ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 18 Octobre 2018

TECHNOLOGIES - Publié le 08/06/2018 à 14:47


Google promet de ne pas user de l'intelligence artificielle pour des armes



Google s'est engagé jeudi à ce que ses travaux en matière d'intelligence artificielle (IA) ne servent pas à fabriquer des armes, entre autres principes éthiques, après un tollé sur une collaboration du groupe avec le Pentagone.

"Nous avons conscience qu'une technologie aussi puissante soulève aussi d'importantes questions à propos de son usage", a écrit sur le blog du groupe, le numéro un Sundar Pichai, en énumérant une série de principes sur l'usage de l'intelligence artificielle mais sans renoncer à toute collaboration avec des gouvernements et l'armée dans d'autres domaines.

Google fait face depuis plusieurs semaines à une fronde de milliers d'employés, furieux de le voir travailler avec le Pentagone pour aider les drones à mieux distinguer les objets des humains grâce à l'intelligence artificielle.

Sous la pression, le groupe a finalement décidé vendredi dernier de ne pas renouveler ce contrat avec le ministère de la Défense lors de son arrivée à échéance en 2019, selon la presse américaine.

Plus de 4.000 employés ont signé une pétition demandant à Sundar Pichai de rester en dehors du "commerce de la guerre".

"Nous demandons que le projet Maven (avec le ministère de la Défense, NDLR) soit annulé et que Google rédige, rende publique et mette en œuvre une politique claire disant que Google ou ses sous-traitants ne construiront jamais de technologie de guerre", dit aussi la pétition.

Pour des ONG comme l'Electronic Frontier Foundation (EFF) et le Comité international pour le contrôle des armes-robots (ICRAC), qui ont soutenu les pétitionnaires, l'apport de l'intelligence artificielle ouvre la voie à terme à la suppression de toute intervention humaine dans les missions des drones, posant selon elles un problème éthique majeur.

- La crainte des robots-tueurs -

L'armée américaine, comme d'autres pays, utilise des drones (commandés à distance par des humains) pour des missions de reconnaissance, de renseignement ou procéder à des bombardements, en Afghanistan par exemple.

Des voix, comme celle du médiatique patron de Tesla et SpaceX Elon Musk ou encore l'ONU, mettent en garde régulièrement contre les usages abusifs de l'intelligence artificielle, craignant notamment l'avènement d'armes autonomes, ou "robots-tueurs".

Dans un tweet jeudi, l'EFF a salué la décision de Google, évoquant "une grosse victoire pour les principes d'une IA éthique".

Google, comme d'autres entreprises technologiques, fait déjà partie de groupements comme "Partnership on Artificial Intelligence" promettant des usages éthiques de l'IA, mais les principes énoncés jeudi sont plus précis.

M. Pichai promet que les travaux sur l'IA seraient uniquement conçus pour des usages qui sont "positifs pour la société" et tiendraient compte des principes de respect de la vie privée.

Le groupe rejette ainsi toute technologie "qui entraîne ou est susceptible de causer du mal", c'est-à-dire non seulement les armes mais aussi "les autres technologies dont le but principal est de causer ou de faciliter directement des blessures".

Il cite encore des systèmes "qui collectent ou utilisent des informations pour (faire de la) surveillance enfreignant les normes acceptées de façon internationale" -mais sans préciser quelles sont ces normes- de même que les "technologies dont les principes sont contraires aux règles (...) du droit international et des droits de l'Homme".

Pour autant, prend soin de prudemment préciser M. Pichai, "si nous refusons de développer l'intelligence artificielle pour des armes, nous continuerons nos travaux avec des gouvernements et l'armée dans beaucoup d'autres domaines", comme la cyber-sécurité, la formation, le recrutement militaire, la santé des anciens combattants ou encore les missions de sauvetage.

"Ces collaborations sont importantes", a ajouté le patron de Google.

Le groupe marche sur des œufs sur ce sujet car il est, comme Microsoft ou Amazon notamment, sur les rangs pour remporter un énorme contrat de plusieurs milliards de dollars avec le gouvernement américain, dont le Pentagone, qui souhaite recourir au "cloud" informatique.

Un robot invité à parler d'intelligence artificielle devant des députés britanniques
Japon: sentir l'humain, assis, couché, dans son bain, au travail...
Réalité mixte: révolution dans le monde du sport
A Amiens, un robot intelligent promet d'améliorer le tri des déchets
Automobile: l'électrique moins cher que l'essence selon une étude
Géothermie: les Philippines veulent rattraper le temps perdu
Télécoms: nouveau dispositif pour les appels des sourds et malentendants
Des robots qui nous ressemblent de plus en plus
Trottinettes et monoroues électriques se répandent dans les villes
Google s'allie à Ubisoft dans le jeu vidéo en streaming
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Cap sur Mercure et ses mystères pour deux sondes spatiales
Un robot invité à parler d'intelligence artificielle devant des députés britanniques
Japon: sentir l'humain, assis, couché, dans son bain, au travail...
Climat: le monde a atteint un point de non retour, selon Ban Ki-moon
Les deux rescapés de Soyouz racontent leur atterrissage d'urgence
 LES PLUS LUS 
Kenya: huit rhinocéros morts après avoir été changés de parc
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.041 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.