ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 18 Novembre 2018

SEXO - Publié le 07/05/2018 à 01:30


Encore timide, l'utilisation des sextoys progresse chez les Français



Près d'un Français sur deux (48%) déclare utiliser un sextoy ou être prêt à y a voir recours pour pimenter sa vie sexuelle, selon une étude Harris Interactive pour We-Vibe, un fabricant de sextoy intelligent. 

Pour explorer diverses sensations sous la couette, les Français préfèrent les massages (74%), la lingerie (71%) et les huiles et les bougies (57%), révèle une étude Harris Interactive réalisée pour We-Vibe, un fabricant de sextoys " intelligents".

Encore taboue, l'utilisation d'un sextoy semble séduire un nombre croissant de Français désireux de pimenter leur vie sexuelle : 48% déclarent en effet en utiliser un ou être prêt à franchir le cap.

14% des couples possèderaient un jouet coquin, selon une étude BVA pour Passage du désir publiée en janvier 2015.

Pour plus de sept Français sur dix (73%), le sextoy reste associé au plaisir solitaire tandis que 40% considèrent l'accessoire comme un bon moyen pour améliorer leurs relations sexuelles. 58% sont même convaincus que l'objet peut décupler le plaisir à deux.

Lorsqu'elles s'adonnent à la masturbation, 46% des femmes françaises utiliseraient un sextoy (11% à chaque fois), selon une étude IFOP réalisée pour le blog le plaisirfeminin.com publiée en juillet 2017.

Selon l'étude, 69% semblent persuader des effets bénéfiques du sextoy pour "apporter de la nouveauté" et expérimenter "des pratiques sexuelles variées".

Enfin, pour 85% des interrogés, utiliser un sextoy est une "pratique secrète et intime que l'on garde pour soi ou pour son couple". Seuls 13% semblent prêts à en parler ouvertement. 

L'enquête Harris Interactive a été réalisée en ligne du 2 au 4 janvier 2018 pour le compte de We-Vibe sur un échantillon de 974 personnes représentatif des Français âgés de 18 ans et plus, dont 851 personnes déclarant avoir déjà vécu une relation de couple.

Sexe et consentement : des premiers rapports pas toujours voulus
Une ville américaine s'oppose à la première maison close de robots
Avec le Brexit, risque d'une pénurie de sperme au Royaume-Uni
De l'influence des textos sur les relations amoureuses
Quand on veut être père, mieux vaut porter le caleçon
Gonorrhée : espoir pour un nouveau traitement
Sites de rencontres : hommes et femmes n'auraient pas les mêmes exigences de niveau d'instruction
Sperme dégradé, puberté précoce: des causes probablement environnementales
Manger des noix améliore la qualité du sperme
Au Cambodge, une blogueuse féministe brise les tabous du sexe
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Epidémie de sans-gluten ? La recherche tente d'y voir plus clair
Chine: une carrière reconvertie en hôtel 5 étoiles
Bordeaux : a-t-on enfin localisé le corps disparu de Montaigne ?
Une pub contre l'huile de palme critiquée par un acteur majeur du secteur
Contre la sécheresse, Le Cap devrait déraciner les arbres non indigènes
 LES PLUS LUS 
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
Mars à son plus près de la Terre en 15 ans
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.043 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.