ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 17 Juillet 2018

CIEL&ESPACE - Publié le 30/06/2018 à 16:43


Oumuamua serait en fait une comète



Oumuamua, l'étrange objet rocheux en forme de cigare venu d'un autre système stellaire, ne serait finalement pas un astéroïde mais une minuscule comète, selon une nouvelle étude.

Le premier bolide interstellaire découvert au sein de notre Système solaire, dont le nom signifie messager en langue hawaïenne, a été repéré le 19 octobre 2017 par le télescope Pan-STARRS1 situé à Hawaï.

Les scientifiques ont conclu avec certitude à la nature extra-stellaire de cet objet car l'analyse des données recueillies montre que son orbite ne peut pas avoir son origine à l'intérieur de notre Système solaire.

Mais sa nature est plus difficile à établir.

Lors de son passage au plus près du Soleil, Oumuamua n'avait montré aucun signe d'activité cométaire.

Les comètes sont composées de glace, de matériaux organiques et de roches provenant d'anciennes étoiles et de nuages interstellaires.

Lorsqu'elles se rapprochent du Soleil, les glaces se transforment en gaz. Le mélange de gaz et de poussières éjecté forme la queue de la comète.

Pour leur part, les astéroïdes sont de petits corps solides, faits de roche ou de métaux.

Dans une étude publiée dans la revue scientifique Nature un mois après sa détection, une équipe de chercheurs avait estimé que Oumuamua était un astéroïde, long de 400 mètres et large de 40 mètres seulement.

Mais en réétudiant les observations et les données obtenues lors de son passage, une équipe d'astronomes dirigée par Marco Micheli de l'Agence spatiale européenne (ESA) a «trouvé que l'objet s'écartait légèrement de la trajectoire qu'il aurait dû suivre s'il était seulement influencé par la gravité du Soleil et des planètes», selon un communiqué de l'ESA.

«Nous avons testé de nombreuses explications possibles et la plus plausible est que Oumuamua doit être une comète, et que les gaz émanant de sa surface provoquent les minuscules variations de sa trajectoire», explique Davide Farnocchia, membre de l'équipe du Jet Propulsion Laboratory de la NASA.

Ces résultats qui ont fait l'objet d'une étude publiée dans la revue Nature cette semaine devront être confirmés. «La véritable nature de cet énigmatique objet interstellaire pourrait demeurer mystérieuse», note Olivier Hainaut, astronome de l'Observatoire européen austral (ESO) et membre de l'équipe dans un communiqué de l'ESO.

Douze nouvelles lunes découvertes autour de Jupiter
Les Américains peut-être absents de l'espace après novembre 2019
Tourisme spatial: les premiers vols réguliers peut-être en 2019
Un vaisseau cargo russe rejoint l'ISS en un temps record
Israël veut lancer son premier engin spatial vers la lune
Espace: la Chine conçoit un lanceur surpuissant pour 2030
Oumuamua serait en fait une comète
Un cerveau volant lancé par SpaceX vers la Station spatiale internationale
A Toulouse, renforcer le rôle de passeur de savoirs des planétariums
Nouveau retard important pour le prochain télescope spatial de la NASA
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les parents protègent leurs enfants des dangers du soleil mieux qu'eux-mêmes
Indonésie: une foule en colère massacre près de 300 crocodiles
Chine: plongée en eau vraiment trouble
Le coût du soutien aux énergies renouvelables va augmenter en 2019
Eruption à Hawaï: 23 blessés dans un tour en bateau, nouvelle île de lave
 LES PLUS LUS 
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Climat: moins de neige et la belette blanche devient une cible
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.040 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.