ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 25 Mai 2018

SANTE - Publié le 07/05/2018 à 01:58


Bonheur : votre humeur dépend de ce que vous mangez



        
Pour garder le moral au beau fixe, une nouvelle étude américaine publiée ce mardi dans la revue Nutritional Neuroscience invite à choisir différentes familles d'aliments selon son âge pour s'adapter à la chimie du cerveau. Après 30 ans, les antioxydants préviennent les troubles de l'humeur.

L'étude pilotée par des chercheurs de l'université de Binghamton à New York aux États-Unis montre que l'humeur chez les 18-29 ans est fortement influencée par des aliments comme la viande qui augmentent les taux de concentrations de certains neurotransmetteurs dans le cerveau, comme la sérotonine et la dopamine connues pour booster l'humeur.

L'activité physique pratiquée régulièrement augmente également la concentration de ces neurotransmetteurs, confirme l'étude qui a identifié les différents groupes alimentaires consommés associés à la neurobiologie du cerveau, grâce à un questionnaire anonyme en ligne sur des groupes de réseaux sociaux.

D'après les résultats, les jeunes adultes qui ont consommé moins de trois fois par semaine de la viande rouge ou blanche et qui ont bougé moins de trois fois par semaine avaient un moral en berne.

Après 30 ans, un autre mode de régime alimentaire semble déterminant pour être heureux : les antioxydants (fruits et légumes) garantissent une humeur au beau fixe tandis que le café ou les glucides, surtout les ingrédients à index glycémique élevés (farines blanches, biscuits, pâtisseries, viennoiseries), augmentent ce qu'on appelle le stress oxydatif et activent le système nerveux sympathique. Certains comportements comme sauter le petit déjeuner y contribuent également, selon l'étude.

"En vieillissant, il y a une augmentation de la formation de radicaux libres dans l'organisme d'où notre besoin plus important en antioxydants. Ces radicaux libres causent des perturbations dans le cerveau qui augmentent le risque de détresse mentale", explique Lina Begdache.

Les chercheurs soulignent qu'il existe une différence de la morphologie cérébrale entre les hommes et les femmes si bien que le type d'aliments consommés peut agir de manière différente sur l'humeur, expliquant les troubles de l'humeur plus importants selon le sexe.

Pour consulter l'étude : http://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/1028415X.2017.1411875

En Colombie, des malades chez le juge avant le médecin
New York: dans la ville qui ne dort jamais, la sieste gagne du terrain
Près d'un quart de la population mondiale pourrait être obèse en 2045
L'Estonie crée une base de données ADN pour 10 pour cent de sa population
Un médicament contre l'eczéma pourrait aussi marcher contre l'asthme
Votre smartphone nuit à votre apprentissage
Une étude révèle que le cyberloafing peut aider les employés à faire face à l'ennui au travail
Santé cardiaque : les bienfaits du poisson à nouveau soulignés
Euthanasie: Anne a construit sa vie et construit sa mort
Manger mieux avec des agriculteurs mieux payés
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les conditions environnementales à l'origine du gros cerveau de l'homme
Ultime difficulté de l'Everest, le ressaut Hillary n'est plus
Premier été sans pailles en plastique pour une île grecque
Volcan Kilauea: la lave approche une usine géothermique à Hawaï
Japon: des conduites d'air rouillées dans 12 réacteurs nucléaires
 LES PLUS LUS 
VIDEO: Des images rares du requin du Groenland dans les eaux de l’Arctique
Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN
Les tarentules, victimes de la déforestation et des gastronomes au Cambodge
VIDEO: Une famille pourchassée par des guépards dans un parc animalier
Bonheur : votre humeur dépend de ce que vous mangez
SpaceX lance avec succès sa plus puissante fusée Falcon 9
Luxembourg: derrière la prospérité, la salle de shoot
Le régime alimentaire à base de produits d'origine animal émet 197,65 kg de CO2 par an et par habitant en France
L'Australie promet des millions d'euros pour aider ses koalas
Lire à haute voix est la meilleure méthode pour améliorer sa mémoire à long terme
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.033 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.