ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 23 Juillet 2018

SANTE - Publié le 16/05/2018 à 13:20


Insuffisance cardiaque : 6 ans d'activité physique peuvent suffire à réduire ou augmenter le risque



Mieux vaut tard que jamais pour prendre soin de son coeur. De nouveaux travaux publiés dans la revue Circulation montrent qu'une activité physique régulière pendant 6 ans suffirait à réduire le risque d'insuffisance cardiaque, même après 40 ans.

Faire deux heures trente d'activité physique d'intensité modérée à intense par semaine, comme la marche rapide ou le vélo, peut suffire à réduire le risque d'insuffisance cardiaque de 31%, ont constaté des chercheurs américains de la John Hopkins après avoir suivi 11.351 américains âgés en moyenne de 60 ans pendant 19 ans.

Plus intéressant encore, leurs travaux montrent de réels bénéfices sur la santé cardiaque y compris chez les moins actifs qui se sont mis au sport après 40 ans, à condition de transpirer pendant au moins 6 ans.

Selon l'étude, le risque d'insuffisance cardiaque était diminué de 23% chez les participants qui ont atteint les recommandations santé - soit 150 minutes d'activité physique d'intensité modérée ou 75 minutes d'intensité vigoureuse par semaine - à l'issue des 6 premières années du suivi.

A l'inverse, l'étude met en garde contre la diminution de l'activité physique pendant ce même laps de temps : le risque a augmenté de 18% chez ceux qui ont baissé leur niveau d'activité au cours de ces 6 années, comparativement à ceux qui avaient des niveaux recommandés d'activité physique ou intermédiaire (moins de 150 minutes par semaine).

Les auteurs de l'étude concluent qu'il vaut mieux pratiquer une activité physique régulière que de rester trop longtemps sans bouger suffisamment pour prendre soin de son coeur tout au long de la vie et ainsi prévenir l'insuffisance cardiaque.

5 à 6 millions d'américains et 1 million de Français seraient touchés par cette pathologie chronique dont les facteurs de risque incluent l'hypertension, un taux de cholestérol élevé, le diabète, le tabac et des antécédents familiaux.

Pour consulter l'étude : circ.ahajournals.org/content/137/20/2142

L'odeur du café est-elle suffisante pour stimuler notre cerveau ?
Les futurs infirmiers en pratique avancée seront formés dès septembre
Une revue scientifique piégée par une fausse étude sur le cancer
Crèches: jusqu'à 3.100 euros de bonus annuel par place pour favoriser l'accueil des enfants pauvres
Protections intimes: des substances chimiques, mais sans risque selon l'Anses
Sida: trois porteurs du virus sur cinq ont maintenant accès aux traitements
Les parents protègent leurs enfants des dangers du soleil mieux qu'eux-mêmes
Le paracétamol, un médicament courant mais dangereux
Première radiographie couleur 3D d'un humain
Un petit lien établi entre nourriture solide et sommeil de bébé
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Maine-et-Loire: un maire interdit l'entrée de sa commune... aux moustiques
Chasse au crocodile sur les plages de l'île touristique de Phuket
Le chlordécone nuit à la fertilité des souris sur plusieurs générations
Au Mozambique, l'agriculture de conservation au secours de la forêt
Galileo s'étoffe et gagne des utilisateurs
 LES PLUS LUS 
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Climat: moins de neige et la belette blanche devient une cible
Au Chili, un vent de liberté sexuelle fait exploser les cas de VIH
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.025 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.