ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 23 Octobre 2019

SEXO - Publié le 16/05/2018 à 13:19


Pour plaire aux femmes, mieux vaut avoir de grandes jambes que le bras long



Les femmes sont attirées par les hommes dotés de jambes "légèrement plus longues que la moyenne" mais elles semblent indifférentes à la longueur de leurs bras, selon une étude parue mercredi.

La préférence des femmes et des hommes pour des partenaires du sexe opposé ayant de grandes jambes avait déjà été mise en évidence par une étude polonaise en 2008. D'autres études ont suivi confortant l'idée que pour un homme, avoir des jambes relativement grandes constituait un atout pour séduire les femmes.

Une équipe de psychologues et de spécialistes de l'évolution de l'Université de Cambridge a cherché à affiner ces résultats côté jambes, à voir ce qu'il en était côté bras et à regarder si la proportion entre la jambe proprement dite et la cuisse jouait un rôle dans le pouvoir de séduction d'un homme.

Les chercheurs ont mené leurs expériences via internet auprès d'un total de 800 femmes aux Etats-Unis, de différentes origines.

Elle devaient noter leur degré d'attirance pour une figure masculine sans trait, mince et musclée, en caleçon noir, dont la taille globale ne changeait pas mais dont la longueur des jambes variait ainsi que celle des bras. Les images de synthèse présentées à ces femmes ont été réalisées à partir de données sur des militaires américains.

Premier constat: pour les femmes, la variation de la taille des bras n'a "pas d'effet" sur l'attractivité des hommes, souligne l'étude parue dans Royal Society Open Science.

- Evolution -

En revanche, la taille des jambes "a un effet prononcé" sur l'attractivité des hommes, "l'optimum" étant une longueur "légèrement au-dessus de la moyenne". Mais lorsque les jambes sont vraiment très longues par rapport au reste du corps, l'attirance décroît.

Enfin, les femmes marquent une "légère préférence" pour les hommes bien proportionnés dont le ratio "taille du tibia sur taille de la cuisse" se situe dans la moyenne.

"D'un point de vue scientifique, cela suggère qu'au cours de l'évolution humaine, la longueur des jambes a eu un effet important sur la faculté d'un individu à se reproduire et que c'est devenu ensuite un critère de choix de partenaire", déclare à l'AFP Thomas Versluys, de l'Université de Cambridge, co-auteur de l'étude.

Cette préférence féminine pour des jambes masculines "légèrement plus longues que la moyenne" pourrait s'expliquer parce qu'elles offrent "un équilibre" entre les "avantages" d'avoir un partenaire de grande taille - ce qui évoque potentiellement "la force et une bonne position sociale" - et ceux liés au fait que cet homme reste proche de la moyenne, ce qui est associé "à un bon système immunitaire et à une bonne santé", avancent les chercheurs.   

Les scientifiques sont surpris que les femmes ne soient pas sensibles à la taille des bras masculins. "C'est en contradiction avec toute une série de recherches montrant que la longueur du bras est importante pour lancer des choses, se battre etc.", relève Thomas Versluys.     

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Flirter à l'adolescence ne serait pas gage de bien-être, au contraire
L’orientation sexuelle n’est pas définie par un seul gène
La variabilité des cycles menstruels pourrait affecter la fiabilité des applis de fertilité
Les hommes qui souffrent de dysfonction érectile seraient moins productifs au travail
Une vie sexuelle active pourrait augmenter les chances de survie après un infarctus
Non, les hommes ne sont pas les seuls à aimer le porno
Règles: les coupes menstruelles, option sûre, efficace et économique
Serions-nous toujours attirés par le même type de personne ?
Le manque de sommeil chez les ados pourrait encourager les rapports sexuels non protégés
Les adolescentes LBGT seraient plus à risque de boire et de prendre des drogues
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les enfants japonais champions de la santé grâce au déjeuner scolaire
Le raw foodisme de Médor et Tigrou n'est pas sans risque
Comment le cerveau accroît ou diminue la perception de la douleur
Un avocat de 2,5 kilos bat un record à Hawaii
Une famille attendait la fin des temps recluse dans une ferme
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Le premier pas sur la Lune, il y a 50 ans
À New Delhi, une montagne de déchets haute comme le Taj Mahal
Attention aux montagnes de promesses du bio, prévient 60 Millions de consommateurs
L’orientation sexuelle n’est pas définie par un seul gène
Bali s'attaque à l'invasion du plastique
Découverte d'une deuxième planète autour de l'étoile Beta Pictoris
Des gravures d'animaux datant de 12.000 ans découvertes à Angoulême
Climat: les canicules seront plus longues, prévient une étude
La chasse aux rumeurs, enjeu vital de la lutte contre Ebola en RDC
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.091 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.