ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 16 Janvier 2019

PLANETE - Publié le 18/06/2018 à 20:01


Egypte: à Menouf, chez les pêcheurs de la mer pharaonique



Entouré de 50 villages, dans la province de Menoufia (80 km au nord du Caire), la "mer pharaonique" est un coin d'eau où les pêcheurs aux méthodes ancestrales s'inquiètent de la baisse du niveau des eaux.

Puisant jadis dans le Nil, à Menouf, cette étendue d'eau du Delta de 10.000 km2 a été séparée du grand fleuve il y a une cinquantaine d'années.

Depuis, les habitants de ces villages l'appellent la "mer morte".

Si elle nourrit toujours une végétation luxuriante ainsi que les pêcheurs qui vivent de ses poissons, les villageois constatent depuis des années une diminution du niveau de l'eau.

Une source d'inquiétude qui alimente les conversations des pêcheurs, qui se réunissent régulièrement en fin de journée.

Dans le village de Kafr Fisha, chaque famille occupe une maisonnette au bord de l'eau.

Comme des dizaines d'autres pêcheurs, Chérif, 41 ans et Khaled, 55 ans, terminent leur journée au coucher du soleil, en sirotant un thé, installés au sol sur un tapis.

Depuis l'aube, ils ont les pieds dans l'eau en quête de poissons. Sur de petites embarcations en bois, ils les attrapent à l'aide de filets et les entassent ensuite dans une cagette blanche en plastique.

Jusqu'au coucher du soleil, Chérif, en jeans et débardeur sous une température qui tourne autour des 40 degrés, prend les poissons accrochés aux filets, un par un, et à la main.

Au bord de l'eau, Khaled prépare la salade baladi (du pays) qui accompagnera le repas. Cuits à même le charbon brûlant, les poissons sont servis grillés.

Reposant sur le Nil perçu jadis comme inépuisable, la raréfaction de l'eau est devenue une importante source d'inquiétude pour les villageois et l'Etat égyptien.

Le Nil, où se concentre la grande majorité de la population égyptienne, est essentiel pour ce pays qui craint pour son approvisionnement en eau depuis la construction par l'Ethiopie d'un grand barrage.

Justin Trudeau interpelle Shinzo Abe sur la chasse à la baleine
Le réchauffement des océans revu à la hausse
Un reportage français accuse Amazon de jeter des produits invendus neufs
Madame Perruche préfère apparemment les mâles intelligents
Des iguanes réintroduits sur une île des Galapagos où ils avaient disparu
Grèce: l'Acropole d'Athènes sous la neige, perturbations dans le pays
L'enneigement dans les Pyrénées au plus bas depuis 22 ans
La Cour suprême valide l'interdiction du foie gras en Californie
Australie: des milliers de nageurs victimes d'une invasion de physalies
Turquie: Hasankeyf, une ville de 12.000 ans bientôt engloutie
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les outils de téléconsultation commencent à s'implanter
Enfants placés: un documentaire accablant sur France 3
Les aliments riches en fibres permettraient de réduire les risques de maladies chroniques
Le controversé dioxyde de titane va-t-il vraiment disparaître de nos assiettes ?
Cancer : privés de larynx mais pas de leur voix, grâce à une application tchèque
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.033 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.