ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 17 Fevrier 2019

CIEL&ESPACE - Publié le 28/06/2018 à 17:48


Nouveau retard important pour le prochain télescope spatial de la NASA



Le lancement du surpuissant télescope spatial James Webb Space Telescope a une nouvelle fois été repoussé par la NASA en raison de problèmes techniques et d'erreurs humaines. Il ne devrait finalement pas être lancé avant mars 2021.

Imaginé dans les années 1990, le télescope devait être lancé en 2010, selon un calendrier de 2002. Mais au fil des années, la date du lancement a été progressivement reportée, à 2013, puis 2018, 2019, et, en mars dernier, à mai 2020.

Une commission indépendante avait été convoquée pour évaluer la situation et son rapport a été rendu public mercredi.

La NASA a annoncé concomitamment que la nouvelle date de lancement serait le 30 mars 2021, et que le coût total du télescope passerait à 9,66 milliards de dollars, dont 8,8 milliards pour le développement, soit 800 millions de plus que le plafond autorisé par le Congrès. Les élus américains devront donc voter une nouvelle rallonge au projet. Le coût de Webb était estimé en 2007 à 4,5 milliards de dollars.

L'Agence spatiale européenne et le Canada sont partenaires du télescope.

Les auditeurs notent que le projet est, certes, l'un des plus complexes jamais réalisés. Le télescope sera cent fois plus sensible que Hubble, lancé en 1990. Son miroir principal fera 6,5 mètres de diamètre, trois fois plus qu'Hubble. Il sera placé en orbite autour du Soleil, à 1,5 million de kilomètres de la Terre quand Hubble se trouve à 600 km.

Il sera plié comme un origami à l'intérieur d'une fusée Ariane 5, lancée depuis Kourou en Guyane, et son dépliage sera particulièrement délicat. Son bouclier solaire, composé de cinq couches, sera de la taille d'un court de tennis.

Le président de la commission d'évaluation Tom Young a expliqué à la presse que des erreurs humaines, le manque d'expérience dans certains domaines comme le bouclier solaire ainsi que la complexité et un optimisme excessif étaient responsables du retard.

Par exemple, un mauvais solvant a été utilisé pour nettoyer certaines valves de propulsion et les ingénieurs ont dû les démonter et les remplacer. Dans un autre cas, le câblage d'un appareil a été mal fait et a entraîné un voltage trop élevé.

Des problèmes ont aussi été identifiés avec le groupe sous-traitant Northrop Grumman.

La réponse de la NASA est que «Webb vaut la peine d'attendre», selon la formule répétée par plusieurs responsables lors d'une conférence téléphonique.

«Dans l'espace, il faut toujours regarder le long terme», a déclaré l'administrateur de la NASA Jim Bridenstine, dans un message vidéo. «Je vous assure qu'à la fin, le télescope Webb en vaudra la peine».

La NASA presse sur l'accélérateur pour un retour sur la Lune
Mort du robot martien Opportunity 2004-2018
Le milliardaire Richard Branson prévoit son propre voyage spatial d'ici juillet
La sonde Hayabusa2 doit toucher le sol d'un astéroïde le 22 février
Le test de SpaceX pour le transport d'astronautes reporté
Les nuits lunaires plus froides que prévu, selon la sonde chinoise
La Terre reçoit de plus en plus d'astéroïdes
Les anneaux de Saturne sont tout jeunes
Objectif Lune: l'Europe veut étudier la possibilité d'une mission avant 2025
L'astronaute Thomas Pesquet doit revoler "très bientôt
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Everest: la Chine interdit aux touristes son camp de base au Tibet
Déforestation en Indonésie: plus de 1,3 milliard en amendes impayées
La NASA presse sur l'accélérateur pour un retour sur la Lune
Découverte de la chambre funéraire d'un noble inca au Pérou
Maladies chroniques : et si on prescrivait des activités physiques sur ordonnance ?
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.037 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.