ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 20 Janvier 2019

PLANETE - Publié le 11/05/2018 à 13:58


RDC: menacé de toutes parts, le parc des Virunga interdit l'abattage d'arbres



La direction du parc des Virunga, joyau naturel et touristique menacé de toutes parts dans l'est de la République démocratique du Congo, a annoncé jeudi avoir interdit l'abattage des arbres sur toute l'étendue de cette réserve naturelle.

"La Direction de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature tient à porter à la connaissance des habitants de Beni et de ses environs qu’il est interdit d’abattre des arbres dans le parc", lit-on dans un communiqué.

"Ces incitations à la destruction du parc sont contraires à l’État de droit et détruisent le patrimoine commun au profit de l’enrichissement individuel et illicite", ajoute-t-elle.

"Des personnes inconnues vendent des espaces à l'intérieur du parc moyennant 250 dollars et profitent de cette situation pour abattre des arbres et se faire davantage d'argent" dans la région de Beni notamment, près de la frontière ougandaise, a expliqué à l'AFP Joël Wengamulay, un chargé de communication du parc.

Le parc des Virunga est situé entre le volcan de Nyiragongo à la sortie de Goma et la chaîne des Rwenzori dans la région de Beni, au Nord-Kivu, à la frontière avec l'Ouganda.

Classé au patrimoine mondial de l'Unesco, cette réserve naturelle est menacée par l'activisme des groupes armés nombreux dans la région, notamment les rebelles ougandais des ADF (Forces démocratiques alliées).

Les ADF sont accusés par les autorités et les Nations unies d'être responsables des massacres de quelque mille civils dans la région de Beni depuis 2014 et de 15 Casques bleus fin 2017.

Cinq gardes du parc et un chauffeur ont été tués dans une embuscade début avril. Le parc avait déclaré alors ignorer l'identité des assaillants.

En plus de la poussée démographique, une partie du parc des Virunga, le plus ancien parc naturel d'Afrique, ferait l'objet d'un projet gouvernemental de déclassement au profit de l'exploitation pétrolière, d'après l'ONG Global Witness.

Hécatombe en Australie: un million de poissons d'eau douce retrouvés morts
Restaurer l'environnement: quand les solutions deviennent problèmes
Un nouveau médusarium hypnotique pour sensibiliser à la santé des océans
Roméo, une des dernières grenouilles de son espèce, a trouvé sa Juliette
Les eaux de la Patagonie, laboratoire naturel pour étudier le changement climatique
La glace de l'Antarctique fond plus vite que jamais
Le monde avance en somnambule vers le désastre climatique, craignent les organisateurs à Davos
Le safe sex, version bernard-l'ermite
Justin Trudeau interpelle Shinzo Abe sur la chasse à la baleine
Le réchauffement des océans revu à la hausse
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Échec du lancement d'un satellite par l'Iran
Se peindre des rayures blanches sur le corps protégerait des taons
Hécatombe en Australie: un million de poissons d'eau douce retrouvés morts
Restaurer l'environnement: quand les solutions deviennent problèmes
Un nouveau médusarium hypnotique pour sensibiliser à la santé des océans
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.036 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.