ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 25 Juin 2019

PLANETE - Publié le 10/07/2018 à 20:21


A Londres, les rivières enterrées pourraient chauffer la ville



Les rivières enterrées de Londres pourraient être exploitées pour chauffer la capitale britannique, dont le palais de Buckingham, contribuant ainsi à lutte au changement climatique, estime l'association de protection de l'environnement "10:10"

Il y a plusieurs siècles, ces rivières, au nombre d'une vingtaine, fournissaient aux Londoniens de l'eau pour cuisiner et boire, et leur permettaient de se déplacer. Mais elle ont progressivement été recouvertes, en partie parce que les habitants y jetaient leurs eaux usées.

"Grâce à la magie des pompes thermiques, les rivières perdues de Londres pourraient fournir à bas coût du chauffage et de la climatisation aux bâtiments en surface, avec une faible consommation de carbone", affirme 10:10, qui a présenté son projet lundi soir à Thames Water, entreprise en charge de l'eau potable et des eaux usées de Londres, et à l'Autorité du Grand Londres.

Selon 10:10 et le consultant en énergie Scene, le palais de Buckingham, qui a déjà entrepris des travaux pour réduire ses émissions de carbone de 40%, pourrait exploiter la rivière Tyburn, qui court du quartier de Hampstead, sur les hauteurs du nord-ouest de Londres, jusqu'à Green Park, près du palais.

"Nous allons écrire une lettre ouverte à la reine pour demander à la famille royale d'examiner la possibilité de répondre à une partie de la demande de chauffage du palais de Buckingham avec la rivières Tyburn", a déclaré à l'AFP Leo Murray, directeur de la stratégie de 10:10.

Au nord de Londres, le collège d'Acland Burghley, qui émet 100 tonnes de CO2 par an, pourrait, lui, profiter d'un affluent de la rivière Fleet qui coule à proximité pour fournir du chauffage à ses 1.000 étudiants, cite-t-il encore en exemple.

"Les rivières perdues londoniennes ont un énorme potentiel pour fournir du chauffage propre, efficace et fiable pour la ville - contribuant à la lutte contre le changement climatique et la pollution de l'air", explique l'association, qui rappelle que Londres a pour objectif d'atteindre la neutralité carbone d'ici 2050.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Une nouvelle revue pour les adeptes de la collapsologie
Une épidémie menace un perroquet en danger d'extinction
Bonheur et Harmonie : deux pandas prometteurs pour la survie de l'espèce
L'océan, un poumon de la planète au coeur des enjeux climatiques
Attention aux montagnes de promesses du bio, prévient 60 Millions de consommateurs
L'Inde suffoque sous la chaleur, jusqu'à 50°C
Europol: sauvetage de milliers de reptiles destinés à finir en sac à main
À New Delhi, une montagne de déchets haute comme le Taj Mahal
Les chimpanzés ne survivent plus que dans des ghettos forestiers
Encore loin du zéro déchet, les Sénégalais mènent la lutte contre les ordures
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Le CBD pourrait devenir une arme puissante contre l'antibiorésistance
Un traitement pour soigner l'hypertension pourrait protéger de la maladie d'Alzheimer
Une nouvelle revue pour les adeptes de la collapsologie
Un tour d'évasion tourne au drame: le corps du magicien retrouvé dans le Gange
Des chercheurs dissèquent le regard attendrissant du chien
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.057 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.