ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 17 Fevrier 2019

SANTE - Publié le 06/07/2018 à 17:29


Rougeole: troisième décès en 2018 en France, une jeune fille de 17 ans à Bordeaux



La rougeole a fait une troisième victime en France en 2018, une jeune fille de 17 ans morte au CHU de Bordeaux "des suites de complications neurologiques" liées à ce virus très contagieux, contre lequel la population est insuffisamment vaccinée.

"C'est le 2e décès causé par cette maladie en Nouvelle-Aquitaine et le 3e en France depuis novembre 2017", a annoncé vendredi l'ARS de Nouvelle-Aquitaine dans un communiqué. Et le 23e décès dû à la maladie depuis 2008.

La rougeole avait déjà tué le 10 février à Poitiers une mère de famille de 32 ans qui n'avait jamais été vaccinée et qui a contracté le virus en conduisant son père aux urgences. Et le 9 juin, c'est un homme qui a été emporté à Marseille, la veille de ses 26 ans. Né immunodéprimé, il a été "probablement contaminé par un proche non vacciné", selon l'agence Santé publique France.

"La Nouvelle-Aquitaine n’est plus en phase d’épidémie" mais le combat pour la vaccination continue, insiste de son côté l'ARS.

Depuis le 6 novembre 2017, 1.096 cas de rougeole ont été confirmés dans la région (2.567 en France au total). Un cas sur quatre a nécessité une hospitalisation, douze patients ont été transférés en réanimation et deux sont décédés.

"Près de 90% de ces cas n'étaient pas ou insuffisamment vaccinés (2 doses nécessaires)", souligne l'ARS.

L'insuffisance de la couverture vaccinale en France favorise cette maladie extrêmement contagieuse : une personne atteinte peut contaminer jusqu'à 20 personnes.

- Scepticisme au pays de Louis Pasteur -

Le pays a certes évité une épidémie comme celle qui avait touché 24.000 personnes entre 2008 et 2012, dont près de 15.000 en 2011. Mais cela n'empêche pas des complications parfois tragiques (pneumopathies, méningo-encéphalite, etc.) qui, sans entraîner systématiquement la mort, peuvent provoquer de lourdes séquelles.

Seuls des médicaments pour soulager les symptômes de la rougeole peuvent être administrés, car il n'existe malheureusement pas de traitement pour soigner cette maladie, rappelle l'ARS.

Le seul moyen efficace pour se prémunir contre la rougeole est la vaccination préventive. Ce vaccin existe depuis 1968.

L'objectif des autorités sanitaires est d'atteindre, comme le recommande l'Organisation mondiale de la santé (OMS), 95% de vaccination chez les personnes à risque. Les adultes nés après 1980 font partie de cette catégorie car à l'époque la vaccination se mettait progressivement en place et le virus circulait moins, et beaucoup n'ont donc jamais développé d'anticorps contre la maladie.

Or la couverture avec la seconde dose de vaccin, qui garantit l'immunité, varie actuellement en fonction des départements entre 62% et 88%, indiquait Santé publique France en mars.

Le pays de Louis Pasteur se distingue aujourd'hui par un scepticisme contre les vaccins assez répandu dans sa population. Tantôt accusées d'être dangereuses pour la santé, tantôt d'être guidées par des intérêts financiers des laboratoires, les campagnes pour la vaccination rencontrent parfois l'hostilité.

Le gouvernement a donc choisi la voie réglementaire pour renforcer la couverture vaccinale. Les enfants nés depuis le 1er janvier 2018 doivent obligatoirement recevoir 11 vaccins, dont le ROR (rougeole-oreillons-rubéole). Avant cela, il n'y en avait que trois obligatoires, et huit recommandés.

La vaccination de la population avait déjà permis de passer de 300.000 cas de rougeole par an en 1985 à 10.000 en 2000.

Maladies chroniques : et si on prescrivait des activités physiques sur ordonnance ?
Le fractionné serait encore plus efficace pour maigrir que l'entraînement continu d'intensité modérée
Le pari du détatouage sans douleur
Les internes de médecine générale font trop d'heures à l’hôpital
L'OMS cible le volume audio des smartphones et MP3
Les Français mangent de la viande en moyenne 3,4 fois par semaine
L'épidémie de grippe a déjà fait 1.800 morts cet hiver
Le sport a un impact positif sur la santé des enfants traités pour des cancers
Un adolescent obèse augmenterait son risque futur d'inaptitude au travail
Les Français consomment de moins en moins de vin
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Everest: la Chine interdit aux touristes son camp de base au Tibet
Déforestation en Indonésie: plus de 1,3 milliard en amendes impayées
La NASA presse sur l'accélérateur pour un retour sur la Lune
Découverte de la chambre funéraire d'un noble inca au Pérou
Maladies chroniques : et si on prescrivait des activités physiques sur ordonnance ?
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.041 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.