ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 22 Fevrier 2019

SANTE - Publié le 12/06/2018 à 19:44


Un tiers des Américains prennent des médicaments pouvant causer des dépressions



Un tiers des Américains prennent des médicaments, avec ou sans ordonnance, qui pourraient augmenter leur risque de dépression, avertit une étude parue mardi dans le Journal of the American Medical Association (JAMA).

Pilule contraceptive, médicaments antidouleur, pour le coeur ou contre les brûlures d'estomac... «Beaucoup seraient surpris d'apprendre que leurs médicaments, bien que n'ayant rien à voir avec l'humeur, l'anxiété ou tout autre état normalement associé à la dépression, peuvent augmenter leur risque d'avoir des symptômes dépressifs et mener à un diagnostic de dépression», selon l'auteure principale de l'étude Dima Qato, qui enseigne à l'Université de l'Illinois à Chicago.

Les chercheurs ont découvert que le risque de dépression était le plus élevé chez les personnes prenant plus d'un médicament comptant la dépression parmi ses possibles effets secondaires.

«Environ 15% des adultes qui prennent simultanément trois ou plus de ces médicaments font une dépression pendant la prise de médicaments, comparé à seulement 5% de ceux ne prenant aucun médicament (et) 7% de ceux prenant un médicament», selon l'étude.

Le fait que les boîtes ou les notices de ces médicaments ne mentionnent parfois pas de mise en garde à ce sujet est problématique, selon les chercheurs.

L'étude, basée sur l'observation, repose sur les données d'un sondage effectué auprès de plus de 26 000 adultes de 2005 à 2014, récoltées dans le cadre d'une enquête nationale sur la santé et la nutrition (National Health and Nutrition Examination Survey).

Les chercheurs ont averti que cette approche signifiait que des conclusions ne pouvaient pas être tirées sur les liens de cause à effet, soulignant que les questionnaires ne tenaient pas compte de possibles antécédents de dépression.

Mais pour Allan Young, directeur du Centre des troubles affectifs au King's College de Londres - qui n'est pas impliqué dans l'étude -, ces découvertes «semblent solides».

«Cela confirme le fait bien connu que ces médicaments pourraient être en train de provoquer des dépressions chez certaines personnes, et nous devrions être à l'affût afin de pouvoir détecter et ensuite gérer la dépression», a-t-il ajouté.

L'intelligence artificielle efficace pour diagnostiquer des maladies pédiatriques
Alcool: un lourd fardeau sanitaire, appel à des mesures plus efficaces
Davantage d'essais cliniques pourront bénéficier d'une autorisation rapide
Tampons et serviettes : toujours des substances indésirables, selon 60 millions de consommateurs
Au Pakistan, la routine de l'avortement, faute de contraception
Maladies chroniques : et si on prescrivait des activités physiques sur ordonnance ?
Le fractionné serait encore plus efficace pour maigrir que l'entraînement continu d'intensité modérée
Le pari du détatouage sans douleur
Les internes de médecine générale font trop d'heures à l’hôpital
L'OMS cible le volume audio des smartphones et MP3
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Une tortue géante que l'on pensait éteinte découverte aux Galapagos
L'intelligence artificielle efficace pour diagnostiquer des maladies pédiatriques
L'Allemagne veut interdire les thérapies de conversion des homosexuels
USA: bientôt d'autres choix que Monsieur et Madame sur les billets d'avion
Une brève anesthésie générale subie pendant l'enfance ne perturberait pas le développement
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.028 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.