ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 20 Mars 2019

SANTE - Publié le 14/05/2018 à 22:01


L'OMS appelle à une interdiction globale des acides gras trans industriels



L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a dévoilé lundi une campagne visant à éliminer les acides gras trans industriels, très répandus dans les aliments industriels et dont la consommation en excès est globalement mauvaise pour la santé.

Les acides gras trans industriels, largement utilisés depuis les années 1950 pour leurs vertus conservatrices et stabilisatrices, se retrouvent le plus souvent dans les aliments transformés contenant des huiles végétales partiellement hydrogénées, comme dans certaines margarines, les viennoiseries industrielles, les gâteaux et biscuits, les en-cas salés et les soupes déshydratées.

Leur utilisation est réglementée, voire interdite dans certains pays ou villes.

Ces acides gras trans industriels sont responsables chaque année de plus de 500.000 décès liés à des maladies cardiovasculaires, selon l'OMS.

"L'essentiel, c'est que cela soit le début de la fin pour les acides gras trans produits industriellement", a déclaré en conférence de presse Tom Frieden, qui dirige le groupe d'action Resolve to save lives, qui s'est associé à l'OMS pour cette campagne visant à éliminer ces acides gras industriels.

Il existe en effet des acides gras d'origine naturelle, issus des produits dérivés de ruminants comme le lait et la viande.

Les pays riches ont fait des progrès en matière d'interdiction des acides gras trans industriels, mais "nous devons étendre ces efforts à l'échelle mondiale", a souligné pour sa part le directeur de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Il a déclaré que la réduction de leur utilisation serait au coeur des efforts de l'OMS pour réduire d'un tiers les décès dus aux maladies non transmissibles à horizon 2030, un des objectifs de développement durable des Nations unies (des objectifs élablorés en 2015).

M. Frieden a expliqué aux journalistes que la ville de New York, en interdisant l'utilisation des acides gras trans dans les restaurants il y a 10 ans, a prouvé qu'ils peuvent être éliminés sans que la saveur des aliments soit altérée ou que leur prix soit modifié.

L'élimination des acides gras trans industriels fait partie des priorités de l'OMS, pour la période 2019-2023, que l'institution va faire adopter lors de l'Assemblée mondiale de la santé qui démarre lundi prochain (21 au 26 mai) à Genève.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Cancer: 1,4 million de décès prévus en 2019 en Europe
Etats-Unis: le sida transmis par une majorité l'ignorant ou non traitée
Manque de sommeil: près d'un quart des Français somnolent dans la journée
Morsures de serpents: un poison toujours aussi meurtrier
Pour en finir avec les morsures de serpents: plus d'antivenins
Davantage de pollens avec le réchauffement climatique et potentiellement plus d'allergies
Des composés contenus dans le café pourraient freiner la progression du cancer de la prostate
Les séniors se sentent plus jeunes lorsqu'ils ont l'impression d'avoir le contrôle sur leur vie quotidienne
Oeufs, cholestérol et risques cardiaques, l'éternel débat
Une reconnaissance au travail positive améliore la santé physique et mentale
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Un tapis bosnien confectionné avec 25 000 bouchons en plastique
Cancer: 1,4 million de décès prévus en 2019 en Europe
Le météore que personne n'a vu
Pourquoi les jeunes adultes adoptent des comportements sexuels à risque ?
Ces Cubains qui défient le gouvernement grâce aux réseaux sociaux
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.043 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.