ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 25 Juin 2019

SCIENCE - Publié le 21/05/2018 à 21:33


La salamandre géante de Chine court vers l'extinction


Les salamandres géantes peuvent atteindre 1,8 mètre de longueur. En voici un spécimen, exposé en 2005 à Zhangjiajie, dans le centre de la Chine, lors d'un festival de protection de la nature

La salamandre géante de Chine, le plus grand amphibien de la planète, de la taille d'un petit alligator, est une espère protégée au niveau international, mais une étude publiée lundi confirme que l'animal est devenu quasiment introuvable dans la nature, victime de braconnage en tant que mets raffiné.

"La surexploitation de ces incroyables animaux en vue d'une consommation humaine a eu un effet catastrophique sur leur nombre dans la nature, dans un temps très court", écrit le coauteur de l'étude Samuel Turvey, de la Société zoologique de Londres. L'urgence est absolue, prévient-il, en tançant l'inefficacité des programmes de protection existants.

Pour en avoir le coeur net, les chercheurs ont réalisé des comptages en 2013 et 2016 sur des sites, dans des rivières, constituant l'habitat des salamandres. Elles peuvent peser jusqu'à une soixantaine de kg.

"Nous ne pouvons pas confirmer si des populations sauvages de salamandres géantes de Chine ont survécu, sur aucun des sites", concluent les scientifiques.

L'espèce est "extrêmement réduite ou fonctionnellement en extinction" sur l'immense zone étudiée, ajoute l'étude, publiée dans le journal Current Biology.

La Chine a certes mis en place un programme d'élevage des salamandres, afin de les relâcher dans la nature.

Mais les rares salamandres trouvées par l'équipe de recherche pourraient n'être que des animaux d'élevage, écrivent-ils, car un contingent avait été relâché juste avant l'étude de terrain sur plusieurs sites.

Qui plus est, les scientifique rapportent que l'espèce de salamandre géante de Chine est en réalité cinq espèces différentes. Ce qui rend le programme d'élevage chinois problématique, car il risque de créer des hybrides, et de relâcher des animaux dans des environnements mal adaptés.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Une gigantesque tête de loup vieille de 32.000 ans découverte en Sibérie
Les plus vieilles traces d'usage de cannabis découvertes en Asie centrale
Les poissons aussi ont des chagrins d'amour
Des gravures d'animaux datant de 12.000 ans découvertes à Angoulême
En Bolivie, ces tours funéraires pré-inca qui ont survécu au passage du temps
Italie: l'Etna se réveille
La fin de Néandertal expliquée par une baisse de la fécondité
Chez des singes d'Afrique, la communication en partie innée
Décès du physicien Murray Gell-Mann, découvreur des quarks
De la bière des pharaons recréée avec une levure de 3.000 ans
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Le CBD pourrait devenir une arme puissante contre l'antibiorésistance
Un traitement pour soigner l'hypertension pourrait protéger de la maladie d'Alzheimer
Une nouvelle revue pour les adeptes de la collapsologie
Un tour d'évasion tourne au drame: le corps du magicien retrouvé dans le Gange
Des chercheurs dissèquent le regard attendrissant du chien
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.095 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.