ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 13 Décembre 2018

SANTE - Publié le 12/06/2018 à 19:57


Une séance de gymnastique de l'oeil contre le stress des urgences ?



Une simple séance de stimulation des mouvements de l'oeil (EMDR) dans les six heures qui suivent l'admission aux urgences pourrait permettre d'éviter des troubles post-traumatiques pendant plusieurs mois, suggère une étude menée en Gironde.

Maux de tête, difficulté à se concentrer, irritabilité, troubles sensoriels: "Un passage aux urgences n’est pas anodin. Quelle que soit la raison pour laquelle une personne s'y présente, environ un sur cinq souffrira pendant plusieurs mois de symptômes divers", résume dans un communiqué l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) qui a piloté cette étude, publiée dans The Journal of Psychiatric Research.

Pour prévenir ce "syndrome post-commotionnel" ou un "stress post-traumatique", les chercheurs du centre de recherche "Bordeaux Population Health Center" et de l'hôpital psychiatrique de Cadillac (Gironde) ont mené depuis 2007 une expérience visant à évaluer sur 130 sujets la faisabilité aux urgences d'une approche thérapeutique reconnue, l'EMDR, une technique de "désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires" qui permet de "reprogrammer" le cerveau.

Ce protocole a démontré son "efficacité à diminuer jusqu’à 75%" les troubles de "stress post-traumatique" et de "syndrome post-comotionnel". Il s'agit d'effectuer des séries de stimulations bilatérales alternées, consistant en des mouvements oculaires (balayage horizontal ou vertical). Ou lorsque l'état clinique du patient ne le permet pas, des tapotements alternés des genoux ou des épaules.

Les 130 patients de l'étude avaient été répartis aléatoirement en trois groupes : le premier bénéficiant d’une séance d’EMDR de 60 minutes, le deuxième d’un entretien de 15 minutes avec un psychologue, le troisième n'ayant reçu aucune prise en charge. Trois mois plus tard, la proportion de sujets souffrant de "syndrome post-commotionnel" dans chacun des groupes était respectivement de 15%, 47% et 65%. Celles de patients présentant un trouble de "stress post-traumatique" étaient de 3%, 16% et 19%.

Ce premier essai mondial "montre qu’une intervention EMDR brève et ultra-précoce est d’une part réalisable dans le contexte des urgences et d’autre part potentiellement efficace”, conclut Emmanuel Lagarde, directeur de recherche Inserm.

Ces conclusions restent à confirmer par une nouvelle étude de plus grande ampleur, initiée en janvier 2018 par la même équipe aux CHU de Lyon et de Bordeaux, auprès de plus de 400 patients. Les résultats seront connus avant la fin de l’année 2018.

Homéopathie: l'avis de la Haute autorité de santé repoussé au printemps
Les personnes qui roulent leurs propres cigarettes sont moins susceptibles d'arrêter de fumer
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
Et si médecins et enseignants confondaient immaturité et trouble de l'attention?
Aucune raison de s'opposer au cannabis thérapeutique, pourl le Comité éthique et cancer
L'ONU réclame un accès universel au dépistage du sida
Infectée par une bactérie, la salade romaine bannie des assiettes américaines
Vincent Lambert: les experts confirment son état végétatif chronique irréversible
Entre plantes et scorpions, les Chinois attachés à leur médecine traditionnelle
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Egypte: polémique autour d'une vidéo d'un couple nu au sommet d'une pyramide
Procrastination et GPA, vedettes 2018 des recherches Google
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
Biocontrôle: la guerre des insectes aura bien lieu
Des Amérindiens dénoncent des projets de forage en Alaska
 LES PLUS LUS 
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
À l'Aquarium de Paris, un refuge pour poissons rouges abandonnés
Une étude montre que le vélo est la forme de transport la plus saine en ville
Confirmation de présence de glace à la surface de la Lune
La momification, un procédé plus ancien qu'on ne le pensait
Résurgence inédite de l'anthrax dans les pâturages des Hautes-Alpes
Un satellite européen inédit d'étude des vents mis sur orbite
Avec le Brexit, risque d'une pénurie de sperme au Royaume-Uni
Comment la fièvre jaune s'est propagée au Brésil
La pêche à l'explosif en Libye, fléau écologique en Méditerranée
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.180 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.