ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 22 Avril 2019

SANTE - Publié le 13/05/2018 à 15:37


Gastro-entérite aiguë : une étude valide le gingembre dans le traitement des vomissements chez les enfants



Le gingembre serait efficace pour traiter les vomissements chez les enfants souffrant de gastro-entérite aiguë, selon une étude présentée cau Congrès annuel de l'ESPGHAN (Société européenne de gastroentérologie, hépatologie et nutrition pédiatrique).

C'est la première fois que l'efficacité médicale du gingembre est testée chez les enfants. Antivomitif puissant chez les femmes enceintes souffrant de nausées et chez les patients en cours de chimiothérapie, le gingembre serait également efficace en cas de gastro-entérite aiguë chez les plus jeunes.

"Le gingembre est efficace pour réduire à la fois la durée et la gravité des vomissements", affirment ces nouveaux travaux présentés au Congrès annuel de l'ESPGHAN (Société européenne de gastroentérologie, hépatologie et nutrition pédiatrique).

Pour arriver à cette conclusion, l'étude a suivi 141 enfants âgés de 1 à 10 ans atteints de gastro-entérite aiguë. Les résultats ont été comparés à un placebo dans le traitement de la maladie, précise l'étude.

Les chercheurs rapportent un nombre d'épisodes de vomissements de 20 % inférieur dans le groupe traité au gingembre, et ces enfants ont également moins manqué l'école, de l'ordre de 28 %.

Face à cette découverte, le Dr Berni Canani qui a mené les travaux s'enthousiasme : "Nous nous attendons à ce que les résultats aient une grande répercussion sur la pratique clinique à l'avenir et sur les conseils donnés aux parents dans le cadre du traitement de la gastro-entérite aiguë, et nous pensons qu'ils sont susceptibles de sauver des vies en Europe et dans le reste du monde. La recherche devrait maintenant s'atteler à la question de l'efficacité du gingembre dans le traitement des enfants qui vomissent sans souffrir de gastro-entérite aiguë."

Chaque année en Europe, 87.000 visites à l'hôpital ont lieu pour une gastro-entérite ainsi qu'environ 700.000 consultations externes. La pathologie fait encore 1,34 million de décès d'enfants par an dans le monde.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Respirer des odeurs agréables peut aider à arrêter de fumer
La bande dessinée, une méthode insolite pour préparer les patients à une intervention médicale
Dîner juste avant de dormir et sauter le petit-déjeuner : dangereux pour le coeur ?
Faut-il sourire pour être heureux ?
Certains mythes sur le sommeil peuvent mettre votre santé en danger
Pour sa santé et la vôtre, évitez de laisser sortir votre chat
Pourquoi faisons-nous des cauchemars ?
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
Première greffe d'utérus en France
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Des archéologues ajoutent l'urine à leur boîte à outils
Argentine: découverte d'un cimetière de dinosaures datant de 220 millions d'années
L'un des plus grands mammifères terrestres découvert au Kenya
Le plus gros perroquet du monde profite du réchauffement climatique
Vivre comme sur Mars? Une base ouvre dans le désert chinois
 LES PLUS LUS 
Les nuits lunaires plus froides que prévu, selon la sonde chinoise
Un dinosaure se défendant avec ses épines découvert en Argentine
Le jour se lève pour des panneaux solaires révolutionnaires
Une momie d'Equateur, clé pour savoir comment une grave maladie a atteint l'Europe
Le petit-déjeuner ne favoriserait pas forcément la perte de poids
L'image que l'on a de son corps peut dépendre de l'entourage
Tout un défi de sauver la tombe de Toutankhamon du tourisme de masse
Le Nord magnétique fonce du Canada vers la Sibérie
Le désert médical, un mal dont souffrent les Français des villes moyennes
Ouganda: saisie d'ivoire et d'écailles de pangolin, deux Vietnamiens arrêtés
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.034 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.