ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 19 Avril 2019

SCIENCE - Publié le 22/06/2018 à 00:22


Le T-Rex ne pouvait pas tirer sa langue



La langue du T-Rex était collée au fond de sa gueule, comme chez l'alligator, selon des fossiles découverts par des archéologues dans le nord de la Chine, et qui contredisent les animations et sculptures parfois vues dans les musées.

Le Tyrannosaurus rex ne tirait donc pas sa langue comme les lézards. «Cela fait longtemps qu'on les représente de la mauvaise façon», affirme l'une des scientifiques auteures de la découverte, Julia Clarke, de l'université du Texas à Austin.

La conclusion est aussi valable pour la plupart des dinosaures, avancent les chercheurs de l'université du Texas à Austin et de l'Académie chinoise des sciences, et dont les travaux ont été publiés mercredi dans la revue scientifique PLOS One.

La clé se trouve dans un os en particulier, l'os «hyoïde», qui se trouve à la base de la langue.

Les chercheurs se sont rendus compte, en analysant les fossiles de plusieurs espèces de dinosaures dont un T-Rex, qu'ils étaient plus proches de ceux des alligators et des crocodiles modernes que de ceux des oiseaux, qui descendent eux aussi des dinosaures. Ils sont courts, simples et reliés à une langue qui n'était donc pas très mobile.

«Chez la plupart des dinosaures, les os de la langue sont très courts. Et chez les crocodiliens qui ont un os court, la langue est complètement collée au fond de la gueule», poursuit Julia Clarke.

À l'inverse, les ptérosaures, des dinosaures volants, avaient des os d'une grande diversité. Les chercheurs supposent que la forme dépendait de leur capacité à voler: en perdant en dextérité avec la transformation des pattes en ailes, les animaux et oiseaux pourraient avoir développé leur langue afin de mieux manipuler proies et nourriture.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Des archéologues ajoutent l'urine à leur boîte à outils
Argentine: découverte d'un cimetière de dinosaures datant de 220 millions d'années
L'un des plus grands mammifères terrestres découvert au Kenya
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Léonard de Vinci était ambidextre, confirment des chercheurs
Une baleine à quatre pattes de 42,6 millions d'années découverte au Pérou
Un sarcophage égyptien va être ouvert en direct à la télévision
Des scientifiques alertent sur une pandémie mortelle pour les amphibiens
Des fossiles américains racontent le jour où un astéroïde a changé la Terre
Insolite plongée au fond des océans à la Grande Galerie de l'Evolution
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Des archéologues ajoutent l'urine à leur boîte à outils
Argentine: découverte d'un cimetière de dinosaures datant de 220 millions d'années
L'un des plus grands mammifères terrestres découvert au Kenya
Le plus gros perroquet du monde profite du réchauffement climatique
Vivre comme sur Mars? Une base ouvre dans le désert chinois
 LES PLUS LUS 
Les nuits lunaires plus froides que prévu, selon la sonde chinoise
Un dinosaure se défendant avec ses épines découvert en Argentine
Une momie d'Equateur, clé pour savoir comment une grave maladie a atteint l'Europe
Le petit-déjeuner ne favoriserait pas forcément la perte de poids
Le jour se lève pour des panneaux solaires révolutionnaires
L'image que l'on a de son corps peut dépendre de l'entourage
Tout un défi de sauver la tombe de Toutankhamon du tourisme de masse
Le Nord magnétique fonce du Canada vers la Sibérie
Le désert médical, un mal dont souffrent les Français des villes moyennes
Ouganda: saisie d'ivoire et d'écailles de pangolin, deux Vietnamiens arrêtés
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.051 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.