ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 18 Octobre 2018

SCIENCE - Publié le 03/06/2018 à 16:12


Des fouilles aux expos, la passion d'un paléontologue pour les dinosaures



«De quelle couleur étaient les dinosaures ? Quand certains se sont-ils envolés ? Le paléontologue Ronan Allain, commissaire de l'exposition «Un T.Rex à Paris», est l'un des rares Français à travailler sur les dinosaures, des animaux qui n'ont pas révélé tous leurs mystères.

«J'ai découvert pas loin d'une dizaine de nouveaux dinosaures, au Maroc, au Laos, au Lesotho...», raconte le chercheur dont l'une des trouvailles est de taille: un fémur de 2,2 mètres de long, mis au jour sur le gisement d'Angeac (Charente).

Un os «impressionnant» de sauropode auquel le visiteur pourra se mesurer le temps de l'exposition du Jardin des Plantes (6 juin-2 septembre). «Faut le voir pour le croire ! Quand vous tombez là-dessus et sur ce qui va avec ...», se souvient l'expert.

Les fouilles, il est tombé dedans quand il était petit. «Depuis que j'ai 14 ans, je passe tous mes étés sur des sites archéologiques». Après des études en sciences de la Terre, il choisit la paléontologie. Les dinosaures arrivent «un peu par hasard».

Ils fascinent le grand public, mais les spécialistes sont rares. «Je suis une exception dans le paysage français, je suis quasiment le seul à travailler sur les dinosaures.»

«Historiquement et culturellement, la France a toujours davantage développé l'étude de l'homme et de ce qu'il y a autour. Les dinosaures et leur monde ont été un peu mis de côté.» «On aimerait bien que cela change.»

Pourtant bien des régions restent à explorer et bien des questions restent sans réponses.

Quelles espèces étaient dotées de plumes ? Comment se déroulaient leurs rapports sexuels ? Quand sont apparus les oiseaux, le seul groupe de dinosaures à ne pas avoir disparu il y a 65 millions d'années ?

Idées fausses

Sans parler des idées fausses qu'il s'acharne à combattre: «les dinosaures ont tous disparu», «ils étaient gigantesques», «c'était des carnivores sanguinaires»...

Après avoir découvert que certains dinosaures avaient des plumes, «on a eu tendance à mettre des plumes un peu partout, même au T.Rex !», s'amuse le chercheur dont le bureau héberge de nombreuses figurines en plastique d'allosaures, de tyrannosaures, de vélociraptors de toutes les couleurs.

La fascination du grand public pour les dinosaures en fait un très bon outil pédagogique, note le grand brun qui avoue être un peu une star chez les enfants.

«On a un très gros déficit d'apprentissage des sciences en primaire et les dinosaures sont un vecteur extraordinaire. Vous parlez des dinosaures, vous parlez de la dérive des continents, d'évolution, de la démarche scientifique... et ça marche bien !».

Aujourd'hui, à 44 ans, le «Monsieur dinosaure» du Muséum d'Histoire naturelle avoue avoir «des journées bien chargées», mais «échapper à toute routine». Il se partage entre recherche, mise en valeur des collections du Muséum, accompagnement des étudiants et vulgarisation, «importante quand on travaille sur les dinosaures».

À peine l'exposition «Un T.Rex à Paris» prête à accueillir le public, le chercheur repart sur d'autres projets. «J'ai pleins d'idées !», s'amuse-t-il. «Mon rêve reste toujours de faire une exposition sur les dinosaures au Grand Palais, sous les verrières.»

Découverte rare de traces d'un bateau viking en Norvège
L'évolution des buveurs de lait
Kilo: le grand K bientôt déboulonné de son piédestal
Le prix Nobel de physique à trois pionniers des lasers
Un scientifique émet des propos sexistes lors d'un atelier du CERN
Une tiquothèque pour connaître l'insecte suceur de sang
Le Titan de Vorombe remporte le titre de plus gros oiseau du monde
Kilo, ampère, kelvin... Petite révolution à venir dans les unités de mesure
Des tests ADN pour mieux traquer les trafiquants d'ivoire
Il y a 50 ans, le sauvetage des temples égyptiens d'Abou Simbel
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Cap sur Mercure et ses mystères pour deux sondes spatiales
Un robot invité à parler d'intelligence artificielle devant des députés britanniques
Japon: sentir l'humain, assis, couché, dans son bain, au travail...
Climat: le monde a atteint un point de non retour, selon Ban Ki-moon
Les deux rescapés de Soyouz racontent leur atterrissage d'urgence
 LES PLUS LUS 
Kenya: huit rhinocéros morts après avoir été changés de parc
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.058 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.