ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 11 Décembre 2018

SANTE - Publié le 15/05/2018 à 16:12


Une activité physique intense au travail augmente le risque de décès prématuré chez les hommes



Les hommes qui exercent un métier très physique augmentent de 18% le risque de mourir prématurément, en comparaison avec les hommes peu actifs sur leur lieu de travail, conclut une méta-analyse publiée ce mardi dans le  dans le British Journal of Sports Medicine.

Si l'activité physique régulière réduit le risque de mortalité toutes causes confondues, avoir un métier très physique serait au contraire mauvais pour la santé des hommes. Ces résultats, qui s'appuient sur 17 études différentes regroupant 193.696 participants entre 1960 et 2010, n'ont pas trouvé de risque augmenté de mortalité chez les femmes.

"Des tâches manuelles, un travail répétitif et des positions statiques prolongées élèvent la fréquence cardiaque et la tension artérielle et sont exécutées le plus souvent plus de 40 heures par semaine avec une récupération insuffisante", souligne l'étude qui relève un risque de décès prématuré augmenté de 18% chez les hommes très actifs par rapport aux hommes peu sollicités physiquement sur leur lieu de travail. 

Outre le risque d'épuisement et de maladies cardiovasculaires, un autre facteur explique ce risque de mortalité plus élevé, selon l'étude : les travailleurs manuels ont le plus souvent un statut socio-économique plus bas, un facteur associé à une mortalité plus élevée.  

Les auteurs de l'étude suggèrent au contraire que les activités physiques choisies sur les périodes de loisirs ont "des réponses physiologiques aiguës et chroniques différentes" car elles sont d'intensité modérée ou plus courtes avec un temps de récupération plus long.

Ainsi, les recommandations de santé publique concernant le sport devraient différencier l'activité physique effectuée sur le temps professionnel de celles pratiquées pendant les loisirs ou encore dans les transports, conclut l'étude.

L'étude est publiée dans le British Journal of Sports Medicine.

Homéopathie: l'avis de la Haute autorité de santé repoussé au printemps
Les personnes qui roulent leurs propres cigarettes sont moins susceptibles d'arrêter de fumer
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
Et si médecins et enseignants confondaient immaturité et trouble de l'attention?
Aucune raison de s'opposer au cannabis thérapeutique, pourl le Comité éthique et cancer
L'ONU réclame un accès universel au dépistage du sida
Infectée par une bactérie, la salade romaine bannie des assiettes américaines
Vincent Lambert: les experts confirment son état végétatif chronique irréversible
Entre plantes et scorpions, les Chinois attachés à leur médecine traditionnelle
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
A Maurice, tout est bon dans la canne à sucre, même l'électricité
Grande Barrière: les coraux ayant survécu au blanchissement sont plus résistants
Le cerveau des enfants abusant des écrans semble modifié
Les entrailles de la Terre grouillent de vie intraterrestre
La glace, bouée de survie pour les Iakoutes dans la plus froide région sur Terre
 LES PLUS LUS 
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
À l'Aquarium de Paris, un refuge pour poissons rouges abandonnés
Une marée rouge décime la population aquatique de la côte ouest de la Floride
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.087 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.