ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 23 Juin 2018

SANTE - Publié le 12/06/2018 à 19:57


Les professionnels du lait alertent sur la confusion avec les jus végétaux



La filière laitière française a mis en garde les consommateurs mardi sur les dangers d'une confusion entre le lait et les jus végétaux de soja, d'amande ou d'avoine, "pauvres en calcium" et autres éléments nécessaires à la croissance des nourrissons.

La filière "alerte les consommateurs sur les dangers d'une telle confusion (notamment les risques de déficits nutritionnels) et rappelle l'importance de la réglementation qui protège les dénominations laitières: lait, fromage, yaourt, crème et beurre", écrit le Comité interprofessionnel de l'économie laitière (Cniel) dans un communiqué.

Selon une étude commandée par le Cniel, "un Français sur deux pense - à tort - que les boissons ou desserts végétaux apportent les mêmes nutriments que le lait" et "un Français sur cinq déclare que les boissons végétales répondent aux besoins des bébés".

Or, "on ne peut pas considérer les jus végétaux comme des équivalents nutritionnels du lait: ils sont naturellement très pauvres en calcium, dépourvus de vitamine B12 et la plupart contiennent peu de protéines", assure le Cniel.

Si cette étude vient du lobby des producteurs laitiers, elle est confirmée par des sources médicales.

"Les boissons végétales ne sont absolument pas adaptées aux besoins des enfants de moins d'un an, et peuvent avoir des conséquences graves sur des organismes en pleine croissance", assure le Cniel en citant un avis (Saisine n° 2011-SA-0261) de l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses).

Dans cet avis, l'Anses souligne que "chez le nourrisson, toute insuffisance d'apport en énergie, protéines ou acides aminés, lipides, minéraux, vitamines, oligo-éléments peut avoir des répercussions sur la croissance en poids, en taille et sur le développement cérébral". Or, l'analyse de l'Anses "montre que ces autres boissons, dans leur grande majorité, ne permettent pas de couvrir les besoins nutritionnels des nourrissons".

"Les jus végétaux sont formellement interdits chez les nourrissons de moins d'un an", renchérit le docteur Laurence Plumey, nutritionniste qui a écrit "Le grand livre de l'alimentation".

"Remplacer le lait par des jus végétaux peut exposer les nourrissons à de profondes carences, telles qu'on a l'habitude d'en voir chez les enfants qui se retrouvent aux urgences. Entre un et trois ans, cela expose l'enfant au manque de calcium, sauf si la boisson végétale est enrichie en calcium", explique-t-elle à l'AFP.

Les moins de 5 ans premières victimes des brûlures
Mort d'une adolescente en état végétatif après l'arrêt des soins
Des associations dénoncent les prix exhorbitants et injustifiés des nouveaux médicaments
Fatigue et douleur, problèmes persistants après la fin du cancer
Danger mercure! La viande de dauphin pilote indésirable dans les assiettes
Plus obèses, fumeurs et malades: la mauvaise santé des Américains ruraux
L'Ordre des médecins prend ses distances avec l'homéopathie
La santé mentale des réfugiés, une urgence oubliée des politiques publiques
Pesticides : premier procès sur des possibles effets cancérigènes du RoundUp
Moins sucrée, plus naturelle: quand la pâtisserie cherche à allier bon et sain
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les moins de 5 ans premières victimes des brûlures
Le son du robinet qui fuit décodé par des chercheurs
Au Pérou, un site précolombien révèle des peintures millénaires
Mort d'une adolescente en état végétatif après l'arrêt des soins
Ecosse: les 5 habitants d'Ulva fêtent l'achat de leur île
 LES PLUS LUS 
Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Au Chili, un vent de liberté sexuelle fait exploser les cas de VIH
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.056 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.