ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 18 Octobre 2018

SCIENCE - Publié le 23/05/2018 à 13:21


Pourquoi les oiseaux n'ont-ils plus de dents ? Une nouvelle piste



Pourquoi les oiseaux, qui descendent des dinosaures, ont-ils perdu leurs dents au cours de l'évolution ? Peut-être pour permettre à leurs oeufs d'éclore plus rapidement et d'avoir de meilleures chances de survie, selon une étude publiée mercredi.

Les oiseaux modernes sont dotés d'un bec sans dent comme l'étaient aussi certains dinosaures du Mésozoïque (-251 millions d'années à -65 millions d'années).

Plusieurs hypothèses ont déjà été émises pour expliquer le bec des oiseaux. Pour certains chercheurs, la disparition des dents a permis d'alléger le poids de la tête et de faciliter le vol actif des oiseaux.

Mais cela n'explique pas pourquoi certains dinosaures carnivores du Mésozoïque incapables de voler n'avaient pas de dents, mais un bec, objectent des chercheurs de l'Université de Bonn dans une étude parue dans Biology Letters (Royal Society).

La thèse la plus couramment admise pour la disparition des dents est celle d'un changement de régime alimentaire chez les oiseaux. Leur bec leur aurait permis de saisir plus facilement certains types de nourriture comme les graines.

Cela aurait facilité leur survie lors de la grande extinction des espèces il y a quelque 65 millions d'années, provoquée notamment par la chute d'un astéroïde géant qui a bouleversé le climat de la planète.

Les chercheurs de l'Université de Bonn avancent mercredi une nouvelle hypothèse liée à la stratégie de reproduction des dinosaures aviaires et à la durée d'incubation des oeufs.

Ils s'appuient sur une recherche récente de paléontologues américains qui a mis en évidence la lente incubation des oeufs de dinosaures. Elle aurait été de plusieurs mois, comme celles des reptiles primitifs, alors que cette durée est nettement plus courte chez les oiseaux modernes (allant d'une dizaine de jours à quelques semaines).

La faute aux dents: leur développement chez les dinosaures prenait environ 60 % du temps de l'incubation. Du coup, l'embryon devait en quelque sorte «attendre dans l'oeuf» que la fabrication des dents soit terminée, soulignent les chercheurs Tzu-Ruei Yang et Martin Sander.

Or, les oeufs sont des proies de choix pour les prédateurs, d'autant plus que la plupart des dinosaures se contentaient de les enterrer et ne s'en occupaient pas.

De ce fait une période d'incubation réduite, permettant une éclosion plus rapide, a offert «un important avantage» évolutif.

«Nous suggérons que la sélection naturelle en faveur d'une disparition des dents est un effet secondaire de la sélection en faveur d'une croissance plus rapide de l'embryon et donc d'une durée d'incubation plus courte», écrivent-ils.

Cette observation permet également d'expliquer la perte des dents et la présence d'un bec chez certains dinosaures non aviaires, soulignent les chercheurs.

Découverte rare de traces d'un bateau viking en Norvège
L'évolution des buveurs de lait
Kilo: le grand K bientôt déboulonné de son piédestal
Le prix Nobel de physique à trois pionniers des lasers
Un scientifique émet des propos sexistes lors d'un atelier du CERN
Une tiquothèque pour connaître l'insecte suceur de sang
Le Titan de Vorombe remporte le titre de plus gros oiseau du monde
Kilo, ampère, kelvin... Petite révolution à venir dans les unités de mesure
Des tests ADN pour mieux traquer les trafiquants d'ivoire
Il y a 50 ans, le sauvetage des temples égyptiens d'Abou Simbel
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Cap sur Mercure et ses mystères pour deux sondes spatiales
Un robot invité à parler d'intelligence artificielle devant des députés britanniques
Japon: sentir l'humain, assis, couché, dans son bain, au travail...
Climat: le monde a atteint un point de non retour, selon Ban Ki-moon
Les deux rescapés de Soyouz racontent leur atterrissage d'urgence
 LES PLUS LUS 
Kenya: huit rhinocéros morts après avoir été changés de parc
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.291 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.