ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 23 Juin 2018

TECHNOLOGIES - Publié le 22/05/2018 à 22:52


Amazon exhorté à ne plus fournir son outil de reconnaissance faciale à la police



Plus de 30 organisations emmenées par l'American Civil Liberties Union (ACLU) ont exhorté mardi Amazon à cesser de fournir sa technologie de reconnaissance faciale à la police, estimant que cet outil lui conférait "un dangereux pouvoir de surveillance".

Elles ont envoyé une lettre à la direction d'Amazon après que l'ACLU a découvert que le géant américain travaillait avec les forces de l'ordre au déploiement de sa technologie de reconnaissance faciale, baptisée Amazon Rekognition.

"Une fois qu'un dangereux système de surveillance comme celui-ci est dirigé contre le public, les dégâts sont irréversibles", a prévenu Nicole Ozer, de la branche californienne de l'ACLU.

La lettre au fondateur et dirigeant d'Amazon, Jeff Bezos, a été signée par une trentaine d'organisations dont Electronic Frontier Foundation, Data for Black Lives, Freedom of the Press Foundation et Human Rights Watch.

"Mis entre les mains des gouvernements, Amazon Rekognition se prête à tous les abus", écrivent-elles. "Ce service représente une grave menace pour les communautés, dont les personnes de couleur et les immigrés, et menace la confiance et le respect qu'Amazon a construits".

Amazon est l'une des nombreuses entreprises qui, aux Etats-Unis et dans d'autres pays, déploient la reconnaissance faciale pour les services de sécurité et les autorités policières.

Or des enquêtes ont montré que de tels programmes étaient susceptibles de faire des erreurs, en particulier lorsqu'il s'agit d'identifier des personnes de couleur. Les militants arguent en outre que ces systèmes permettent de constituer une importante base de données d'informations biométriques qui peuvent être utilisées de façon abusive.

En Chine, les autorités ont créé un système de surveillance digitale à partir de photos, de scans de l'iris ou d'empreintes digitales pour surveiller de près les mouvements de la population entière. Elles l'utilisent également pour identifier les personnes qui transgressent la loi et les piétons indisciplinés.

L'ACLU a publié des documents faisant état de correspondances entre Amazon et les départements de la police de Floride, de l'Arizona et d'autres Etats au sujet de Rekognition, un service d'Amazon Web services.

"La population devrait être libre de marcher dans la rue sans être surveillée par le gouvernement", poursuivent les organisations dans cette lettre. "La reconnaissance faciale menace la liberté des communautés américaines (...). Le gouvernement fédéral pourrait utiliser la technologie de reconnaissance faciale pour traquer continuellement les immigrés".

Sollicité par l'AFP, Amazon n'était pas immédiatement disponible pour réagir à cette lettre.

A2mac1, le champion français qui vend les secrets des voitures
La commande vocale change la manière de faire les courses
Des lycéens inventent une fleur connectée pour mieux connaître les abeilles
En Chine, un robot-professeur pour garder les tout-petits
Pendant la Coupe du monde les murs russes ont des oreilles, prévient Washington
Dans un atelier d'outils de neuroradiologie, des techniques de haute couture
Le bitcoin, une monnaie décentralisée mais surtout très concentrée
Jeux vidéos: pour Ubisoft, l'avenir passe par les fans et les stars de cinéma
Le Vietnam verrouille internet
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les moins de 5 ans premières victimes des brûlures
Le son du robinet qui fuit décodé par des chercheurs
Au Pérou, un site précolombien révèle des peintures millénaires
Mort d'une adolescente en état végétatif après l'arrêt des soins
Ecosse: les 5 habitants d'Ulva fêtent l'achat de leur île
 LES PLUS LUS 
Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Au Chili, un vent de liberté sexuelle fait exploser les cas de VIH
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.040 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.