ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 18 Octobre 2018

SCIENCE - Publié le 21/05/2018 à 21:33


La salamandre géante de Chine court vers l'extinction


Les salamandres géantes peuvent atteindre 1,8 mètre de longueur. En voici un spécimen, exposé en 2005 à Zhangjiajie, dans le centre de la Chine, lors d'un festival de protection de la nature

La salamandre géante de Chine, le plus grand amphibien de la planète, de la taille d'un petit alligator, est une espère protégée au niveau international, mais une étude publiée lundi confirme que l'animal est devenu quasiment introuvable dans la nature, victime de braconnage en tant que mets raffiné.

"La surexploitation de ces incroyables animaux en vue d'une consommation humaine a eu un effet catastrophique sur leur nombre dans la nature, dans un temps très court", écrit le coauteur de l'étude Samuel Turvey, de la Société zoologique de Londres. L'urgence est absolue, prévient-il, en tançant l'inefficacité des programmes de protection existants.

Pour en avoir le coeur net, les chercheurs ont réalisé des comptages en 2013 et 2016 sur des sites, dans des rivières, constituant l'habitat des salamandres. Elles peuvent peser jusqu'à une soixantaine de kg.

"Nous ne pouvons pas confirmer si des populations sauvages de salamandres géantes de Chine ont survécu, sur aucun des sites", concluent les scientifiques.

L'espèce est "extrêmement réduite ou fonctionnellement en extinction" sur l'immense zone étudiée, ajoute l'étude, publiée dans le journal Current Biology.

La Chine a certes mis en place un programme d'élevage des salamandres, afin de les relâcher dans la nature.

Mais les rares salamandres trouvées par l'équipe de recherche pourraient n'être que des animaux d'élevage, écrivent-ils, car un contingent avait été relâché juste avant l'étude de terrain sur plusieurs sites.

Qui plus est, les scientifique rapportent que l'espèce de salamandre géante de Chine est en réalité cinq espèces différentes. Ce qui rend le programme d'élevage chinois problématique, car il risque de créer des hybrides, et de relâcher des animaux dans des environnements mal adaptés.

Découverte rare de traces d'un bateau viking en Norvège
L'évolution des buveurs de lait
Kilo: le grand K bientôt déboulonné de son piédestal
Le prix Nobel de physique à trois pionniers des lasers
Un scientifique émet des propos sexistes lors d'un atelier du CERN
Une tiquothèque pour connaître l'insecte suceur de sang
Le Titan de Vorombe remporte le titre de plus gros oiseau du monde
Kilo, ampère, kelvin... Petite révolution à venir dans les unités de mesure
Des tests ADN pour mieux traquer les trafiquants d'ivoire
Il y a 50 ans, le sauvetage des temples égyptiens d'Abou Simbel
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Cap sur Mercure et ses mystères pour deux sondes spatiales
Un robot invité à parler d'intelligence artificielle devant des députés britanniques
Japon: sentir l'humain, assis, couché, dans son bain, au travail...
Climat: le monde a atteint un point de non retour, selon Ban Ki-moon
Les deux rescapés de Soyouz racontent leur atterrissage d'urgence
 LES PLUS LUS 
Kenya: huit rhinocéros morts après avoir été changés de parc
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.059 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.