ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 17 Fevrier 2019

SEXO - Publié le 07/05/2018 à 00:52


Il faut apprendre à se détourner des tentations pour réussir en amour, selon une étude



Y a-t-il des facteurs qui peuvent prédisposer les individus à réussir ou rater leur relation amoureuse ? Selon cette nouvelle étude américaine, dévoilée la veille de la Saint-Valentin, des facteurs psychologiques conduiraient à l'infidélité, cause principale de rupture, tandis que d'autres assureraient une relation à long terme en prévenant les écarts.

Pour évaluer la capacité de chacun d'entre nous à réussir ou échouer en amour, l'étude a suivi 233 couples mariés depuis trois ans et demi en notant leur degré de satisfaction conjugale, l'engagement à long terme, s'ils avaient été infidèles et s'ils étaient encore ensemble.

Sans surprise, l'étude montre que les jeunes et les personnes moins satisfaites de leurs relations étaient plus susceptibles d'être infidèles.

Plus étonnant, les personnes satisfaites de leur vie sexuelle au sein du couple avaient plus de probabilités d'être infidèles.

Les hommes ayant déclaré avoir plus de partenaires sexuels à court terme avant le mariage étaient plus susceptibles d'avoir une liaison, alors que le contraire était vrai pour les femmes, selon l'étude.

Autre facteur de risque d'infidélité selon l'étude, l'attractivité perçue : les femmes moins attirantes étaient plus susceptibles d'avoir une liaison tandis que les hommes étaient plus susceptibles d'être infidèles lorsque leurs partenaires étaient moins attirants.

Pour aller plus loin, deux processus psychologiques souvent inconscients que tout le monde partage à des degrés divers à savoir "détourner son attention d'une personne attirante" et "dévaloriser un partenaire potentiel attirant" ont été testés auprès des couples qui ont regardé des photos d'hommes et de femmes "très attirants" ou "d'apparence moyenne".

D'après les résultats, les participants qui se sont désintéressés rapidement d'une personne attirante étaient moins susceptibles de se livrer à l'infidélité tandis que les autres avaient un risque plus élevé et leurs mariages étaient plus susceptibles d'échouer, selon l'étude.

Les individus qui ont détourné leur attention plus vite que la moyenne étaient près de 50% moins susceptibles d'avoir des relations sexuelles en dehors du mariage.

Les auteurs de l'étude ont aussi constaté que les personnes fidèles évaluaient les "tentations" de manière beaucoup plus négative que les individus infidèles.

Ces deux réactions minimisent le risque d'infidélité et, par conséquent, peuvent prédire les chances de la relation, concluent les auteurs de l'étude qui expliquent que ces processus en grande partie spontanés peuvent être façonnés par la biologie et/ou les expériences de la petite enfance.

Ces travaux sont publiés dans le Journal of Personality and Social Psychology today.

Petit lexique des nouvelles définitions du genre
Pansexuel, bi, queer, trans, non-binaire : ces jeunes qui bousculent les normes de genre
Les hommes choisiraient de manger de la viande lorsqu'ils veulent séduire les femmes
La souffrance des filles serait sous-estimée face à celle des garçons
Penser à son partenaire permettrait de réduire son stress
La sextech fait vibrer le CES de Las Vegas
Une Française sur trois n'est pas épanouie sexuellement
Dans un couple vieillissant, les critiques négatives laissent place à l'humour
Des objets d'Hugh Hefner, le fondateur de Playboy, vendus aux enchères
Sexe et consentement : des premiers rapports pas toujours voulus
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Everest: la Chine interdit aux touristes son camp de base au Tibet
Déforestation en Indonésie: plus de 1,3 milliard en amendes impayées
La NASA presse sur l'accélérateur pour un retour sur la Lune
Découverte de la chambre funéraire d'un noble inca au Pérou
Maladies chroniques : et si on prescrivait des activités physiques sur ordonnance ?
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.039 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.