ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 22 Avril 2019

TECHNOLOGIES - Publié le 14/05/2018 à 00:30


Manifestation pour un internet libre à Moscou, plus de 20 arrestations



Au moins 20 personnes ont été interpellées par la police dimanche au cours d'un rassemblement en faveur d'un "internet libre", après la décision des autorités russes de bloquer la populaire application de messagerie Telegram.

Autorisée par la mairie de Moscou, cette manifestation a rassemblé dans le centre de la capitale russe plusieurs centaines de personnes, un chiffre largement en baisse par rapport au rassemblement précédent fin avril, qui avait attiré environ 8.000 manifestants.

Selon l'organisation OVD-Info, spécialisée dans le suivi des arrestations, au moins 20 personnes, des membres de groupuscules nationalistes, ont été arrêtées par la police pendant cette manifestation.

"Nous devons pouvoir exprimer notre point de vue, ne pas avoir peur de l'exprimer. Nous ne devons avoir peur de rien, ni de la police, ni de se faire tabasser ou qu'on nous interdise de parler", a déclaré à l'AFP David Khassil, un étudiant présent au rassemblement.

"Il ne faut pas rester assis à la maison devant internet. Les choses pourraient changer si les gens participaient plus" à ce genre d'action, a affirmé un autre participant, Marc Marker, un publicitaire de 29 ans.

Mi-avril, les autorités russes ont ordonné le blocage de Telegram, qui compte 200 millions d'utilisateurs (dont 7% en Russie), tant que cette application ne fournira pas aux services de sécurité les moyens de lire les messages des utilisateurs, ce qu'elle a refusé.

Le blocage de Telegram, une messagerie fondée par les deux frères russes Dourov, a eu lieu peu après l'élection en mars de Vladimir Poutine pour un quatrième mandat présidentiel.

Le précédent mandat du chef de l'Etat russe avait été marqué par un tour de vis accru sur internet, au nom de la lutte contre l'extrémisme et le terrorisme. Certains analystes y avaient vu un moyen de maîtriser le débat politique et d'étouffer les voix trop critiques.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
Les robots en action à la Cité des sciences
Le streaming de jeux vidéo, une fausse bonne idée?
Les robots permettent aux poissons et aux abeilles de communiquer entre eux pour la première fois
La réalité virtuelle à la rescousse dans la gestion des catastrophes
Streaming, manette, studio: Google veut révolutionner le jeu vidéo
Ces Cubains qui défient le gouvernement grâce aux réseaux sociaux
La cassette audio n'a pas dit son dernier mot
Nouvelle étape du tour du monde du bateau laboratoire Energy Observer
Première mondiale à l'aéroport de Lyon, qui lance un service de robot voiturier
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Des archéologues ajoutent l'urine à leur boîte à outils
Argentine: découverte d'un cimetière de dinosaures datant de 220 millions d'années
L'un des plus grands mammifères terrestres découvert au Kenya
Le plus gros perroquet du monde profite du réchauffement climatique
Vivre comme sur Mars? Une base ouvre dans le désert chinois
 LES PLUS LUS 
Les nuits lunaires plus froides que prévu, selon la sonde chinoise
Un dinosaure se défendant avec ses épines découvert en Argentine
Le jour se lève pour des panneaux solaires révolutionnaires
Une momie d'Equateur, clé pour savoir comment une grave maladie a atteint l'Europe
Le petit-déjeuner ne favoriserait pas forcément la perte de poids
L'image que l'on a de son corps peut dépendre de l'entourage
Tout un défi de sauver la tombe de Toutankhamon du tourisme de masse
Le Nord magnétique fonce du Canada vers la Sibérie
Le désert médical, un mal dont souffrent les Français des villes moyennes
Ouganda: saisie d'ivoire et d'écailles de pangolin, deux Vietnamiens arrêtés
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.261 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.