ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 17 Fevrier 2019

CIEL&ESPACE - Publié le 15/05/2018 à 16:15


110 jours comme sur la Lune pour des étudiants chinois


BEIHANG UNIVERSITY NEWS CENTRE VIA AFP

Des étudiants chinois ont passé 110 jours à Pékin dans un laboratoire clos simulant un environnement lunaire, a annoncé mardi un média d'État, à l'heure où la Chine ambitionne d'envoyer des humains sur la Lune.

Quatre élèves de l'université pékinoise de Beihang, spécialisée dans la recherche astronautique, ont vécu dans ce module de 160 m2 nommé Yuegong-1 (« Palais lunaire-1 »), a indiqué l'agence Chine nouvelle.

Ces volontaires ont habité dans ce laboratoire scellé afin de simuler une longue mission en autonomie, sans apport extérieur. Le but était notamment de tester l'aptitude du corps à vivre dans un espace confiné.

Chine nouvelle a diffusé une vidéo dans laquelle on voit les étudiants vêtus de masques et de polos bleus sortir du module en portant des paniers de fruits et de légumes qui ont poussé à l'intérieur de l'installation, dont des fraises et des carottes.

C'est le deuxième séjour de ce groupe d'étudiants dans le laboratoire. Ils y avaient déjà habité pendant 60 jours en 2017. Entre-temps, une seconde équipe avait passé 200 jours consécutifs dans le module.

Les déchets humains y ont été traités par biofermentation, et des plantes et légumes expérimentaux ont été cultivés grâce à des sous-produits de déchets alimentaires et ménagers.

Le « Palais lunaire » dispose de deux modules de culture de végétaux ainsi que d'un espace de vie. Celui-ci mesure 42 mètres carrés et contient quatre zones de sommeil, une salle commune, une salle de bain, une pièce réservée au traitement des déchets et une autre pour l'élevage d'animaux.

La Chine ne prévoit pas d'envoyer d'astronautes sur la Lune avant au moins une décennie. Mais cette expérience de confinement ambitionne de mieux préparer des missions prolongées sur l'astre lunaire.

Pékin investit des milliards d'euros dans ses programmes spatiaux, dirigés par l'armée, pour tenter de rattraper l'Europe et les États-Unis.

La NASA presse sur l'accélérateur pour un retour sur la Lune
Mort du robot martien Opportunity 2004-2018
Le milliardaire Richard Branson prévoit son propre voyage spatial d'ici juillet
La sonde Hayabusa2 doit toucher le sol d'un astéroïde le 22 février
Le test de SpaceX pour le transport d'astronautes reporté
Les nuits lunaires plus froides que prévu, selon la sonde chinoise
La Terre reçoit de plus en plus d'astéroïdes
Les anneaux de Saturne sont tout jeunes
Objectif Lune: l'Europe veut étudier la possibilité d'une mission avant 2025
L'astronaute Thomas Pesquet doit revoler "très bientôt
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Everest: la Chine interdit aux touristes son camp de base au Tibet
Déforestation en Indonésie: plus de 1,3 milliard en amendes impayées
La NASA presse sur l'accélérateur pour un retour sur la Lune
Découverte de la chambre funéraire d'un noble inca au Pérou
Maladies chroniques : et si on prescrivait des activités physiques sur ordonnance ?
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.031 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.