ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 20 Janvier 2019

SCIENCE - Publié le 21/05/2018 à 21:33


La salamandre géante de Chine court vers l'extinction


Les salamandres géantes peuvent atteindre 1,8 mètre de longueur. En voici un spécimen, exposé en 2005 à Zhangjiajie, dans le centre de la Chine, lors d'un festival de protection de la nature

La salamandre géante de Chine, le plus grand amphibien de la planète, de la taille d'un petit alligator, est une espère protégée au niveau international, mais une étude publiée lundi confirme que l'animal est devenu quasiment introuvable dans la nature, victime de braconnage en tant que mets raffiné.

"La surexploitation de ces incroyables animaux en vue d'une consommation humaine a eu un effet catastrophique sur leur nombre dans la nature, dans un temps très court", écrit le coauteur de l'étude Samuel Turvey, de la Société zoologique de Londres. L'urgence est absolue, prévient-il, en tançant l'inefficacité des programmes de protection existants.

Pour en avoir le coeur net, les chercheurs ont réalisé des comptages en 2013 et 2016 sur des sites, dans des rivières, constituant l'habitat des salamandres. Elles peuvent peser jusqu'à une soixantaine de kg.

"Nous ne pouvons pas confirmer si des populations sauvages de salamandres géantes de Chine ont survécu, sur aucun des sites", concluent les scientifiques.

L'espèce est "extrêmement réduite ou fonctionnellement en extinction" sur l'immense zone étudiée, ajoute l'étude, publiée dans le journal Current Biology.

La Chine a certes mis en place un programme d'élevage des salamandres, afin de les relâcher dans la nature.

Mais les rares salamandres trouvées par l'équipe de recherche pourraient n'être que des animaux d'élevage, écrivent-ils, car un contingent avait été relâché juste avant l'étude de terrain sur plusieurs sites.

Qui plus est, les scientifique rapportent que l'espèce de salamandre géante de Chine est en réalité cinq espèces différentes. Ce qui rend le programme d'élevage chinois problématique, car il risque de créer des hybrides, et de relâcher des animaux dans des environnements mal adaptés.

Se peindre des rayures blanches sur le corps protégerait des taons
Archéologie en mer: sur la piste de la Cordelière et du Regent, l'énigme de Sud Minou 1
Egypte: un bas-relief pharaonique de Karnak rapatrié de Grande-Bretagne
Un fossile de cerf préhistorique très bien conservé découvert en Argentine
Un tsunami a frappé en 1076 le sud de la Chine, aujourd'hui densément peuplé
Mexique : 1ère découverte d'un temple dédié au dieu aztèque Xipe Totec
Israël: des bustes de l'époque romaine découverts par une promeneuse
La NASA célèbre le Nouvel An avec un survol historique d'Ultima Thule
Égypte: découverte d'une tombe vieille de plus de 4400 ans
Le transhumanisme gagne du terrain, malgré les doutes des scientifiques
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Échec du lancement d'un satellite par l'Iran
Se peindre des rayures blanches sur le corps protégerait des taons
Hécatombe en Australie: un million de poissons d'eau douce retrouvés morts
Restaurer l'environnement: quand les solutions deviennent problèmes
Un nouveau médusarium hypnotique pour sensibiliser à la santé des océans
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.051 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.