ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 15 Novembre 2018

PLANETE - Publié le 18/06/2018 à 20:01


Egypte: à Menouf, chez les pêcheurs de la mer pharaonique



Entouré de 50 villages, dans la province de Menoufia (80 km au nord du Caire), la "mer pharaonique" est un coin d'eau où les pêcheurs aux méthodes ancestrales s'inquiètent de la baisse du niveau des eaux.

Puisant jadis dans le Nil, à Menouf, cette étendue d'eau du Delta de 10.000 km2 a été séparée du grand fleuve il y a une cinquantaine d'années.

Depuis, les habitants de ces villages l'appellent la "mer morte".

Si elle nourrit toujours une végétation luxuriante ainsi que les pêcheurs qui vivent de ses poissons, les villageois constatent depuis des années une diminution du niveau de l'eau.

Une source d'inquiétude qui alimente les conversations des pêcheurs, qui se réunissent régulièrement en fin de journée.

Dans le village de Kafr Fisha, chaque famille occupe une maisonnette au bord de l'eau.

Comme des dizaines d'autres pêcheurs, Chérif, 41 ans et Khaled, 55 ans, terminent leur journée au coucher du soleil, en sirotant un thé, installés au sol sur un tapis.

Depuis l'aube, ils ont les pieds dans l'eau en quête de poissons. Sur de petites embarcations en bois, ils les attrapent à l'aide de filets et les entassent ensuite dans une cagette blanche en plastique.

Jusqu'au coucher du soleil, Chérif, en jeans et débardeur sous une température qui tourne autour des 40 degrés, prend les poissons accrochés aux filets, un par un, et à la main.

Au bord de l'eau, Khaled prépare la salade baladi (du pays) qui accompagnera le repas. Cuits à même le charbon brûlant, les poissons sont servis grillés.

Reposant sur le Nil perçu jadis comme inépuisable, la raréfaction de l'eau est devenue une importante source d'inquiétude pour les villageois et l'Etat égyptien.

Le Nil, où se concentre la grande majorité de la population égyptienne, est essentiel pour ce pays qui craint pour son approvisionnement en eau depuis la construction par l'Ethiopie d'un grand barrage.

Réchauffement climatique : moitié moins de neige dans les Pyrénées d'ici 2050
Gironde: une piste cyclable photoluminescente inaugurée à Pessac
L'Espagne veut interdire la vente de véhicules essence et diesel dès 2040
Rien ne se perd: en Afrique du Sud, de l'urine peut faire des briques
Electricité: fermeture possible des centrales à charbon après 2020
Du cuir aux carburants, l'impact de nos consommations sur la déforestation
L'avenir du thon obèse, au cœur des préoccupations du monde de la pêche
Au Népal, des caméras cachées pour compter les tigres sauvages
Sur six rhinocéros noirs réintroduits au Tchad en mai, quatre sont morts
Des youtubeurs lancent des défis à leurs abonnés pour protéger la planète
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Le CNRS se dote d'un dispositif contre les fraudes scientifiques
La CIA avait envisagé des sérums de vérité pour ses prisonniers après le 11-Septembre
Don du sang et transfusion: les homosexuels n'ont pas augmenté le risque de transmission du VIH affirme une étude
Réchauffement climatique : moitié moins de neige dans les Pyrénées d'ici 2050
Gironde: une piste cyclable photoluminescente inaugurée à Pessac
 LES PLUS LUS 
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
Mars à son plus près de la Terre en 15 ans
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.042 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.