ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 23 Juin 2018

SANTE - Publié le 11/06/2018 à 23:30


Vitamine C: une analyse sanguine très souvent inutile



La très grande majorité des mesures du taux de vitamine C lors d'analyses sanguines en France chaque année sont inutiles, puisque les carences pathologiques sont rares, a affirmé vendredi la Haute Autorité de santé (HAS).

Cette autorité indépendante, qui définit les bonnes pratiques de soins, s'est penchée sur les 40.000 dosages de vitamine C effectués sur des patients en 2016. Et elle a conclu que le plus souvent, cet examen ne servait à rien.

"Doser la vitamine C chez un patient n'est éventuellement utile que pour confirmer un scorbut", a-t-elle écrit dans un communiqué.

La HAS ne la recommande que si le patient manifeste certains symptômes: "hémorragies diffuses, saignements des gencives, arthralgies [douleurs articulaires], troubles de la cicatrisation".

Le scorbut, due à une carence en vitamine C, frappe les personnes qui ne consomment pas, ou très peu, de fruits et légumes. Elle était appelée "maladie des marins" à l'époque où les équipages partaient en expédition pendant des mois et où leurs provisions fraîches s'épuisaient rapidement.

Aujourd'hui en France, il n'existe pas de statistique sur cette maladie. Un doctorant en médecine, Guillaume Sentenac, relevait dans une thèse de 2016 un cas à Dieppe (Seine-Maritime) en 2011. Il concluait lui aussi à l'inutilité du dosage en vitamine C: "Il n'est pas remboursé par la Sécurité sociale et coûte environ 10 fois le prix d'une supplémentation" (prise de vitamine C sous forme de compléments alimentaires).

La HAS a constaté que le dosage en vitamine C était fait dans des cas inadaptés: "lors de bilans nutritionnels réalisés avant et après une chirurgie bariatrique [contre l'obésité], ou pour des patients atteints de maladie malabsorptive, dénutris, sous nutrition artificielle ou dialysés".

Elle recommande "la restauration d'une alimentation équilibrée (fruits, légumes...) ou la supplémentation" en cas de "suspicion de carence".

Les moins de 5 ans premières victimes des brûlures
Mort d'une adolescente en état végétatif après l'arrêt des soins
Des associations dénoncent les prix exhorbitants et injustifiés des nouveaux médicaments
Fatigue et douleur, problèmes persistants après la fin du cancer
Danger mercure! La viande de dauphin pilote indésirable dans les assiettes
Plus obèses, fumeurs et malades: la mauvaise santé des Américains ruraux
L'Ordre des médecins prend ses distances avec l'homéopathie
La santé mentale des réfugiés, une urgence oubliée des politiques publiques
Pesticides : premier procès sur des possibles effets cancérigènes du RoundUp
Moins sucrée, plus naturelle: quand la pâtisserie cherche à allier bon et sain
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les moins de 5 ans premières victimes des brûlures
Le son du robinet qui fuit décodé par des chercheurs
Au Pérou, un site précolombien révèle des peintures millénaires
Mort d'une adolescente en état végétatif après l'arrêt des soins
Ecosse: les 5 habitants d'Ulva fêtent l'achat de leur île
 LES PLUS LUS 
Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Au Chili, un vent de liberté sexuelle fait exploser les cas de VIH
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.037 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.