ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 22 Juillet 2019

SCIENCE - Publié le 10/06/2018 à 02:10


Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou



Un groupe d'archéologues a découvert les restes de plus de 50 enfants, tués lors d'un sacrifice rituel pendant la civilisation précolombienne Chimu, présente sur la côte nord du Pérou actuel jusqu'à la fin du XVe siècle.

Ce site est proche d'un autre lieu où des preuves du plus grand sacrifice collectif d'enfants d'Amérique avaient été retrouvées entre 2011 et 2016. Des restes de plus de 140 enfants avaient alors été exhumés, mais la nouvelle découverte pourrait s'avérer encore plus importante.

"Jusqu'ici, nous avons trouvé les restes de 56 enfants, sacrifiés par la civilisation Chimu", a déclaré l'archéologue péruvien Gabriel Prieto à l'AFP. Mais "ce nouveau site pourrait facilement abriter plus du double des restes que nous avions trouvés à Huanchaquito", lieu de la précédente découverte, a-t-il estimé.

Ces recherches sont menées par une équipe internationale dirigée par Gabriel Prieto, de l'Université nationale de Trujillo, et John Verano, de l'Université de Tulane aux Etats-Unis.

Le nouveau site sacrificiel est situé à Pampa La Cruz, près de la ville de Huanchaco, dans la région côtière de Trujillo, à 700 km au nord de Lima.

Les restes des 56 enfants, âgés de six à 14 ans, ont été découverts début mai, enveloppés dans des linceuls de coton placés face à la mer, à un kilomètre au nord de Huanchaquito.

"Ce qui est intéressant c'est qu'ils ont été sacrifiés par une incision au sternum et que leurs côtes sont écartées, comme à Huanchaquito", ce qui renforce l'hypothèse que "Huanchaco était un lieu où des sacrifices rituels étaient couramment pratiqués pendant la civilisation Chimu", a souligné M. Prieto.

Cette civilisation précolombienne vivait tout le long de la côte péruvienne, jusqu'à ce qui est aujourd'hui l'Equateur, avant de disparaître en 1475, battue par l'empire inca.

La découverte des restes de 140 enfants et de 200 jeunes lamas à Huanchaquito avait été annoncée fin avril par National Geographic. L'analyse des objets trouvés sur le site avait permis de les dater entre les années 1400 et 1450. Le magazine avait alors souligné le caractère exceptionnel de cette découverte.

"Même si des sacrifices humains ont été signalés chez les Aztèques, les Mayas et les Incas dans les chroniques espagnoles de l'ère coloniale et documentés dans les fouilles scientifiques modernes, la découverte d'un sacrifice d'enfants à grande échelle dans la civilisation précolombienne Chimu, qui est peu connue, est une trouvaille sans précédent non seulement en Amérique, mais dans le monde entier", avait écrit National Geographic.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Égypte: ouverture au public de deux nouvelles pyramides
Le plus vieil Homo sapiens non africain a été retrouvé
Envie de musarder utile cet été ? Faites des sciences participatives
Une tête de Toutankhamon vendue à Londres malgré la colère de l'Égypte
2014, année charnière en Antarctique... mais on ignore pourquoi
Une gigantesque tête de loup vieille de 32.000 ans découverte en Sibérie
Les plus vieilles traces d'usage de cannabis découvertes en Asie centrale
Les poissons aussi ont des chagrins d'amour
Des gravures d'animaux datant de 12.000 ans découvertes à Angoulême
En Bolivie, ces tours funéraires pré-inca qui ont survécu au passage du temps
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Le premier pas sur la Lune, il y a 50 ans
L'Etna à nouveau en éruption
Un nouvel épisode de canicule, plus court, mais intense, se prépare
Bali s'attaque à l'invasion du plastique
Le Kenya inaugure le plus grand parc éolien d'Afrique
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.053 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.