ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 25 Avril 2019

PLANETE - Publié le 18/06/2018 à 19:51


Sécheresse: l'Irak suspend la culture du riz et du maïs



L'Irak a suspendu la culture du riz, du maïs et d'autres céréales réclamant une importante irrigation en raison de la sécheresse particulièrement forte cette année, indique lundi le ministère de l'Agriculture.

«Le plan agricole de l'été» a été modifié «parce que les quantités d'eau nécessaires à ces céréales ne sont pas disponibles», explique dans un communiqué son porte-parole Hamid al-Nayef.

«Le ministère ne prend pas cette décision de gaieté de coeur», poursuit-il, mais à partir de maintenant, plus aucune de ces cultures ne se fera sans «une autorisation du ministère des Ressources hydrauliques».

L'Irak, surnommé en arabe le «pays des deux fleuves» car traversé par le Tigre et l'Euphrate, a vu depuis des années ses ressources en eau diminuer.

Au-delà du manque de pluie, dramatique cette année selon les experts, la principale raison de la sécheresse est le partage régional des ressources hydrauliques, affirment les experts.

L'Iran et la Turquie voisine ont en effet dérouté de nombreux fleuves et affluents qui irriguaient l'Irak ces dernières années.

Et la mise en route prévue fin juin du barrage turc d'Ilisu sur le Tigre devrait porter un nouveau coup à l'agriculture irakienne, ainsi qu'à tous les aspects de la vie des Irakiens.

Alors que cette échéance provoque la colère du secteur agricole irakien, les autorités, qui font déjà face à la grogne sociale née de la pénurie chronique d'électricité dans le pays, tentent de rassurer la population.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Repérer les déchets plastiques marins par satellite
Le plus gros perroquet du monde profite du réchauffement climatique
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Des résidus radioactifs dans les glaciers
Fourrure: la Norvège va interdire les élevages d'ici 2025
Dans l'est du Tchad, une eau rare livrée par des colporteurs
Ecologique et esthétique, la renaissance de la pierre sèche
Tri des déchets: le gouvernement pointe du doigt des fast-foods en retard
Thaïlande: replanter la mangrove contre l'érosion et pour sauver un temple
L'Italie propose d'interdire l'abattage des loups
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Repérer les déchets plastiques marins par satellite
Un incident sur la capsule de SpaceX pourrait retarder son premier vol habité
Y-a-t-il une heure idéale pour faire de l'exercice ?
Sclérose en plaques : une molécule synthétique pourrait améliorer le quotidien des patients
Quels sont les facteurs qui dictent nos principes moraux ?
 LES PLUS LUS 
Les nuits lunaires plus froides que prévu, selon la sonde chinoise
Un dinosaure se défendant avec ses épines découvert en Argentine
Le jour se lève pour des panneaux solaires révolutionnaires
Le petit-déjeuner ne favoriserait pas forcément la perte de poids
Une momie d'Equateur, clé pour savoir comment une grave maladie a atteint l'Europe
L'image que l'on a de son corps peut dépendre de l'entourage
Tout un défi de sauver la tombe de Toutankhamon du tourisme de masse
Le Nord magnétique fonce du Canada vers la Sibérie
Le désert médical, un mal dont souffrent les Français des villes moyennes
Ouganda: saisie d'ivoire et d'écailles de pangolin, deux Vietnamiens arrêtés
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.041 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.