ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 20 Janvier 2019

SANTE - Publié le 07/05/2018 à 01:58


Bonheur : votre humeur dépend de ce que vous mangez



Pour garder le moral au beau fixe, une nouvelle étude américaine publiée ce mardi dans la revue Nutritional Neuroscience invite à choisir différentes familles d'aliments selon son âge pour s'adapter à la chimie du cerveau. Après 30 ans, les antioxydants préviennent les troubles de l'humeur.

L'étude pilotée par des chercheurs de l'université de Binghamton à New York aux États-Unis montre que l'humeur chez les 18-29 ans est fortement influencée par des aliments comme la viande qui augmentent les taux de concentrations de certains neurotransmetteurs dans le cerveau, comme la sérotonine et la dopamine connues pour booster l'humeur.

L'activité physique pratiquée régulièrement augmente également la concentration de ces neurotransmetteurs, confirme l'étude qui a identifié les différents groupes alimentaires consommés associés à la neurobiologie du cerveau, grâce à un questionnaire anonyme en ligne sur des groupes de réseaux sociaux.

D'après les résultats, les jeunes adultes qui ont consommé moins de trois fois par semaine de la viande rouge ou blanche et qui ont bougé moins de trois fois par semaine avaient un moral en berne.

Après 30 ans, un autre mode de régime alimentaire semble déterminant pour être heureux : les antioxydants (fruits et légumes) garantissent une humeur au beau fixe tandis que le café ou les glucides, surtout les ingrédients à index glycémique élevés (farines blanches, biscuits, pâtisseries, viennoiseries), augmentent ce qu'on appelle le stress oxydatif et activent le système nerveux sympathique. Certains comportements comme sauter le petit déjeuner y contribuent également, selon l'étude.

"En vieillissant, il y a une augmentation de la formation de radicaux libres dans l'organisme d'où notre besoin plus important en antioxydants. Ces radicaux libres causent des perturbations dans le cerveau qui augmentent le risque de détresse mentale", explique Lina Begdache.

Les chercheurs soulignent qu'il existe une différence de la morphologie cérébrale entre les hommes et les femmes si bien que le type d'aliments consommés peut agir de manière différente sur l'humeur, expliquant les troubles de l'humeur plus importants selon le sexe.

Pour consulter l'étude : http://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/1028415X.2017.1411875

Il existe un lien entre hospitalisations d'urgence et déclin des fonctions cognitives
Naissances, décès, mariages, espérance de vie : la France en chiffres
Faire de l'exercice réduit les risques de mortalité pour les personnes diabétiques
Le glyphosate, un herbicide controversé massivement utilisé
Les outils de téléconsultation commencent à s'implanter
Enfants placés: un documentaire accablant sur France 3
Les aliments riches en fibres permettraient de réduire les risques de maladies chroniques
Le controversé dioxyde de titane va-t-il vraiment disparaître de nos assiettes ?
Adopter un régime végétalien est bon pour le coeur, surtout pour les sportifs
Après huit années de hausse, le nombre de greffes a baissé l'an dernier
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Échec du lancement d'un satellite par l'Iran
Se peindre des rayures blanches sur le corps protégerait des taons
Hécatombe en Australie: un million de poissons d'eau douce retrouvés morts
Restaurer l'environnement: quand les solutions deviennent problèmes
Un nouveau médusarium hypnotique pour sensibiliser à la santé des océans
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.042 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.