ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 19 Avril 2019

SEXO - Publié le 07/05/2018 à 01:51


Les femmes plus satisfaites sexuellement au début de la relation



Après 4 ans ou plus, 65% des couples se disent sexuellement satisfaits, selon une étude internationale menée par Zava, site de téléconsultation en ligne. Une personne sur dix avoue avoir été infidèle.

Les hommes et les femmes en couple ne semblent pas connaître le même degré de satisfaction en matière de sexe lors des premières années de la relation, selon une étude internationale de Zava, site de téléconsultation en ligne, qui a sondé 1000 Européens et 1000 Américains.

À noter que 45% des couples hétérosexuels et bisexuels ont attendu entre une semaine et un mois pour passer sous la couette avec leur partenaire, contre 38% des homosexuels qui ont franchi le cap en moins d'une semaine.

Durant les 6 premiers mois, plus de 7 femmes sur 10 (74%) avouent être satisfaites de leur vie sexuelle contre un homme sur deux.

Passé ce stade, la tendance s'inverse avec 65% d'hommes qui confient prendre plus de plaisir tandis que l'élan s'émousse chez les femmes dont le niveau de satisfaction passe sous la barre des 50%.

Il faut attendre deux ou trois ans pour les femmes connaissent un regain (56%), contrairement aux hommes, "qui voient leur plaisir considérablement diminuer pour atteindre 37% après 4 ans de relation (48% pour les femmes)", selon l'étude.

Les hommes plus infidèles la première année

La plupart des personnes interrogées avaient en moyenne des rapports sexuels deux à trois fois par semaine, indique l'étude qui montre que la régularité des rapports intimes ne préserve pas de l'infidélité.

Celle-ci concerne davantage les hommes au cours de la première année (14%), les femmes étant plus susceptibles d'être infidèles entre la deuxième et la troisième année (8%) et après quatre ans de vie commune (10%).

Selon l'étude, la majorité des couples utilisent des sex-toys pour pimenter leur vie sexuelle, et ce, "dès que possible" dès la rencontre pour 20% des interrogés. À ce sujet, 24% des Européens et 31% des Américains attendent un mois ou deux "pour goûter à ces nouveaux plaisirs avec leur partenaire".

Enfin, 48% des hommes préfèrent avoir bu quelques verres avant de faire l'amour en début de relation contre 30% des femmes.

Quant au meilleur moyen pour atteindre l'orgasme, la majorité des hommes (64%) évoque "le coup d'un soir". Une situation loin de faire l'unanimité chez les femmes qui sont seulement 11% à avoir atteint le nirvana de cette façon, contrairement aux ébats avec leur mari ou leur partenaire à long terme (29%).

Méthodologie : L'étude Zava "Évolution de l'intimité dans le couple" a été réalisée en ligne auprès d'un échantillon de 2000 personnes, aux États-Unis (1000) et en Europe (1000).

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Brunei instaure la lapidation pour punir les relations homosexuelles
Les jeunes Américains en mal de sexe
Et si on remplaçait le Viagra par un gel à base de venin d’araignée ?
La Zambie interdit une boisson énergétique provoquant des érections
Pourquoi les jeunes adultes adoptent des comportements sexuels à risque ?
L'Allemagne veut interdire les thérapies de conversion des homosexuels
USA: bientôt d'autres choix que Monsieur et Madame sur les billets d'avion
Petit lexique des nouvelles définitions du genre
Pansexuel, bi, queer, trans, non-binaire : ces jeunes qui bousculent les normes de genre
Les hommes choisiraient de manger de la viande lorsqu'ils veulent séduire les femmes
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Des archéologues ajoutent l'urine à leur boîte à outils
Argentine: découverte d'un cimetière de dinosaures datant de 220 millions d'années
L'un des plus grands mammifères terrestres découvert au Kenya
Le plus gros perroquet du monde profite du réchauffement climatique
Vivre comme sur Mars? Une base ouvre dans le désert chinois
 LES PLUS LUS 
Les nuits lunaires plus froides que prévu, selon la sonde chinoise
Un dinosaure se défendant avec ses épines découvert en Argentine
Une momie d'Equateur, clé pour savoir comment une grave maladie a atteint l'Europe
Le petit-déjeuner ne favoriserait pas forcément la perte de poids
Le jour se lève pour des panneaux solaires révolutionnaires
L'image que l'on a de son corps peut dépendre de l'entourage
Tout un défi de sauver la tombe de Toutankhamon du tourisme de masse
Le Nord magnétique fonce du Canada vers la Sibérie
Le désert médical, un mal dont souffrent les Français des villes moyennes
Ouganda: saisie d'ivoire et d'écailles de pangolin, deux Vietnamiens arrêtés
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.289 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.