ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 17 Fevrier 2019

SANTE - Publié le 22/06/2018 à 15:49


Les moins de 5 ans premières victimes des brûlures



Les enfants de moins de cinq ans sont les premières victimes des brûlures, avec pour principal danger les liquides comme l'eau du bain ou le thé, a indiqué vendredi Santé publique France.

Selon un bilan réalisé pour l'année 2014, 28,8% des brûlés à l'hôpital avaient de 0 à 4 ans, une catégorie d'âge qui ne représentait pourtant que 4,8% de la population.

Cela équivaut à plus de 2.300 hospitalisations de jeunes enfants, que l'agence de surveillance sanitaire décrit comme "le plus souvent évitables par l'adoption de règles de prudence".

Chez ces enfants, les liquides chauds étaient responsables de 83,3% des brûlures.

L'eau du bain, qui doit être à 37°C, celle du robinet, et les liquides chauffés dans des casseroles, bouilloires ou théières sont identifiés comme les principaux dangers pour les plus jeunes, dans une brochure de prévention du ministère de la Santé.

"La peau des enfants est plus sensible: il faut seulement trois secondes pour qu'ils se brûlent au troisième degré avec de l'eau à 60°C", y écrit le ministère.

Tous âges confondus, les liquides sont responsables de la moitié (50,8%) des brûlures donnant lieu à une hospitalisation, devant le feu ou la fumée (27,1%) et les solides chauds (8,1%).

Les brûlés à l'hôpital sont bien plus souvent des hommes que des femmes (62,8% contre 37,2%). Chez les adultes en particulier, les femmes se brûlent bien moins souvent.

Il y a eu au total 8.120 patients hospitalisés pour brûlure en 2014. Ce nombre a tendance à baisser grâce à plusieurs mesures de prévention: "réduction de la température maximale de l'eau chaude du robinet", "obligation d'installation de détecteurs avertisseurs autonomes de fumée", ou encore "amélioration de la sécurité au travail", a souligné Santé publique France.

Mais quelque 400 personnes meurent de brûlure chaque année, dont environ la moitié à l'hôpital.

"Les résultats de nos analyses montrent qu'il faut aller plus loin en matière de prévention", souligne Santé publique France.

L'agence cite l'exemple d'une ville du Grand Nord norvégien, Harstad, qui dans les années 1980 et 1990 avait abaissé la température maximale de l'eau du robinet et mené des campagnes insistantes auprès des parents pour leur faire prendre des précautions élémentaires, notamment dans leur cuisine.

Maladies chroniques : et si on prescrivait des activités physiques sur ordonnance ?
Le fractionné serait encore plus efficace pour maigrir que l'entraînement continu d'intensité modérée
Le pari du détatouage sans douleur
Les internes de médecine générale font trop d'heures à l’hôpital
L'OMS cible le volume audio des smartphones et MP3
Les Français mangent de la viande en moyenne 3,4 fois par semaine
L'épidémie de grippe a déjà fait 1.800 morts cet hiver
Le sport a un impact positif sur la santé des enfants traités pour des cancers
Un adolescent obèse augmenterait son risque futur d'inaptitude au travail
Les Français consomment de moins en moins de vin
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Everest: la Chine interdit aux touristes son camp de base au Tibet
Déforestation en Indonésie: plus de 1,3 milliard en amendes impayées
La NASA presse sur l'accélérateur pour un retour sur la Lune
Découverte de la chambre funéraire d'un noble inca au Pérou
Maladies chroniques : et si on prescrivait des activités physiques sur ordonnance ?
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.036 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.