ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 17 Janvier 2019

SEXO - Publié le 16/05/2018 à 13:19


Pour plaire aux femmes, mieux vaut avoir de grandes jambes que le bras long



Les femmes sont attirées par les hommes dotés de jambes "légèrement plus longues que la moyenne" mais elles semblent indifférentes à la longueur de leurs bras, selon une étude parue mercredi.

La préférence des femmes et des hommes pour des partenaires du sexe opposé ayant de grandes jambes avait déjà été mise en évidence par une étude polonaise en 2008. D'autres études ont suivi confortant l'idée que pour un homme, avoir des jambes relativement grandes constituait un atout pour séduire les femmes.

Une équipe de psychologues et de spécialistes de l'évolution de l'Université de Cambridge a cherché à affiner ces résultats côté jambes, à voir ce qu'il en était côté bras et à regarder si la proportion entre la jambe proprement dite et la cuisse jouait un rôle dans le pouvoir de séduction d'un homme.

Les chercheurs ont mené leurs expériences via internet auprès d'un total de 800 femmes aux Etats-Unis, de différentes origines.

Elle devaient noter leur degré d'attirance pour une figure masculine sans trait, mince et musclée, en caleçon noir, dont la taille globale ne changeait pas mais dont la longueur des jambes variait ainsi que celle des bras. Les images de synthèse présentées à ces femmes ont été réalisées à partir de données sur des militaires américains.

Premier constat: pour les femmes, la variation de la taille des bras n'a "pas d'effet" sur l'attractivité des hommes, souligne l'étude parue dans Royal Society Open Science.

- Evolution -

En revanche, la taille des jambes "a un effet prononcé" sur l'attractivité des hommes, "l'optimum" étant une longueur "légèrement au-dessus de la moyenne". Mais lorsque les jambes sont vraiment très longues par rapport au reste du corps, l'attirance décroît.

Enfin, les femmes marquent une "légère préférence" pour les hommes bien proportionnés dont le ratio "taille du tibia sur taille de la cuisse" se situe dans la moyenne.

"D'un point de vue scientifique, cela suggère qu'au cours de l'évolution humaine, la longueur des jambes a eu un effet important sur la faculté d'un individu à se reproduire et que c'est devenu ensuite un critère de choix de partenaire", déclare à l'AFP Thomas Versluys, de l'Université de Cambridge, co-auteur de l'étude.

Cette préférence féminine pour des jambes masculines "légèrement plus longues que la moyenne" pourrait s'expliquer parce qu'elles offrent "un équilibre" entre les "avantages" d'avoir un partenaire de grande taille - ce qui évoque potentiellement "la force et une bonne position sociale" - et ceux liés au fait que cet homme reste proche de la moyenne, ce qui est associé "à un bon système immunitaire et à une bonne santé", avancent les chercheurs.   

Les scientifiques sont surpris que les femmes ne soient pas sensibles à la taille des bras masculins. "C'est en contradiction avec toute une série de recherches montrant que la longueur du bras est importante pour lancer des choses, se battre etc.", relève Thomas Versluys.     

La sextech fait vibrer le CES de Las Vegas
Une Française sur trois n'est pas épanouie sexuellement
Dans un couple vieillissant, les critiques négatives laissent place à l'humour
Des objets d'Hugh Hefner, le fondateur de Playboy, vendus aux enchères
Sexe et consentement : des premiers rapports pas toujours voulus
Une ville américaine s'oppose à la première maison close de robots
Avec le Brexit, risque d'une pénurie de sperme au Royaume-Uni
De l'influence des textos sur les relations amoureuses
Quand on veut être père, mieux vaut porter le caleçon
Gonorrhée : espoir pour un nouveau traitement
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Échec du lancement d'un satellite par l'Iran
Se peindre des rayures blanches sur le corps protégerait des taons
Hécatombe en Australie: un million de poissons d'eau douce retrouvés morts
Restaurer l'environnement: quand les solutions deviennent problèmes
Un nouveau médusarium hypnotique pour sensibiliser à la santé des océans
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.027 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.