ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 17 Fevrier 2019

SANTE - Publié le 30/06/2018 à 16:44


Après 105 ans, la mortalité atteindrait un plateau



L'étude de la mortalité parmi près de 4000 centenaires italiens conforte l'idée que les humains atteindraient un plateau de mortalité à partir de 105 ans, selon des résultats publiés jeudi dans la prestigieuse revue américaine Science.

Ces travaux font pencher la balance, selon ses auteurs, du côté de ceux qui croient que l'homme n'a pas atteint sa durée de vie maximale, un ancien débat chez les scientifiques.

Un article publié dans l'autre grande revue scientifique, Nature, en 2016, postulait à l'inverse que la longévité maximale était fixe... et avait déjà été atteinte, le record appartenant à la Française Jeanne Calment, décédée en 1997 à l'âge de 122 ans. Ces chercheurs-là soulignaient que les doyens de l'humanité étaient morts aux environs de 115 ans, qui serait de facto la limite supposée.

Même dans les pays qui ont de bonnes statistiques d'état-civil, les données permettent rarement d'étudier ces taux de mortalité pour chaque âge, les plus âgés étant souvent regroupés par tranches.

Les auteurs de l'étude publiée jeudi dans Science, dont Elisabetta Barbi de l'université La Sapienza de Rome, ont donc établi une base de données méticuleuse, avec l'aide de l'Institut national des statistiques en Italie, de tous les habitants ayant plus de 105 ans entre 2009 et 2015, soit 3836 personnes. Il s'agissait surtout de femmes: 78% du total.

«Nous avons montré que le taux de mortalité, qui augmente de façon exponentielle jusqu'à 80 ans, engage ensuite une décélération, et atteint ou s'approche de près d'un plateau à partir de 105 ans», écrivent les chercheurs.

Ces résultats «suggèrent fortement que la longévité continue d'augmenter avec le temps et qu'une limite, si elle existe, n'a pas encore été atteinte».

Ce phénomène de plateau à des âges extrêmes a été observé dans d'autres espèces. Mais ce trait évolutionnaire reste encore mal compris.

Maladies chroniques : et si on prescrivait des activités physiques sur ordonnance ?
Le fractionné serait encore plus efficace pour maigrir que l'entraînement continu d'intensité modérée
Le pari du détatouage sans douleur
Les internes de médecine générale font trop d'heures à l’hôpital
L'OMS cible le volume audio des smartphones et MP3
Les Français mangent de la viande en moyenne 3,4 fois par semaine
L'épidémie de grippe a déjà fait 1.800 morts cet hiver
Le sport a un impact positif sur la santé des enfants traités pour des cancers
Un adolescent obèse augmenterait son risque futur d'inaptitude au travail
Les Français consomment de moins en moins de vin
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Everest: la Chine interdit aux touristes son camp de base au Tibet
Déforestation en Indonésie: plus de 1,3 milliard en amendes impayées
La NASA presse sur l'accélérateur pour un retour sur la Lune
Découverte de la chambre funéraire d'un noble inca au Pérou
Maladies chroniques : et si on prescrivait des activités physiques sur ordonnance ?
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.032 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.