ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 20 Mai 2019

SCIENCE - Publié le 08/06/2018 à 21:12


Les sciences participatives ont maintenant leur site web



Compter les oiseaux sur son balcon, signifier la présence d'un frelon asiatique à pattes jaunes ou photographier le littoral: avec OPEN, mis en service vendredi, les sciences participatives ont leur portail web dédié.

Vous indiquez votre région, vos priorités (le changement climatique, les espèces en danger, les espèces envahissantes) et votre niveau de connaissance puis OPEN (www.open-sciences-participatives.org) vous sélectionne les programmes qui peuvent vous intéresser.

En France, près de 54.000 personnes ont déjà participé à un de ces programmes qui permettent aux chercheurs de récolter des observations en très grand nombre, tout en sensibilisant les citoyens à la biodiversité.

"La mobilisation des citoyens est indispensable à l'enrichissement des travaux des chercheurs sur la biodiversité et sa conservation", rappelle Bruno David, président du Muséum national d'histoire naturelle, initiateur et concepteur du site, dans un communiqué.

Les relevés conduits depuis 1989 par le programme "Suivi Temporel des Oiseaux Communs" (Stoc) du Muséum ont permis aux scientifiques de tirer la sonnette d'alarme en déclarant en mars: "Le printemps 2018 s'annonce silencieux dans les campagnes françaises".

Le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN), qui depuis plus de 20 ans organise des programmes de ce type, la Fondation pour la Nature et l’Homme (FNH) et l’Union Nationale des Centres Permanents d’Initiatives pour l’Environnement (UNCPIE) sont à l'origine du portail web.

"Un dragon ! Dans mon jardin?" qui recense les amphibiens chez les particuliers, l'"Opération Méduses" qui collecte des observations de méduses sur tout le littoral de l'Europe de l'Ouest, "Phénoclim" pour mesurer l'impact du changement climatique sur la faune et flore en montagne... 100 observatoires sont déjà référencés sur OPEN, selon un communiqué commun des trois organismes.

Le site OPEN

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Un autre dinosaure-oiseau tenait compagnie à l'Archéoptéryx
L'ancêtre commun des humains modernes et de Neandertal sans doute plus ancien qu'on ne croyait
Hyptiotes cavatus, l'araignée qui se catapulte vers sa proie
A base de plantes ou de cellules, les alternatives à la viande foisonnent
Pour protéger la nature et l'Homme, la science prône des changements profonds
Egypte: découverte d'un cimetière de l'Ancien Empire à Guizeh
Italie : enquête sur l'ADN de Léonard de Vinci à partir d'une mèche de cheveux
En quelques siècles seulement, les humains ont changé les chevaux
A la saison des pommiers en fleurs, les abeilles-ouvrières sont reines
Insectes, arbres ou coraux, des espèces vitales pour l'homme
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Mayotte: naissance d'un nouveau volcan sous-marin à l'origine des séismes
Voir le trou noir fut comme reconstituer une chanson jouée sur un piano cassé, dit Katie Bouman
SpaceX reporte encore son premier lancement de satellites internet
Embrasse ta vache, le défi qui ne fait pas rire l'Autriche
La Chine à la recherche du manteau lunaire
 LES PLUS LUS 
Le KitKat au thé matcha débarque en Europe
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Déforestation en Indonésie: plus de 1,3 milliard en amendes impayées
La NASA presse sur l'accélérateur pour un retour sur la Lune
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.032 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.