ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 16 Janvier 2019

TECHNOLOGIES - Publié le 14/05/2018 à 00:30


Manifestation pour un internet libre à Moscou, plus de 20 arrestations



Au moins 20 personnes ont été interpellées par la police dimanche au cours d'un rassemblement en faveur d'un "internet libre", après la décision des autorités russes de bloquer la populaire application de messagerie Telegram.

Autorisée par la mairie de Moscou, cette manifestation a rassemblé dans le centre de la capitale russe plusieurs centaines de personnes, un chiffre largement en baisse par rapport au rassemblement précédent fin avril, qui avait attiré environ 8.000 manifestants.

Selon l'organisation OVD-Info, spécialisée dans le suivi des arrestations, au moins 20 personnes, des membres de groupuscules nationalistes, ont été arrêtées par la police pendant cette manifestation.

"Nous devons pouvoir exprimer notre point de vue, ne pas avoir peur de l'exprimer. Nous ne devons avoir peur de rien, ni de la police, ni de se faire tabasser ou qu'on nous interdise de parler", a déclaré à l'AFP David Khassil, un étudiant présent au rassemblement.

"Il ne faut pas rester assis à la maison devant internet. Les choses pourraient changer si les gens participaient plus" à ce genre d'action, a affirmé un autre participant, Marc Marker, un publicitaire de 29 ans.

Mi-avril, les autorités russes ont ordonné le blocage de Telegram, qui compte 200 millions d'utilisateurs (dont 7% en Russie), tant que cette application ne fournira pas aux services de sécurité les moyens de lire les messages des utilisateurs, ce qu'elle a refusé.

Le blocage de Telegram, une messagerie fondée par les deux frères russes Dourov, a eu lieu peu après l'élection en mars de Vladimir Poutine pour un quatrième mandat présidentiel.

Le précédent mandat du chef de l'Etat russe avait été marqué par un tour de vis accru sur internet, au nom de la lutte contre l'extrémisme et le terrorisme. Certains analystes y avaient vu un moyen de maîtriser le débat politique et d'étouffer les voix trop critiques.

Cancer : privés de larynx mais pas de leur voix, grâce à une application tchèque
En 2019, le Net va-t-il supplanter la télé?
Les internautes plus âgés partagent davantage d'infox
De l'eau potable avec de l'air, quand la tech vient au secours des sinistrés
Un milliardaire japonais bat le record du tweet le plus partagé de l'histoire
Au CES, les robots savent tout faire, même le pain
Télés, smartphones: cap sur les écrans pliables et enroulables
Un Google du dark web pour naviguer dans le monde obscur du net
Procrastination et GPA, vedettes 2018 des recherches Google
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les outils de téléconsultation commencent à s'implanter
Enfants placés: un documentaire accablant sur France 3
Les aliments riches en fibres permettraient de réduire les risques de maladies chroniques
Le controversé dioxyde de titane va-t-il vraiment disparaître de nos assiettes ?
Cancer : privés de larynx mais pas de leur voix, grâce à une application tchèque
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.047 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.