ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 15 Novembre 2018

PLANETE - Publié le 18/06/2018 à 19:51


Sécheresse: l'Irak suspend la culture du riz et du maïs



L'Irak a suspendu la culture du riz, du maïs et d'autres céréales réclamant une importante irrigation en raison de la sécheresse particulièrement forte cette année, indique lundi le ministère de l'Agriculture.

«Le plan agricole de l'été» a été modifié «parce que les quantités d'eau nécessaires à ces céréales ne sont pas disponibles», explique dans un communiqué son porte-parole Hamid al-Nayef.

«Le ministère ne prend pas cette décision de gaieté de coeur», poursuit-il, mais à partir de maintenant, plus aucune de ces cultures ne se fera sans «une autorisation du ministère des Ressources hydrauliques».

L'Irak, surnommé en arabe le «pays des deux fleuves» car traversé par le Tigre et l'Euphrate, a vu depuis des années ses ressources en eau diminuer.

Au-delà du manque de pluie, dramatique cette année selon les experts, la principale raison de la sécheresse est le partage régional des ressources hydrauliques, affirment les experts.

L'Iran et la Turquie voisine ont en effet dérouté de nombreux fleuves et affluents qui irriguaient l'Irak ces dernières années.

Et la mise en route prévue fin juin du barrage turc d'Ilisu sur le Tigre devrait porter un nouveau coup à l'agriculture irakienne, ainsi qu'à tous les aspects de la vie des Irakiens.

Alors que cette échéance provoque la colère du secteur agricole irakien, les autorités, qui font déjà face à la grogne sociale née de la pénurie chronique d'électricité dans le pays, tentent de rassurer la population.

Réchauffement climatique : moitié moins de neige dans les Pyrénées d'ici 2050
Gironde: une piste cyclable photoluminescente inaugurée à Pessac
L'Espagne veut interdire la vente de véhicules essence et diesel dès 2040
Rien ne se perd: en Afrique du Sud, de l'urine peut faire des briques
Electricité: fermeture possible des centrales à charbon après 2020
Du cuir aux carburants, l'impact de nos consommations sur la déforestation
L'avenir du thon obèse, au cœur des préoccupations du monde de la pêche
Au Népal, des caméras cachées pour compter les tigres sauvages
Sur six rhinocéros noirs réintroduits au Tchad en mai, quatre sont morts
Des youtubeurs lancent des défis à leurs abonnés pour protéger la planète
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Le CNRS se dote d'un dispositif contre les fraudes scientifiques
La CIA avait envisagé des sérums de vérité pour ses prisonniers après le 11-Septembre
Don du sang et transfusion: les homosexuels n'ont pas augmenté le risque de transmission du VIH affirme une étude
Réchauffement climatique : moitié moins de neige dans les Pyrénées d'ici 2050
Gironde: une piste cyclable photoluminescente inaugurée à Pessac
 LES PLUS LUS 
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
Mars à son plus près de la Terre en 15 ans
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.046 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.