ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 17 Juillet 2018

SCIENCE - Publié le 16/05/2018 à 17:01


Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN


Le professeur Glanzman avec un escargot de mer dans la main

Les scientifiques ont réussi à transférer la mémoire d'un escargot marin à un autre, mais il reste encore un long chemin à parcourir avant de pouvoir payer quelqu'un pour effacer des souvenirs désagréables ou en implanter de nouveaux.

Des chercheurs aux États-Unis ont réussi l'exploit en enseignant d'abord à un groupe d'escargots Aplysia - en utilisant une série de chocs électriques doux - pour associer le danger potentiel avec une "tape" sur l'extérieur de leurs coquilles. Puis, quand les scientifiques ont donné un coup léger à ces mollusques marins, ils se sont retirés dans leurs coquilles, pour se protéger, pendant 50 secondes.

Un deuxième groupe d'escargots, non entraîné, ne s'est retiré que pendant une seconde après avoir reçu une petite "tape" sur leur coquille.

Les chercheurs ont ensuite injecté l'acide ribonucléique (ARN) des escargots entraînés dans le deuxième groupe.

Les sept escargots qui ont reçu le nouvel ARN se sont ensuite cachés dans leurs coquilles pendant 40 secondes en moyenne lorsque les scientifiques les ont tapoté, selon un article publié aujourd'hui dans la revue eNeuro.
 

"C'est comme si nous avions transféré la mémoire", a déclaré l'auteur principal de l'étude, David Glanzman, de l'Université de Californie à Los Angeles.




Les scientifiques ont également injecté de l'ARN d'un groupe d'escargots non entraînés dans un autre pour s'assurer que ce n'était pas seulement le processus d'injection qui a incité les escargots à changer leur comportement. L'expérience a montré que le nouvel ARN a même changé la façon dont les neurones sensoriels (mais pas moteurs) des escargots se comportaient dans une boîte de Pétri.

Ce que cela signifie pour la science:

Les résultats de l'étude pourraient affecter notre compréhension de la mémoire.

Les scientifiques ont longtemps cru que les souvenirs étaient stockés dans l'arrangement des synapses, les connexions entre les neurones.

Mais le professeur Glanzman pense que les cellules elles-mêmes jouent un rôle beaucoup plus important: "Si les souvenirs étaient stockés dans les synapses, notre expérience n'aurait pas fonctionné", a-t-il dit.

Les processus cellulaires et moléculaires des humains et des escargots sont très similaires.

Le professeur Glanzman a déclaré qu'à l'avenir, il serait peut-être possible d'éveiller et de restaurer des souvenirs qui sont devenus inactifs dans les premiers stades de la maladie d'Alzheimer, ou d'améliorer les effets du trouble de stress post-traumatique.

Découverte exceptionnelle d'un crâne de mastodonte, cousin de l'éléphant
Lorsqu'il s'est investi, l'humain peut être aussi bête qu'une souris
Des outils trouvés en Chine repoussent la présence de l'homme en Asie
Après le séisme de Mexico, un temple découvert dans une pyramide
Argentine: découverte d'un dinosaure géant vieux de plus de 200 milllions d'années
Les Romains pourraient avoir chassé la baleine en Méditerranée
Découverte d'un dinosaure géant en Argentine
Un extrait de l'Odyssée découvert gravé sur une tablette antique
En colonisant l'Amérique, les Européens auraient fait disparaître d'anciens chiens
Lancement d'un plan pour la science ouverte, accessible à tous
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Au Kenya, les restes de poisson donnent des objets de mode en cuir
Le paracétamol, un médicament courant mais dangereux
Régner depuis son salon: les micronations de l'immense Australie
Japon: des entreprises ont utilisé des apprentis étrangers pour décontaminer Fukushima
Plus d'1 million de m3 de matières et déchets radioactifs en France
 LES PLUS LUS 
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Climat: moins de neige et la belette blanche devient une cible
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.027 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.