ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 23 Juillet 2018

SEXO - Publié le 07/05/2018 à 01:30


Encore timide, l'utilisation des sextoys progresse chez les Français



Près d'un Français sur deux (48%) déclare utiliser un sextoy ou être prêt à y a voir recours pour pimenter sa vie sexuelle, selon une étude Harris Interactive pour We-Vibe, un fabricant de sextoy intelligent. 

Pour explorer diverses sensations sous la couette, les Français préfèrent les massages (74%), la lingerie (71%) et les huiles et les bougies (57%), révèle une étude Harris Interactive réalisée pour We-Vibe, un fabricant de sextoys " intelligents".

Encore taboue, l'utilisation d'un sextoy semble séduire un nombre croissant de Français désireux de pimenter leur vie sexuelle : 48% déclarent en effet en utiliser un ou être prêt à franchir le cap.

14% des couples possèderaient un jouet coquin, selon une étude BVA pour Passage du désir publiée en janvier 2015.

Pour plus de sept Français sur dix (73%), le sextoy reste associé au plaisir solitaire tandis que 40% considèrent l'accessoire comme un bon moyen pour améliorer leurs relations sexuelles. 58% sont même convaincus que l'objet peut décupler le plaisir à deux.

Lorsqu'elles s'adonnent à la masturbation, 46% des femmes françaises utiliseraient un sextoy (11% à chaque fois), selon une étude IFOP réalisée pour le blog le plaisirfeminin.com publiée en juillet 2017.

Selon l'étude, 69% semblent persuader des effets bénéfiques du sextoy pour "apporter de la nouveauté" et expérimenter "des pratiques sexuelles variées".

Enfin, pour 85% des interrogés, utiliser un sextoy est une "pratique secrète et intime que l'on garde pour soi ou pour son couple". Seuls 13% semblent prêts à en parler ouvertement. 

L'enquête Harris Interactive a été réalisée en ligne du 2 au 4 janvier 2018 pour le compte de We-Vibe sur un échantillon de 974 personnes représentatif des Français âgés de 18 ans et plus, dont 851 personnes déclarant avoir déjà vécu une relation de couple.

Gonorrhée : espoir pour un nouveau traitement
Sites de rencontres : hommes et femmes n'auraient pas les mêmes exigences de niveau d'instruction
Sperme dégradé, puberté précoce: des causes probablement environnementales
Manger des noix améliore la qualité du sperme
Au Cambodge, une blogueuse féministe brise les tabous du sexe
Le transsexualisme ne doit plus être considéré comme une maladie mentale, dit l'OMS
Le trouble de l'érection serait un symptôme d'un dysfonctionnement cardiaque
Les femmes se méfient des hommes qui affichent leur richesse
Chirurgie intime masculine: pour quelques centimètres de plus...
Au Chili, un vent de liberté sexuelle fait exploser les cas de VIH
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Maine-et-Loire: un maire interdit l'entrée de sa commune... aux moustiques
Chasse au crocodile sur les plages de l'île touristique de Phuket
Le chlordécone nuit à la fertilité des souris sur plusieurs générations
Au Mozambique, l'agriculture de conservation au secours de la forêt
Galileo s'étoffe et gagne des utilisateurs
 LES PLUS LUS 
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Climat: moins de neige et la belette blanche devient une cible
Au Chili, un vent de liberté sexuelle fait exploser les cas de VIH
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.040 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.