ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 23 Juillet 2018

CIEL&ESPACE - Publié le 15/05/2018 à 16:15


110 jours comme sur la Lune pour des étudiants chinois


BEIHANG UNIVERSITY NEWS CENTRE VIA AFP

Des étudiants chinois ont passé 110 jours à Pékin dans un laboratoire clos simulant un environnement lunaire, a annoncé mardi un média d'État, à l'heure où la Chine ambitionne d'envoyer des humains sur la Lune.

Quatre élèves de l'université pékinoise de Beihang, spécialisée dans la recherche astronautique, ont vécu dans ce module de 160 m2 nommé Yuegong-1 (« Palais lunaire-1 »), a indiqué l'agence Chine nouvelle.

Ces volontaires ont habité dans ce laboratoire scellé afin de simuler une longue mission en autonomie, sans apport extérieur. Le but était notamment de tester l'aptitude du corps à vivre dans un espace confiné.

Chine nouvelle a diffusé une vidéo dans laquelle on voit les étudiants vêtus de masques et de polos bleus sortir du module en portant des paniers de fruits et de légumes qui ont poussé à l'intérieur de l'installation, dont des fraises et des carottes.

C'est le deuxième séjour de ce groupe d'étudiants dans le laboratoire. Ils y avaient déjà habité pendant 60 jours en 2017. Entre-temps, une seconde équipe avait passé 200 jours consécutifs dans le module.

Les déchets humains y ont été traités par biofermentation, et des plantes et légumes expérimentaux ont été cultivés grâce à des sous-produits de déchets alimentaires et ménagers.

Le « Palais lunaire » dispose de deux modules de culture de végétaux ainsi que d'un espace de vie. Celui-ci mesure 42 mètres carrés et contient quatre zones de sommeil, une salle commune, une salle de bain, une pièce réservée au traitement des déchets et une autre pour l'élevage d'animaux.

La Chine ne prévoit pas d'envoyer d'astronautes sur la Lune avant au moins une décennie. Mais cette expérience de confinement ambitionne de mieux préparer des missions prolongées sur l'astre lunaire.

Pékin investit des milliards d'euros dans ses programmes spatiaux, dirigés par l'armée, pour tenter de rattraper l'Europe et les États-Unis.

Galileo s'étoffe et gagne des utilisateurs
En Ecosse, un coin reculé des Highlands avant-poste de la conquête spatiale
Une boule étrange parmi les 12 nouvelles lunes découvertes autour de Jupiter
Douze nouvelles lunes découvertes autour de Jupiter
Les Américains peut-être absents de l'espace après novembre 2019
Tourisme spatial: les premiers vols réguliers peut-être en 2019
Un vaisseau cargo russe rejoint l'ISS en un temps record
Israël veut lancer son premier engin spatial vers la lune
Espace: la Chine conçoit un lanceur surpuissant pour 2030
Oumuamua serait en fait une comète
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Maine-et-Loire: un maire interdit l'entrée de sa commune... aux moustiques
Chasse au crocodile sur les plages de l'île touristique de Phuket
Le chlordécone nuit à la fertilité des souris sur plusieurs générations
Au Mozambique, l'agriculture de conservation au secours de la forêt
Galileo s'étoffe et gagne des utilisateurs
 LES PLUS LUS 
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Climat: moins de neige et la belette blanche devient une cible
Au Chili, un vent de liberté sexuelle fait exploser les cas de VIH
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.076 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.