ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 17 Juillet 2018

SANTE - Publié le 14/05/2018 à 11:36


Contrôles sanitaires alimentaires, un an après: peut mieux faire



Le dispositif "Alim'confiance", mis en place il y a un an par le gouvernement français afin de mettre en valeur les contrôles sanitaires effectués par l'Etat tout au long de la chaîne alimentaire, doit être amélioré, selon l'association de défense des consommateurs CLCV.

Issu de la loi d'Avenir de l'Agriculture adoptée fin 2014, ce dispositif permet au consommateur, via un système de smileys représentant quatre niveaux de contrôles ("Très satisfaisant", "Satisfaisant", "A améliorer", "A corriger de manière urgente") de connaître l'état de l'hygiène de l'établissement qu'il fréquente: restaurants, abattoirs, cantines, commerces de bouche...

Or le dispositif et ses résultats sont "encore perfectibles", estime l'association Consommation, logement et cadre de vie (CLCV) lundi dans un communiqué. Avec "95% de notes positives sur l'ensemble des établissements (...) la question de la pertinence et du caractère discriminant des critères de notation se pose", d'après l'association.

D'autant plus que sur les 40.272 contrôles effectués par l'Etat entre le 1er mars 2017 et le 28 février 2018 et analysés par la CLCV, les restaurants et établissements de la restauration collective représentent 52,8% du total. En outre, "plus de 50% des contrôles a été effectué dans seulement quatre régions avec une forte prédominance de l'Ile-de-France", ajoute le communiqué.

"Il y a clairement des établissements pas assez contrôlés, tels les poissonneries (0,6%)", explique à l'AFP Wendy Si Hassen, chargée de mission alimentation à la CLCV. "Or, elles manipulent des produits fragiles."

C'est pourquoi, affirme le communiqué, "la CLCV va s'entretenir avec les pouvoirs publics pour s'assurer du fait que l'installation de ce système de transparence n'aboutisse pas, par un mauvais effet de compensation des professionnels, à un système laxiste".

Les résultats des contrôles, accessibles sur le site www.alim-confiance.gouv.fr, restent visibles pendant un an. Quant aux notes, elles peuvent être consultées via l'application pour smartphone "Alim'confiance".

Mme Si Hassen regrette que le site internet manque de "clarté", le consommateur ayant du mal notamment à trouver des information sur "l'amont de la chaîne", c'est-à-dire les industries agroalimentaires.

L'association préconise plusieurs pistes d'amélioration: modifier les critères d'évaluation, contrôler davantage les zones restées jusqu'à présent à l'écart, harmoniser les contrôles et gagner en visibilité sur le site internet.

Mme Si Hassen juge surtout nécessaire de rendre "obligatoire et visible" l'affichage du résultat du contrôle dans l'établissement, alors qu'il est jusqu'ici optionnel d'apposer sur sa vitrine l'étiquette bleue au smiley blanc.

Le paracétamol, un médicament courant mais dangereux
Première radiographie couleur 3D d'un humain
Un petit lien établi entre nourriture solide et sommeil de bébé
Cigarette de cannabis thérapeutique: Buzyn pas opposée si c'est utile
Greffe d'organes: Pékin n'est plus persona non grata malgré un manque de transparence
Rougeole: troisième décès en 2018 en France, une jeune fille de 17 ans à Bordeaux
Le Novitchok, arme chimique russe dangereuse et mal connue
Et si une prothèse pouvait restituer artificiellement le ton de la voix ?
Enfants de la grotte en Thaïlande: se remettre sur pied, une épreuve
La testostérone pousserait les hommes à consommer plus prestigieux
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Au Kenya, les restes de poisson donnent des objets de mode en cuir
Le paracétamol, un médicament courant mais dangereux
Régner depuis son salon: les micronations de l'immense Australie
Japon: des entreprises ont utilisé des apprentis étrangers pour décontaminer Fukushima
Plus d'1 million de m3 de matières et déchets radioactifs en France
 LES PLUS LUS 
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Climat: moins de neige et la belette blanche devient une cible
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.026 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.