ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 15 Décembre 2018

SEXO - Publié le 21/05/2018 à 19:08


Un nombre important de personnes dans une relation avec des partenaires de même sexe s'identifient comme hétérosexuels, selon une étude



Une étude menée sur un groupe de 24 000 étudiants montrent que de nombreux étudiants qui s'identifient comme hétérosexuels ont eu une activité sexuelle avec un partenaire de même sexe.

L'étude, publiée dans les Archives of Sexual Behaviour, a également révélé plusieurs raisons pour lesquelles certains étudiants se considèrent hétérosexuels en dépit d'un partenaire de même sexe.

Les chercheurs ont soumis les 24 000 étudiants de collège et d'université du Online College Social Life Survey à un sondage. Chaque participants devait rapporter les dates de leurs relations récentes et le sexe de leurs partenaires, ainsi qu'une variété d'autres questions.

Les élèves ont rapporté 383 relations hommes-hommes et 312 relations femmes-femmes. Les étudiants de sexe masculin qui se sont identifiés comme étant hétérosexuels représentaient 12% des connexions gays, tandis que les étudiantes qui se sont identifiées comme hétérosexuelles représentaient 25% des connexions lesbiennes.

Les résultats révèlent qu'un nombre important de personnes qui se connectent avec des partenaires de même sexe s'identifient comme hétérosexuels.

Les chercheurs ont également découvert qu'il y avait différents types d'étudiants hétérosexuellement identifiés qui avaient eu leur dernière relation avec un partenaire de même sexe.

Il y a plusieurs raisons à cette divergence.

Certains de ces étudiants ont constaté qu'ils n'ont pas aimé la rencontre, ou qu'ils l'ont appréciée mais ne voulaient rien de plus avec ce partenaire. Cette expérience peut ne pas avoir d'implications à long terme pour leur orientation sexuelle.

Certains l'ont apprécié et voulaient quelque chose de plus; ces étudiants peuvent être dans les premiers stades de la formation d'une identité non hétérosexuelle, mais ils peuvent avoir besoin de plus d'expérience avant de se sentir à l'aise avec une autre orientation sexuelle.

"Nous avons également constaté qu'environ 12% des femmes participaient à ce qu'on appelle la bisexualité performative (comme embrasser une autre femme lors d'une soirée). Certaines de ces femmes ne font cela que pour attirer les hommes", a expliqué Kuperberg.

L'étude, comme toute recherche, a ses limites.

L'étude ne suggère pas que tous les hétérosexuels auto-identifiés qui se sont livrés à un comportement de même sexe sont dans le déni de leur orientation sexuelle réelle.

"Notre recherche montre que l'identité sexuelle et le comportement sexuel ne correspondent pas toujours."



Le comportement homosexuel n'a donc pas forcément d'implications dans l'orientation sexuelle.

Certains jeunes sont curieux de la sexualité du même sexe et peuvent l'expérimenter. D'autres peuvent connaître des conflits entre leur orientation sexuelle et leurs croyances religieuses, ce qui peut causer une détresse psychologique. Bien que le comportement soit le même, les motivations sont diverses, ce qui est important à prendre en compte dans les recherches futures.

L'étude, intitulée « Les étudiants hétérosexuels qui fréquentent des partenaires de même sexe », a été rédigée par Arielle Kuperberg et Alicia M. Walker.

Dans un couple vieillissant, les critiques négatives laissent place à l'humour
Des objets d'Hugh Hefner, le fondateur de Playboy, vendus aux enchères
Sexe et consentement : des premiers rapports pas toujours voulus
Une ville américaine s'oppose à la première maison close de robots
Avec le Brexit, risque d'une pénurie de sperme au Royaume-Uni
De l'influence des textos sur les relations amoureuses
Quand on veut être père, mieux vaut porter le caleçon
Gonorrhée : espoir pour un nouveau traitement
Sites de rencontres : hommes et femmes n'auraient pas les mêmes exigences de niveau d'instruction
Sperme dégradé, puberté précoce: des causes probablement environnementales
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La résilience provient d'anomalies dans le cerveau
Nos choix de carrière influencent notre personnalité
Les bactéries intestinales, piste de recherche pour traiter le diabète
Virgin Galactic prépare un nouveau vol d'essai, plus près de la frontière de l'espace
Au Bangladesh, le combat d'un homme pour sauver les arbres un par un
 LES PLUS LUS 
Confirmation de présence de glace à la surface de la Lune
La momification, un procédé plus ancien qu'on ne le pensait
Un satellite européen inédit d'étude des vents mis sur orbite
Avec le Brexit, risque d'une pénurie de sperme au Royaume-Uni
Comment la fièvre jaune s'est propagée au Brésil
Un drone filme des images inédites d'un peuple isolé d'Amazonie
Inondations en Inde : alerte aux serpents avec la baisse des eaux
Un reste fossilisé d'enfant prouve l'accouplement entre deux espèces humaines
Un examen ophtalmologique expérimental pourrait détecter Alzheimer
Pas de niveau minimum d'alcool qui soit sans danger pour la santé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.039 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.