ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 23 Juin 2018

SCIENCE - Publié le 08/06/2018 à 14:51


Des fossiles de tétrapodes en Afrique du Sud remettent en cause la théorie des tropiques



La découverte récente en Afrique du Sud de deux fossiles de tétrapodes laisse penser que le passage de ces vertébrés de l'eau vers la terre ferme a pu se produire n'importe où sur Terre, et plus seulement dans les tropiques comme le pensaient les scientifiques, selon une étude publiée vendredi.

L'évolution des tétrapodes constitue un événement clé dans l'évolution des espèces.

Jusqu'à présent, les scientifiques estimaient que ces vertébrés à quatre pattes étaient originaires de "Laurussia", super continent composé de l'Asie, de l'Europe et de l'Amérique du Nord.

Douze tétrapodes datant du Dévonien (-410 millions d'années à -350 millions d'années) avaient jusqu'à présent été découverts au niveau des Tropiques, à proximité de l'Equateur. Les chercheurs en avaient déduit que tous les tétrapodes du Dévonien étaient tropicaux et que leur évolution sur terre avait probablement eu lieu dans un environnement tropical.

Mais la découverte des fossiles Tutusius umlambo et Umzantsia amazana dans la province sud-africaine du Cap-Oriental (sud-est), près de latitudes polaires, remet en cause cette théorie.

"Maintenant, nous avons des preuves que deux types de tétrapodes du Dévonien vivaient de l'autre côté du Gondwana (super continent qui s'est ensuite brisé pour former l'Amérique du Sud, l'Afrique, l'Antarctique, l'Inde et l'Australie), de l'autre côté du pôle sud, dans le cercle antarctique", a expliqué à l'AFP le professeur Robert Gess.

"Ce sont nos ancêtres, et il est désormais possible qu'ils soient venus autant d'ici que de l'autre bout du monde", a-t-il ajouté.

Bien que les fossiles découverts ne soient pas complets, ces tétrapodes ressemblaient à un animal entre crocodile et poisson, avec une gueule de crocodile, des pattes trapues et une queue en forme de nageoire.

"Nous savons désormais que les tétrapodes, à la fin du Dévonien, vivaient dans le monde entier, des tropiques au cercle antarctique. Donc il est possible (...) qu'ils aient pu commencer à se déplacer sur la terre ferme n'importe où sur la planète. Ca élargit grandement le champ des possibles", a estimé le scientifique sud-africain Robert Gess.

Le Tutusius umlambo d'un mètre de long a été baptisé en hommage au prix Nobel de la paix sud-africain l'archevêque Desmond Tutu, figure de la lutte contre l'apartheid.

Il a "montré la voie à nos ancêtres pour sortir d'un monde quelque peu toxique, dangereux et humide vers le soleil", a expliqué Robert Gess, l'un des auteurs de la recherche, publiée vendredi dans le magazine Science.

Au Pérou, un site précolombien révèle des peintures millénaires
Le T-Rex ne pouvait pas tirer sa langue
La plus petite maison du monde repousse les limites de l'extrêmement petit
À la recherche de l'ADN du monstre du Loch Ness
Colombie: la paix dévoile des merveilles d'art rupestre cachées dans la jungle
L'accélérateur de particules du Cern entame sa mue pour multiplier les collisions
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Les sciences participatives ont maintenant leur site web
Des fossiles de tétrapodes en Afrique du Sud remettent en cause la théorie des tropiques
Des empreintes d'animaux vieilles de 541 millions d'années découvertes en Chine
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les moins de 5 ans premières victimes des brûlures
Le son du robinet qui fuit décodé par des chercheurs
Au Pérou, un site précolombien révèle des peintures millénaires
Mort d'une adolescente en état végétatif après l'arrêt des soins
Ecosse: les 5 habitants d'Ulva fêtent l'achat de leur île
 LES PLUS LUS 
Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Au Chili, un vent de liberté sexuelle fait exploser les cas de VIH
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.038 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.