ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 22 Fevrier 2019

SEXO - Publié le 21/05/2018 à 19:08


Un nombre important de personnes dans une relation avec des partenaires de même sexe s'identifient comme hétérosexuels, selon une étude



Une étude menée sur un groupe de 24 000 étudiants montrent que de nombreux étudiants qui s'identifient comme hétérosexuels ont eu une activité sexuelle avec un partenaire de même sexe.

L'étude, publiée dans les Archives of Sexual Behaviour, a également révélé plusieurs raisons pour lesquelles certains étudiants se considèrent hétérosexuels en dépit d'un partenaire de même sexe.

Les chercheurs ont soumis les 24 000 étudiants de collège et d'université du Online College Social Life Survey à un sondage. Chaque participants devait rapporter les dates de leurs relations récentes et le sexe de leurs partenaires, ainsi qu'une variété d'autres questions.

Les élèves ont rapporté 383 relations hommes-hommes et 312 relations femmes-femmes. Les étudiants de sexe masculin qui se sont identifiés comme étant hétérosexuels représentaient 12% des connexions gays, tandis que les étudiantes qui se sont identifiées comme hétérosexuelles représentaient 25% des connexions lesbiennes.

Les résultats révèlent qu'un nombre important de personnes qui se connectent avec des partenaires de même sexe s'identifient comme hétérosexuels.

Les chercheurs ont également découvert qu'il y avait différents types d'étudiants hétérosexuellement identifiés qui avaient eu leur dernière relation avec un partenaire de même sexe.

Il y a plusieurs raisons à cette divergence.

Certains de ces étudiants ont constaté qu'ils n'ont pas aimé la rencontre, ou qu'ils l'ont appréciée mais ne voulaient rien de plus avec ce partenaire. Cette expérience peut ne pas avoir d'implications à long terme pour leur orientation sexuelle.

Certains l'ont apprécié et voulaient quelque chose de plus; ces étudiants peuvent être dans les premiers stades de la formation d'une identité non hétérosexuelle, mais ils peuvent avoir besoin de plus d'expérience avant de se sentir à l'aise avec une autre orientation sexuelle.

"Nous avons également constaté qu'environ 12% des femmes participaient à ce qu'on appelle la bisexualité performative (comme embrasser une autre femme lors d'une soirée). Certaines de ces femmes ne font cela que pour attirer les hommes", a expliqué Kuperberg.

L'étude, comme toute recherche, a ses limites.

L'étude ne suggère pas que tous les hétérosexuels auto-identifiés qui se sont livrés à un comportement de même sexe sont dans le déni de leur orientation sexuelle réelle.

"Notre recherche montre que l'identité sexuelle et le comportement sexuel ne correspondent pas toujours."



Le comportement homosexuel n'a donc pas forcément d'implications dans l'orientation sexuelle.

Certains jeunes sont curieux de la sexualité du même sexe et peuvent l'expérimenter. D'autres peuvent connaître des conflits entre leur orientation sexuelle et leurs croyances religieuses, ce qui peut causer une détresse psychologique. Bien que le comportement soit le même, les motivations sont diverses, ce qui est important à prendre en compte dans les recherches futures.

L'étude, intitulée « Les étudiants hétérosexuels qui fréquentent des partenaires de même sexe », a été rédigée par Arielle Kuperberg et Alicia M. Walker.

L'Allemagne veut interdire les thérapies de conversion des homosexuels
USA: bientôt d'autres choix que Monsieur et Madame sur les billets d'avion
Petit lexique des nouvelles définitions du genre
Pansexuel, bi, queer, trans, non-binaire : ces jeunes qui bousculent les normes de genre
Les hommes choisiraient de manger de la viande lorsqu'ils veulent séduire les femmes
La souffrance des filles serait sous-estimée face à celle des garçons
Penser à son partenaire permettrait de réduire son stress
La sextech fait vibrer le CES de Las Vegas
Une Française sur trois n'est pas épanouie sexuellement
Dans un couple vieillissant, les critiques négatives laissent place à l'humour
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Une tortue géante que l'on pensait éteinte découverte aux Galapagos
L'intelligence artificielle efficace pour diagnostiquer des maladies pédiatriques
L'Allemagne veut interdire les thérapies de conversion des homosexuels
USA: bientôt d'autres choix que Monsieur et Madame sur les billets d'avion
Une brève anesthésie générale subie pendant l'enfance ne perturberait pas le développement
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.041 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.