ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 5 Juin 2020

SEXO - Publié le 06/07/2018 à 17:22


Gonorrhée : espoir pour un nouveau traitement



Infection transmissible sexuellement qui touche 78 millions de personnes chaque année dans le monde, la gonorrhée pourrait se voir traiter plus efficacement par antibiotiques, mais surtout par vaccin, selon des chercheurs notamment de l'Université d'Etat de l'Oregon, aux Etats-Unis.

Cette infection peut causer de graves maladies notamment pour les femmes atteintes comme l'endométriose ou des séquelles conséquentes comme l'infertilité. Un bébé dont la mère souffre d'une gonorrhée risque également de naître aveugle. Par conséquent, les enjeux de traitement sont majeurs. 

Le principe de ces recherches repose sur la découverte d'une protéine qui pourrait combattre un inhibiteur d'une enzyme, appelée lysozyme, présente dans les cellules épithéliales à l'extérieur du corps, mais également dans différentes cavités et certaines cellules dans le corps. Cette enzyme lutte normalement contre les bactéries, mais celles de la gonorrhée avait une protection plus forte que d'autres contre le lysozyme, et de fait rendait ce dernier moins efficace.

Après des tests concluants sur des souris, cette découverte ouvre la voie vers des développements futurs d'antibiotiques de nouvelle génération, et surtout la possibilité d'un vaccin, selon la chercheuse Aleksandra Sikora à la tête de l'étude.

Les résultats de cette recherche ont été publiée dans la revue médicale spécialisée PLOS Pathogens.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Les comportements sexuels à risque chez les adolescents peuvent être réduits grâce à l'implication des parents
Qu'est-ce qui pousse certaines personnes à considérer les femmes comme des objets sexuels ?
Les enfants transgenres se sentent autant garçons ou filles que les enfants non trans
Sensibiliser les enfants au concept de la non-binarité pourrait réduire les préjugés à l'école, suggère une étude
Flirter à l'adolescence ne serait pas gage de bien-être, au contraire
L’orientation sexuelle n’est pas définie par un seul gène
La variabilité des cycles menstruels pourrait affecter la fiabilité des applis de fertilité
Les hommes qui souffrent de dysfonction érectile seraient moins productifs au travail
Une vie sexuelle active pourrait augmenter les chances de survie après un infarctus
Non, les hommes ne sont pas les seuls à aimer le porno
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les lampes à UV lointains, future arme antivirus dans les lieux publics?
Le manchot royal, producteur fécond de gaz hilarant
Durant la pandémie, les concerts continuent, dans des jeux vidéos
Le recul s'accélère en Afrique pour la forêt, mère nourricière des plus fragiles
Réchauffement: le niveau des océans pourrait monter de 1,3 mètre d'ici 2100
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
Des baleines adaptent leur communication pour protéger leurs bébés
Une nécropole romaine exceptionnelle mise au jour à Narbonne
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.055 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.