ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 23 Juin 2018

SANTE - Publié le 12/06/2018 à 14:41


Les hommes riverains des aéroports se font du mauvais sang



Le bruit des avions favoriserait le risque d'hypertension artérielle chez les hommes habitant près d'un aéroport, mais pas chez les femmes, selon une nouvelle étude publiée mardi par Santé publique France.

Les résultats de l'étude "Debats" confirment ceux d'études antérieures mettant en évidence l'association entre bruit des avions et risque d'hypertension artérielle chez les hommes, notamment la nuit, écrivent les auteurs dans le dernier Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) publié par l'agence sanitaire.

L'hypertension "étant un facteur de risque établi de maladie cardiovasculaire, cette association soutient ainsi l'hypothèse que le bruit des avions serait également un facteur de risque de maladies cardiovasculaires", ajoutent les auteurs, Marie Lefèvre (Université Claude-Bernard de Lyon/Umrestte/Ifsttar) et ses collègues.

La pression artérielle a été mesurée chez 1.244 riverains des aéroports de Paris-Roissy, Lyon-Saint-Exupéry et Toulouse-Blagnac.

Des informations relatives aux facteurs de risque potentiels d'hypertension ont été recueillies, soit via des questions posées en face à face par un enquêteur, soit grâce à des mesures objectives réalisées par cet enquêteur.

"Une augmentation significative du risque d'hypertension est observée chez les hommes (...) mais pas chez les femmes", lorsque le bruit des avions s'accroît de 10 décibels A pendant la nuit.

Les décibels A ou db(A) sont une unité de mesure tenant compte, grâce à une pondération dite "A" du volume sonore, de la manière dont les humains entendent.

Ce risque accru d'hypertension chez les hommes pourrait être une conséquence des troubles du sommeil, qui perturbent la fonction cardiovasculaire.

"Des études observationnelles et expérimentales ont montré que l'exposition au bruit pendant la nuit modifie la structure du sommeil et provoque une augmentation de la pression artérielle, de la fréquence cardiaque, des niveaux des hormones de stress et du stress oxydatif" (attaques contre les cellules par des dérivés de l'oxygène), autant de facteurs qui pourraient favoriser l'hypertension, d'après les chercheurs.

Les moins de 5 ans premières victimes des brûlures
Mort d'une adolescente en état végétatif après l'arrêt des soins
Des associations dénoncent les prix exhorbitants et injustifiés des nouveaux médicaments
Fatigue et douleur, problèmes persistants après la fin du cancer
Danger mercure! La viande de dauphin pilote indésirable dans les assiettes
Plus obèses, fumeurs et malades: la mauvaise santé des Américains ruraux
L'Ordre des médecins prend ses distances avec l'homéopathie
La santé mentale des réfugiés, une urgence oubliée des politiques publiques
Pesticides : premier procès sur des possibles effets cancérigènes du RoundUp
Moins sucrée, plus naturelle: quand la pâtisserie cherche à allier bon et sain
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les moins de 5 ans premières victimes des brûlures
Le son du robinet qui fuit décodé par des chercheurs
Au Pérou, un site précolombien révèle des peintures millénaires
Mort d'une adolescente en état végétatif après l'arrêt des soins
Ecosse: les 5 habitants d'Ulva fêtent l'achat de leur île
 LES PLUS LUS 
Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Au Chili, un vent de liberté sexuelle fait exploser les cas de VIH
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.045 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.