ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 17 Juillet 2019

PLANETE - Publié le 11/06/2018 à 19:51


La Cour suprême des États-Unis vole au secours des saumons de l'Ouest



Les saumons du grand Ouest américain peuvent dire merci à la Cour suprême à Washington, qui a confirmé lundi leur droit à remonter les rivières.

Cette victoire pour l'écologie et les droits ancestraux amérindiens est paradoxalement acquise malgré un blocage de la plus haute institution judiciaire américaine: le magistrat Anthony Kennedy s'étant récusé dans ce dossier, la haute cour a rendu une décision à égalité de quatre juges contre quatre.

Cette impasse a pour conséquence de laisser en place le jugement d'une cour d'appel qui a donné raison à 21 tribus indiennes, soutenues par le gouvernement fédéral, opposées à l'État de Washington, au nord-ouest du pays.

Se plaignant de la chute des populations de saumons dans leurs réserves, les Indiens ont mené un combat judiciaire de 17 ans pour faire valoir leur droit de pêche, négocié au milieu des années 1850 en contrepartie du renoncement à leurs territoires de chasse.

Selon les tribus, la pénurie de saumons est précipitée par les conduites souterraines canalisant les rivières sous les centaines de routes asphaltées de l'État de Washington.

En première instance (2007) et en appel (2016), la justice a ordonné aux élus dirigeant l'État de Washington de supprimer ces canalisations.

Celles-ci, débouchant en surplomb des cours d'eau, empêchent les saumons de remonter le courant pour se reproduire, ou de le descendre vers la mer.

Cette double victoire devant les tribunaux inférieurs est de facto confirmée lundi par l'impasse à la Cour suprême.

L'État de Washington se retrouve en conséquence obligé de procéder à un chantier gigantesque, consistant à remplacer un millier de conduites, pour un budget qu'il estime à deux milliards de dollars.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Une solution contre la fonte de l'Antarctique ouest? Des canons à neige
Les Vikings ont rasé les forêts, l'Islande reboise à tout-va
En réduisant dès maintenant sa pollution à l'ozone, la Chine pourrait sauver 330.000 vies d'ici 2050
Naissance en Normandie de bébés crocodiles d'une espèce menacée
Viande de chien: pro et anti manifestent en Corée du Sud
Dans les Vosges, l'agonie rougeoyante des sapins mourant de soif
Des arbres pour sauver Paris du réchauffement ?
Lagos s'enfonce dans les eaux
Forêts: la Colombie a perdu deux fois la superficie de Berlin en 2018
Une petite vache marine devenue star des réseaux sociaux en Thaïlande
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Le cerveau connecté de Neuralink testé dès l'an prochain, selon Musk
Australie : des plongeurs au secours d'une raie manta
Quand une mère orang-outan veut mettre les voiles, elle se gratte
Une solution contre la fonte de l'Antarctique ouest? Des canons à neige
Les Vikings ont rasé les forêts, l'Islande reboise à tout-va
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.043 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.