ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 21 Novembre 2018

CIEL&ESPACE - Publié le 15/05/2018 à 16:15


110 jours comme sur la Lune pour des étudiants chinois


BEIHANG UNIVERSITY NEWS CENTRE VIA AFP

Des étudiants chinois ont passé 110 jours à Pékin dans un laboratoire clos simulant un environnement lunaire, a annoncé mardi un média d'État, à l'heure où la Chine ambitionne d'envoyer des humains sur la Lune.

Quatre élèves de l'université pékinoise de Beihang, spécialisée dans la recherche astronautique, ont vécu dans ce module de 160 m2 nommé Yuegong-1 (« Palais lunaire-1 »), a indiqué l'agence Chine nouvelle.

Ces volontaires ont habité dans ce laboratoire scellé afin de simuler une longue mission en autonomie, sans apport extérieur. Le but était notamment de tester l'aptitude du corps à vivre dans un espace confiné.

Chine nouvelle a diffusé une vidéo dans laquelle on voit les étudiants vêtus de masques et de polos bleus sortir du module en portant des paniers de fruits et de légumes qui ont poussé à l'intérieur de l'installation, dont des fraises et des carottes.

C'est le deuxième séjour de ce groupe d'étudiants dans le laboratoire. Ils y avaient déjà habité pendant 60 jours en 2017. Entre-temps, une seconde équipe avait passé 200 jours consécutifs dans le module.

Les déchets humains y ont été traités par biofermentation, et des plantes et légumes expérimentaux ont été cultivés grâce à des sous-produits de déchets alimentaires et ménagers.

Le « Palais lunaire » dispose de deux modules de culture de végétaux ainsi que d'un espace de vie. Celui-ci mesure 42 mètres carrés et contient quatre zones de sommeil, une salle commune, une salle de bain, une pièce réservée au traitement des déchets et une autre pour l'élevage d'animaux.

La Chine ne prévoit pas d'envoyer d'astronautes sur la Lune avant au moins une décennie. Mais cette expérience de confinement ambitionne de mieux préparer des missions prolongées sur l'astre lunaire.

Pékin investit des milliards d'euros dans ses programmes spatiaux, dirigés par l'armée, pour tenter de rattraper l'Europe et les États-Unis.

La NASA choisit le site d'atterrissage de son prochain véhicule martien
SpaceX autorisée à placer 12 000 satellites en orbite
Le verre fait d'explosions cosmiques, selon une étude
La météo retarde le décollage d'une fusée de la NASA devant ravitailler l'ISS
La NASA veut des astronautes sur Mars d'ici 25 ans
Une nouvelle industrie spatiale émerge: le dépannage en orbite
Comment conduire un robot sur Mars
Volée de critiques contre deux astronomes évoquant une sonde extra-terrestre
Une sonde de la NASA s'approche du Soleil
Décollage d'une fusée Soyouz embarquant un satellite météorologique​
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Jeux d'immersion: la course aux salles de réalité virtuelle est lancée
Asticots et vin de souriceaux: en Suède, un Musée de la nourriture dégoûtante
Comment les chats utilisent leur langue pour mouiller leur fourrure, selon des chercheurs
Les chances de préserver le thon obèse s'amenuisent
L'humanité face à un risque de catastrophes climatiques simultanées
 LES PLUS LUS 
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
Mars à son plus près de la Terre en 15 ans
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.029 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.