ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 20 Janvier 2019

SEXO - Publié le 20/06/2018 à 15:47


Le transsexualisme ne doit plus être considéré comme une maladie mentale, dit l'OMS



L'OMS estime que le transsexualisme, le fait d'avoir le sentiment d'appartenir au sexe opposé, ne doit plus être considéré comme une maladie mentale, une décision qui devra être validée par les pays en 2019.

C'est ce qu'il ressort de la 11e version de la Classification internationale des maladies (CIM), publiée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) cette semaine et première mise à jour globale de cette nomenclature depuis le début des années 1990.

Le document, appelé CIP-11, sera présenté à l'Assemblée mondiale de la Santé, en mai 2019 à Genève, pour adoption par les États membres, et entrera en vigueur le 1er janvier 2022.

La nouvelle classification comporte de nouveaux chapitres, dont un consacré à la santé sexuelle. Il recouvre des affections auparavant classées ailleurs, comme l'«incongruence de genre», à savoir le transsexualisme, classée jusqu'alors avec les troubles mentaux.

L'un des «très gros problèmes» est que «le fait de lier (le transsexualisme) aux maladies mentales est stigmatisant», a expliqué mardi à l'AFP Lale Say, en charge du département Santé reproductive et recherche à l'OMS.

Aussi, l'OMS s'attend à ce que la nouvelle classification du transsexualisme «réduise la stigmatisation, ce qui pourrait contribuer à une meilleure acceptation de ces personnes par la société [...] et même augmenter leur accès aux soins de santé», a-t-elle dit.

En février 2010, la France avait été le premier pays au monde à sortir le transsexualisme de la liste des affections psychiatriques.

La nouvelle classification de l'OMS - la CIM-11 - prévoit également un nouveau chapitre sur la médecine traditionnelle. Alors que des millions de personnes y ont recours dans le monde, elle n'avait jamais été répertoriée dans ce système.

Le trouble du jeu vidéo a pour sa part été ajouté à la section sur les troubles de l'addiction.

La sextech fait vibrer le CES de Las Vegas
Une Française sur trois n'est pas épanouie sexuellement
Dans un couple vieillissant, les critiques négatives laissent place à l'humour
Des objets d'Hugh Hefner, le fondateur de Playboy, vendus aux enchères
Sexe et consentement : des premiers rapports pas toujours voulus
Une ville américaine s'oppose à la première maison close de robots
Avec le Brexit, risque d'une pénurie de sperme au Royaume-Uni
De l'influence des textos sur les relations amoureuses
Quand on veut être père, mieux vaut porter le caleçon
Gonorrhée : espoir pour un nouveau traitement
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Échec du lancement d'un satellite par l'Iran
Se peindre des rayures blanches sur le corps protégerait des taons
Hécatombe en Australie: un million de poissons d'eau douce retrouvés morts
Restaurer l'environnement: quand les solutions deviennent problèmes
Un nouveau médusarium hypnotique pour sensibiliser à la santé des océans
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.046 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.