ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 13 Novembre 2018

RECHERCHE - Publié le 27/06/2018 à 20:59


Les pesticides à l'origine d'un surpoids chez les souris mâles selon une étude



Des chercheurs qui ont exposé sur une longue durée des souris à un "cocktail de pesticides" faiblement dosé ont noté un surpoids chez les mâles, et pas chez les femelles, a annoncé mercredi l'Inra.

L'étude apporte "des arguments" pour considérer comme plausible "un lien entre l'exposition aux pesticides et le développement de maladies métaboliques telles que l'obésité et ses complications", a affirmé dans un communiqué l'Institut national de la recherche agronomique.

Les pesticides, substances que l'agriculture moderne emploie contre les nuisibles, sont aujourd'hui très présents dans notre alimentation.

"Quantifier les doses auxquelles nous sommes exposés est extrêmement difficile. On a choisi d'exposer ces souris, proportionnellement, à des doses définies comme non toxiques, l'équivalent de la dose journalière tolérable", a expliqué à l'AFP la biologiste Laurence Payrastre.

Pour cette étude publiée dans la revue Environmental Health Perspectives, les rongeurs ont été nourris soit avec des aliments contenant ces pesticides, soit avec l'équivalent d'aliments bio, pendant un an, "l'équivalent d'une trentaine d'années pour un humain", a-t-elle ajouté.

"On a observé qu'après six mois intervenait une augmentation significative du poids, par rapport aux individus non exposés, uniquement chez les mâles", selon Mme Payrastre.

Au bout d'un an, les mâles nourris aux pesticides avaient pris deux fois plus de poids que ceux nourris au bio.

Autre modification: ces souris mâles ont souffert des signes précurseurs du diabète, une hyperglycémie à jeun, et "leur foie est rempli de gouttelettes lipidiques".

Chez les femelles, rien de tel. "Cette différence entre les sexes est assez nette. Cela veut peut-être dire que les oestrogènes [hormones sexuelles femelles] ont un effet protecteur contre les effets des pesticides", a avancé la chercheuse.

"Évidemment il est toujours délicat de transposer de l'animal à l'homme. Chez l'homme, des études épidémiologiques montrent que si on privilégie une alimentation bio, on a moins de risques de développer un syndrome métabolique. Ce qui laisse penser que l'exposition prolongée aux pesticides a aussi un effet sur nous", a-t-elle estimé.

Des cellules souches iPS transplantées dans le cerveau d'un patient atteint de Parkinson
Manger des carottes est bon pour la vue? Vrai, confirment des recherches
La maladie de Parkinson commence peut-être dans l'appendice
Trop de sucre dans le sang: risque accru de tuberculose, selon des chercheurs
Un strabisme à l'origine du génie de Léonard de Vinci?
Des souriceaux nés de souris de même sexe
Un gène responsable de la dysfonction érectile identifié par des chercheurs
Prix Nobel: les promesses de l'immunothérapie dans la lutte contre le cancer
Le Nobel de médecine à un duo nippo-américain
Un paraplégique réussit à marcher sous stimulation électrique
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Angoulême: un site exceptionnel témoin du changement climatique à la préhistoire
Une nouvelle industrie spatiale émerge: le dépannage en orbite
14-18: à Spincourt, un cimetière oublié livre ses premiers secrets
La plus ancienne peinture figurative connue a été réalisée en Asie
Du cuir aux carburants, l'impact de nos consommations sur la déforestation
 LES PLUS LUS 
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
Mars à son plus près de la Terre en 15 ans
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.089 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.