ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 20 Mai 2019

SCIENCE - Publié le 08/06/2018 à 14:51


Des fossiles de tétrapodes en Afrique du Sud remettent en cause la théorie des tropiques



La découverte récente en Afrique du Sud de deux fossiles de tétrapodes laisse penser que le passage de ces vertébrés de l'eau vers la terre ferme a pu se produire n'importe où sur Terre, et plus seulement dans les tropiques comme le pensaient les scientifiques, selon une étude publiée vendredi.

L'évolution des tétrapodes constitue un événement clé dans l'évolution des espèces.

Jusqu'à présent, les scientifiques estimaient que ces vertébrés à quatre pattes étaient originaires de "Laurussia", super continent composé de l'Asie, de l'Europe et de l'Amérique du Nord.

Douze tétrapodes datant du Dévonien (-410 millions d'années à -350 millions d'années) avaient jusqu'à présent été découverts au niveau des Tropiques, à proximité de l'Equateur. Les chercheurs en avaient déduit que tous les tétrapodes du Dévonien étaient tropicaux et que leur évolution sur terre avait probablement eu lieu dans un environnement tropical.

Mais la découverte des fossiles Tutusius umlambo et Umzantsia amazana dans la province sud-africaine du Cap-Oriental (sud-est), près de latitudes polaires, remet en cause cette théorie.

"Maintenant, nous avons des preuves que deux types de tétrapodes du Dévonien vivaient de l'autre côté du Gondwana (super continent qui s'est ensuite brisé pour former l'Amérique du Sud, l'Afrique, l'Antarctique, l'Inde et l'Australie), de l'autre côté du pôle sud, dans le cercle antarctique", a expliqué à l'AFP le professeur Robert Gess.

"Ce sont nos ancêtres, et il est désormais possible qu'ils soient venus autant d'ici que de l'autre bout du monde", a-t-il ajouté.

Bien que les fossiles découverts ne soient pas complets, ces tétrapodes ressemblaient à un animal entre crocodile et poisson, avec une gueule de crocodile, des pattes trapues et une queue en forme de nageoire.

"Nous savons désormais que les tétrapodes, à la fin du Dévonien, vivaient dans le monde entier, des tropiques au cercle antarctique. Donc il est possible (...) qu'ils aient pu commencer à se déplacer sur la terre ferme n'importe où sur la planète. Ca élargit grandement le champ des possibles", a estimé le scientifique sud-africain Robert Gess.

Le Tutusius umlambo d'un mètre de long a été baptisé en hommage au prix Nobel de la paix sud-africain l'archevêque Desmond Tutu, figure de la lutte contre l'apartheid.

Il a "montré la voie à nos ancêtres pour sortir d'un monde quelque peu toxique, dangereux et humide vers le soleil", a expliqué Robert Gess, l'un des auteurs de la recherche, publiée vendredi dans le magazine Science.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Un autre dinosaure-oiseau tenait compagnie à l'Archéoptéryx
L'ancêtre commun des humains modernes et de Neandertal sans doute plus ancien qu'on ne croyait
Hyptiotes cavatus, l'araignée qui se catapulte vers sa proie
A base de plantes ou de cellules, les alternatives à la viande foisonnent
Pour protéger la nature et l'Homme, la science prône des changements profonds
Egypte: découverte d'un cimetière de l'Ancien Empire à Guizeh
Italie : enquête sur l'ADN de Léonard de Vinci à partir d'une mèche de cheveux
En quelques siècles seulement, les humains ont changé les chevaux
A la saison des pommiers en fleurs, les abeilles-ouvrières sont reines
Insectes, arbres ou coraux, des espèces vitales pour l'homme
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Mayotte: naissance d'un nouveau volcan sous-marin à l'origine des séismes
Voir le trou noir fut comme reconstituer une chanson jouée sur un piano cassé, dit Katie Bouman
SpaceX reporte encore son premier lancement de satellites internet
Embrasse ta vache, le défi qui ne fait pas rire l'Autriche
La Chine à la recherche du manteau lunaire
 LES PLUS LUS 
Le KitKat au thé matcha débarque en Europe
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Déforestation en Indonésie: plus de 1,3 milliard en amendes impayées
La NASA presse sur l'accélérateur pour un retour sur la Lune
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.040 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.