sweetened_Beverages_and.98746.aspx

De l'influence des textos sur les relations amoureuses
Quand on veut être père, mieux vaut porter le caleçon
Gonorrhée : espoir pour un nouveau traitement
Sites de rencontres : hommes et femmes n'auraient pas les mêmes exigences de niveau d'instruction
Sperme dégradé, puberté précoce: des causes probablement environnementales
Manger des noix améliore la qualité du sperme
Au Cambodge, une blogueuse féministe brise les tabous du sexe
Le transsexualisme ne doit plus être considéré comme une maladie mentale, dit l'OMS
Le trouble de l'érection serait un symptôme d'un dysfonctionnement cardiaque
Les femmes se méfient des hommes qui affichent leur richesse
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Indonésie: pourquoi Lombok est frappée par de multiples séismes
Résurgence inédite de l'anthrax dans les pâturages des Hautes-Alpes
La pêche à l'explosif en Libye, fléau écologique en Méditerranée
Un zoo belge perd deux de ses trois koalas en moins d'un mois
La géolocalisation, omniprésente à l'ère du smartphone
 LES PLUS LUS 
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Kenya: huit rhinocéros morts après avoir été changés de parc
Mars à son plus près de la Terre en 15 ans
Rio capitale mondiale des maths, médailles Fields à la clé
Taira, épicentre de l'art rupestre chilien
L'odeur du café est-elle suffisante pour stimuler notre cerveau ?
Canicule: cinq erreurs à ne pas commettre
Une étude douche les espoirs de transformer l'atmosphère martienne
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.025 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.