ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 22 Août 2018

PLANETE - Publié le 25/05/2018 à 22:11


Climat: moins de neige et la belette blanche devient une cible



"Camouflage discordant"... Les belettes à fourrure blanche qui batifolaient jadis incognito dans les champs couverts de neige sont désormais la cible des prédateurs en raison du réchauffement climatique, selon une étude publiée jeudi.

La population d'une sous-espèce de la belette d'Europe (Mustela nivalis nivalis) vivant dans la forêt polonaise de Bialowieza a ainsi décliné de façon importante, le changement climatique réduisant de moitié le nombre de jours où le sol est couvert de neige, explique cette étude parue dans la revue Scientific Reports.

La neige dans les régions en altitude disparaît près d'un mois plus tôt qu'il y a 50 ans, et bien avant que la fourrure de l'animal longiligne ne reprenne sa couleur brun-roux ressemblant à la terre, l'exposant alors à la vue des renards, des rapaces, des loups et d'autres prédateurs.

"Le changement climatique va fortement influencer la mortalité de la Mustela nivalis en raison d'un camouflage discordant prolongé", expliquent les chercheurs dirigés par Kamal Atmeh, de l'université de Bordeaux.

Conserver le pelage blanc qui lui permettait de traverser un champ enneigé sans être repérée fait d'elle une cible quand la neige a fondu et "pourrait conduire à l'extinction au niveau local" de cette sous-espèce blanche en hiver, poursuivent-ils.

La belette, originaire du Canada et d'Eurasie, a été introduite dans d'autres parties du monde, par accident ou pour lutter contre des espèces considérées comme nuisibles.

L'animal bas sur pattes se nourrit en effet de petits rongeurs, en particulier de souris, ou de jeunes lapins.

Seule la sous-espèce Mustela nivalis a évolué, dans les régions enneigées, en changeant la couleur de sa fourrure en hiver qui perd ensuite sa blancheur immaculée quand le printemps arrive.

Mais le processus d'évolution qui a conduit à cette adaptation a pris des milliers, voire des dizaines de milliers d'années, et ne peut pas être inversé en quelques décennies, soulignent les chercheurs.

Si cette sous-espèce "n'est pas capable de répondre au changement climatique en modifiant sa période de mue, elle va soit disparaître localement soit se déplacer", prédisent-ils.

Une de ses cousines, Mustela nivalis vulgaris au pelage brun pourrait alors prendre sa place.

Pour vérifier leur hypothèse sur la nouvelle vulnérabilité de la belette blanche au début du printemps, les chercheurs ont placé de faux animaux dans différents endroits.

Le résultat est sans appel, selon eux: "le camouflage est le facteur le plus important lié à la détection par un prédateur".

La pêche à l'explosif en Libye, fléau écologique en Méditerranée
Un zoo belge perd deux de ses trois koalas en moins d'un mois
À l'Aquarium de Paris, un refuge pour poissons rouges abandonnés
Tefé, une ville au coeur de l'Amazonie brésilienne
Brésil: les drones au service de la préservation des dauphins de l'Amazonie
Au Vietnam, les ours d'élevage meurent car leur bile n'a plus la cote
Un drone marin pour recenser et mieux protéger les cétacés en Méditerranée
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
Une marée rouge décime la population aquatique de la côte ouest de la Floride
Puy du fou: des corbeaux ramasseurs de mégots entrent en action
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Indonésie: pourquoi Lombok est frappée par de multiples séismes
Résurgence inédite de l'anthrax dans les pâturages des Hautes-Alpes
La pêche à l'explosif en Libye, fléau écologique en Méditerranée
Un zoo belge perd deux de ses trois koalas en moins d'un mois
La géolocalisation, omniprésente à l'ère du smartphone
 LES PLUS LUS 
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Kenya: huit rhinocéros morts après avoir été changés de parc
Mars à son plus près de la Terre en 15 ans
Rio capitale mondiale des maths, médailles Fields à la clé
Taira, épicentre de l'art rupestre chilien
L'odeur du café est-elle suffisante pour stimuler notre cerveau ?
Canicule: cinq erreurs à ne pas commettre
Une étude douche les espoirs de transformer l'atmosphère martienne
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.028 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.